Chargement...

Peut-on vapoter au Japon ?

Peut-on vapoter au Japon ?

Inde, Turquie, Venezuela ou encore Brésil, il n'est pas toujours facile d'être vapoteur et voyageur ! Certains pays sont bien plus stricts que d'autres et les réglementations ne sont pas toujours claires. Le Japon autorise-t-il le vapotage ? Et si oui, dans quelles conditions ? Vapoter répond à toutes vos questions de façon simple et détaillée !

Sommaire

Le vapotage est-il autorisé au Japon ?

Comme le Mexique, le Japon autorise la vape mais sous certaines conditions. Ainsi, il vous sera possible de vapoter si et seulement si vos e-liquides ne contiennent pas de nicotine.

Certains fumeurs se demandent parfois si la vape fait grossir lorsque l'on arrête la cigarette. La cigarette électronique, qu'elle soit avec ou sans nicotine, est un outil de sevrage et surtout de réduction des risques liés au tabagisme. L'Agence de Santé Publique britannique indique même qu'elle serait 95% moins nocive que les cigarettes combustibles. Pourtant, nombreux sont les gouvernements qui se méfient de cette méthode de sevrage à vapeur et qui optent pour une réglementation stricte. L'Inde, le Mexique, le Venezuela ou même la Thaïlande ont fait ce choix. Cette dernière va même jusqu'à imposer des peines de prison pour les contrevenants. 

Au contraire, d'autres pays comme la France ou la Colombie la réglemente de façon plus souple et la vape sera simplement défendue dans les lieux publics.

Quelle est la législation en vigueur ?

Contrairement à la Colombie, la réglementation en vigueur au Japon interdit donc tous les produits du vapotage nicotinés. Leur vente, importation, distribution, promotion et même fabrication est strictement illégale. Au contraire, les produits non nicotinés se sont absolument pas réglementés. Mais pourquoi cette différence de traitement ? Eh bien tout simplement parce que les produits nicotinés sont classés comme des médicaments. Ils sont ainsi régulés selon les mêmes lois que les produits pharmaceutiques.

De plus, il est interdit de vapoter dans la rue en dehors des zones prévues pour les personnes qui fument. 

Pourquoi les e-liquides nicotinés sont-ils interdits ?

Comme en Australie, les e-liquides nicotinés sont considérés comme des médicaments, de la même façon que les substituts nicotiniques. La nicotine est bien mal perçue à travers le monde car elle provoque la dépendance. À ce titre, certains gouvernements ont totalement banni son usage afin que la population ne soit pas tentée et que cela ne constitue pas une porte d'entrée vers le tabagisme. 

Pourtant, la nicotine n'est pas toxique ni pour les fumeurs, ni pour les vapoteurs. On peut même utiliser sa cigarette électronique avec un patch si le dosage est trop faible. Avec la vape, elle permet de réduire petit à petit sa dépendance jusqu'à être sevré complètement. 

Et ailleurs, dans le monde ?

Si la Thaïlande est le pays le plus strict en matière de cigarette électronique, vapoter au Costa Rica, en Espagne, en Australie ou au Brésil sera également réglementé. L'usage de la e-cigarette n'est pas toujours bien vu et est parfois passible d'amende, de confiscation, voire d'une peine de prison ! 

Les vapoteurs doivent donc impérativement s'informer avant de monter dans l'avion au risque de se voir privés de leur matériel favori !

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte