Chargement...

DIY

Le DIY par catégorie


Les marques populaires pour fabriquer votre DIY


Besoin d'aide pour calculer les proportions de votre recette de e-liquide ?

C'est simple :

Découvrez notre calculateur de DIY

Fabriquer son premier E-liquide

Le DIY, abréviation de Do It Yourself, signifie fabriquer soi-même. Une fois l'abréviation traduite, il est facile de comprendre sa signification dans le monde de la vape. Pour les vapoteurs, le DIY - qui se prononce Daille - consiste à fabriquer soi-même son e-liquide. C’est pourquoi un liquide DIY se distingue du liquide prêt-à-vaper disponible dans le commerce.

Pourquoi recourir au DIY ? Après l’instauration de la TPD, les prix des produits ont augmenté tandis que les tailles des flacons ont diminué. Si ces contraintes s’appliquent aux eliquides prêts-à-vaper, les produits qui les composent sont épargnés. C’est alors que le DIY apparaît comme un moyen de contourner cette hausse des prix et cette réduction des flacons. En effet, pratiquer le DIY consiste à reprendre les éléments de votre liquide favori pour le produire vous-même et en quantité. Ainsi, vous en aurez fini avec les flacons de 10 ml vite épuisés.

En France, les fabricants vendent les bases de leurs produits sous forme d’arômes et de concentrés. Il ne reste qu’à effectuer votre achat, à concocter votre mixture et à produire celle-ci « massivement ». Vous pourrez en outre la produire à prix réduit puisque les liquides DIY coûtent, de manière générale, moins cher que les liquides préfabriqués.

D’autre part, rien ne vous oblige à reproduire des liquides existants. Le DIY offre la possibilité de créer vos propres saveurs. Vous pourrez concevoir vos propres recettes, mélanger les arômes selon vos goûts et aboutir à la saveur que vous estimez parfaite. Vous pouvez aussi appliquer des recettes élaborées par d’autres vapoteurs. Bref, pratiquer le DIY équivaut à vivre des moments de vape conformes à vos souhaits.

Le DIY offre donc 3 avantages : fabriquer son liquide idéal, réaliser des économies et avoir du stock disponible à domicile.

Alors, vous souhaitez vous lancer dans le DIY pour obtenir la mainmise sur vos saveurs ? Vous désirez être maître des quantités de vos juices ? Vos mains sont prêtes à faire merveille pour la préparation de vos liquides ? Ça tombe bien, car le DIY n’attend plus que vous et, vis-à-vis de la loi, n’ayez aucune inquiétude. Vous êtes dans la légalité en France. Plongez-vous donc dans les lignes qui suivent et n’hésitez pas à consulter nos pages pour trouver des produits relatifs au DIY. Au sortir de cette lecture, vous n’aurez aucun mal à concevoir un liquide pour cigarette électronique. Il sera porteur de la plus délicieuse des saveurs à vos yeux.


Le matériel et les ingrédients pour fabriquer un eliquide DIY

Le grand jour est arrivé pour vous transformer en adepte du DIY. Toutefois, vous lancer dans la préparation de vos juices suscite de l’appréhension et cela peut se comprendre. Mais rassurez-vous. Il n’est pas utile de disposer d’un doctorat en chimie pour concevoir ses propres liquides. Il ne faut que quelques ingrédients, un certain matériel et suivre les recettes.

Pour ce qui est du matériel, la liste est courte. Vous avez besoin :

  • D’une seringue graduée pour mesurer la quantité de base et la quantité des concentrés et des arômes nécessaires
  • D’un flacon vide pour contenir les mélanges, lequel servira de flacon final.
  • De gants en latex et de lunettes de protection pour vous mettre à l’abri des substances à base de nicotine. Cette protection est fortement recommandée.

Quant aux ingrédients spécialement conçus pour le DIY, ils ne sont pas nombreux non plus. Vous aurez besoin :

  • D’une base à un certain taux de propylène glycol / glycérine végétale (taux de PG/VG)
  • Des arômes et/ou des concentrés qu’exige votre recette
  • Eventuellement d’additifs si la préparation l’exige
  • Eventuellement d’un booster de nicotine si vous souhaitez que votre liquide en contienne


La base

La base constitue l’élément fondamental de votre e-liquide. Comme c’est le cas dans les liquides préfabriqués, elle se compose de propylène glycol (PG) et/ou de glycérine végétale (VG) et ne contient aucun arôme. Le propylène glycol favorise la restitution des saveurs et le hit alors que la glycérine végétale favorise la vapeur. Les proportions de l’une ou de l’autre substance sont variables et s’expriment selon un taux de PG/VG. Ce taux aura une incidence sur le produit final. En effet, il déterminera la viscosité de votre liquide. Plus la proportion de glycérine végétale est importante, plus le liquide est épais, ce qui risque d’encrasser votre résistance. A l’inverse, plus le propylène glycol est fort, moins le liquide sera épais et plus la résistance sera protégée.

En France, ces bases sont disponibles dans le commerce et existent à des taux de PG/VG différents. Vous pouvez trouver : 

  • Des taux de 100% PG / 0% VG
  • Des taux de 70% PG / 30% VG
  • Des taux de 50% PG / 50% VG
  • Des taux de 30% PG / 70% VG
  • Des taux de 0% PG / 100% VG


Les arômes et les concentrés

Chaque concentré et arôme propose une saveur. Ces produits sont disponibles dans le commerce sous forme de flacons et ce sont eux qui donneront du goût à votre liquide. 

Lors de la préparation de votre juice, il faudra verser une certaine quantité de chaque arôme dans la base. Cette quantité dépendra des exigences de votre recette. 

En tout cas, si vous élaborez votre propre recette, il n’existe aucune règle concernant les arômes et les concentrés à utiliser. Libre à vous d’opter pour du fruité, pour du gourmand, pour du classic ou autres. Il suffit d’effectuer un choix selon vos goûts. D’ailleurs, les fabricants détaillent leurs produits pour vous accompagner dans ce choix.

Soyez toutefois vigilant quant au dosage puisqu’il s’agit de concentrés. N’ayez pas la main lourde. C’est pourquoi nous conseillons un maximum de 15% de concentré dans votre préparation DIY.

Pour vous aider à trouver votre arôme, il est important de savoir quels arômes existent pour fabriquer son e-liquide

Les additifs

Des recettes de liquides DIY exigent des additifs. Ces produits permettent de modifier ou d’ajuster la recette en rehaussant un goût ou en apportant un effet différent. Tous apportent leur note à vos liquides. Certains apportent un effet fraîcheur ou un effet sucré. D’autres procurent un effet crémeux ou un effet bonbon. Toutefois, lors de l’ajout au liquide, ils doivent respecter un dosage précis. Quelques gouttes seulement sont nécessaires pour concevoir un liquide dans un flacon de 10 ml.

Le booster de nicotine

Et la nicotine ? vous demandez-vous. Faut-il l’inclure dans la recette ? En fait, cela dépend de votre niveau de sevrage. Êtes-vous sevré ou non ? Si vous l’êtes, vous n’aurez nul besoin de nicotine. En revanche, si vous ne l’êtes pas, sachez que les bases en sont dépourvues. Il faudra donc en ajouter. Pour ce faire, munissez-vous d’un booster de nicotine. Il s’agit, comme l’exige la loi en France, d’un flacon de 10 ml. Il faudra verser le contenu de ce flacon dans votre préparation DIY. Grâce à cette opération, vous obtenez le taux de nicotine désiré.

La recette d’un eliquide DIY

Une fois ces ingrédients réunis, il ne reste qu’à mettre la recette de votre choix en application. Il en existe une multitude entre les fruitées, les gourmandes, les classics, les mentholées, les boissons ou autres. Quant à leur appréciation, elle dépend de vos goûts personnels. La marche à suivre reste toutefois la même :

  1. Choisissez une quantité pour votre liquide final. Elle peut être de 10 ml, de 30 ml, de 50 ml ou autres
  2. Grâce à votre seringue graduée, versez votre base dans le flacon vide. Utilisez un calculateur DIY pour connaître la quantité à verser en fonction de la quantité finale.
  3. Grâce à cette seringue, versez dans cette base une certaine quantité des arômes et des concentrés. Cette quantité dépend des exigences de la recette. Le contenu à verser peut s’exprimer en nombre de gouttes ou en millilitre.
  4. Si besoin, utilisez votre booster pour rajouter de la nicotine
  5. Fermez le flacon, puis mélangez votre e-liquide
  6. Laissez reposer votre liquide pour la maturation (une étape nommée steep)

La maturation du eliquide

Le mélange terminé, il faut le faire maturer avant de passer à la vape, étape qui porte le nom de steep. Cette étape consiste à laisser reposer votre liquide afin qu’il développe ses arômes. Cela permet d’obtenir un mélange homogène dans lequel les éléments seront liés. Ils aboutiront ainsi à la meilleure saveur possible.

La durée de cette maturation varie selon les recettes. Toutefois, il est possible de déterminer certaines généralités :

  • Pour les liquides basiques, la maturation dure entre 5 et 10 jours
  • Pour les liquides mentholés, elle dure 7 jours
  • Pour les liquides classics, elle dure 20 jours
  • Pour les liquides gourmands, elle dure 15 jours

Il est des vapoteurs qui préconisent d’aérer et de secouer le liquide une fois par jour pendant cette période de maturation. Pourquoi pas ? Cependant, les avis divergent sur ce point.


Ensuite, testez le juice une fois cette phase de maturation terminée. Vous pouvez ajouter :

  • De la base si vous estimez votre arôme trop fort
  • Du concentré si votre liquide s’avère fade
     

Conserver votre eliquide

A l’instar de vos flacons de liquides prêts-à-vaper, votre juice fait maison doit être maintenu à l’abri de la lumière et à une température située entre 4 et 18°C. Vous pouvez donc le conserver dans un réfrigérateur ou dans un placard. Plus votre liquide sera au frais, moins il aura de lumière et plus il conservera ses arômes. Toutefois, favorisez les flacons opaques.

Quelles recettes puis-je appliquer pour réaliser un eliquide DIY ?

Pour élaborer une recette de liquide DIY, il n’existe aucune limite sinon celle du nombre d’arômes existants. Vous n’avez donc aucun souci à vous faire puisqu’il existe plus de 500 références sur notre site. Nous disposons d’un stock conséquent. Une abondance de recettes s’offre donc à vous. Et si vous souffrez du syndrome de la fiole vide, nous avons créé un guide qui contient une sélection de nos meilleures recettes de liquides DIY.


Voilà ! Vous disposez des informations nécessaires pour concevoir votre juice. Lorsqu’il sera prêt pour la vape, il ne restera qu’à verser le contenu de votre flacon dans le réservoir de votre cigarette électronique. Vous pourrez alors profiter de ses saveurs. Au passage, précisons qu’un liquide DIY peut être utilisé avec n’importe quelle cigarette électronique. Il ne présente en effet aucune différence avec un e-liquide prêt-à-vaper. Cela dit, attention à utiliser une base à un taux de PG/VG adapté à votre matériel.

Bonne vape !
Lire la suite
Réinitialiser
698 Articles   1 2 3
Trier par
Chargement
Vous avez vu 32 articles sur 698
Page 1 sur 22
698 Articles   1 2 3

FAQ DIY e-liquide - Questions fréquemment posées

Comment fabriquer son DIY e-liquide ?

La réponse à cette question serait longue. Aussi avons-nous rédigé plusieurs guides pour vous aider dans la préparation de vos liquides. Consultez comment fabriquer moi-même mon e-liquide ? Vous trouverez les informations nécessaires.

Toutefois, il est une information que nous pouvons communiquer d’emblée : des ingrédients et des fournitures sont indispensables. En voici la liste :

les ingrédients du DIY e-liquide

  • Une base
  • Un ou plusieurs arômes egt/ou concentrés
  • Éventuellement, vous pouvez ajouter
  • De la nicotine (disponible sous forme de booster)
  • Des additifs

Les fournitures pour un eliquide DIY

Avant de commencer votre préparation, il est primordial de vous munir :

  • D’un flacon vide (idéalement gradué) pour contenir votre mélange
  • D'une seringue graduée pour mesurer vos ingrédients avant de les ajouter au mélange
  • Des protections à savoir des lunettes et des gants

Dans quelles proportions mélanger les ingrédients de ma recette DIY e-liquide ?

Les dosages pour les arômes et pour la nicotine ne doivent pas être excessifs. Il est possible de déterminer un certain dosage en prenant comme référence une base de 100 ml (quelle que soit sa teneur en glycérine végétale ou en propylène glycol).

Pour les arômes, la norme voudra que ceux-ci correspondent à 10-15% de votre produit final. C’est pourquoi, pour une base de 100 ml, il faudra ajouter entre 10 et 15 ml d’arômes dans votre préparation.

Pour les boosters de nicotine, il faudra ajouter 2 boosters dans 100 ml sur la base d’un booster de 20 mg et pour atteindre un taux de nicotine de 3 mg.

Cependant, pour vous simplifier la tâche, vous pouvez utiliser notre calculateur de DIY e-liquide. Il procèdera aux calculs automatiquement.