Chargement...

Bien choisir sa cigarette électronique

Sous catégories cigarette électronique

Les marques E-cigarette à la une :

 

Voir toutes les marques E-cigs


Les meilleures ventes de kits débutants :


Les meilleures ventes de pods :


Les meilleures ventes de boxs mods :


Les meilleures ventes en E-Cigarette :


Bien choisir sa cigarette électronique

Voilà ! Ça y est ! C’est décidé vous arrêtez de fumer ! Marre de vous ruiner, ras le bol d’être essoufflé, les raisons sont légions. Fini la cigarette traditionnelle, vous allez devenir vapoteur ! Mais comment choisir parmi tous les modèles existants ? C'est l'objectif de cette page, vous proposer des conseils afin de vous aider à bien choisir. Taille, performance, réglages, pour se sevrer ou faire de gros nuages de vapeur !


Comment ne pas perdre pied dans ce domaine alliant santé, électronique et hygiène ? Lisez attentivement l'ensemble de nos conseils :

Sommaire

Quelle cigarette électronique choisir ? Le guide d’achat de votre kit

Vous l’aurez sans doute remarqué, on se perd vite dans le nombre de modèles de e-cigs disponibles sur le marché. Toujours aussi sympas, on s’est dit qu’on allait vous éclaircir tout ça !

Tout d’abord dîtes-vous bien que si une telle variété existe, c’est pour une simple et bonne raison : chaque type de E-cigarette correspond à des usages et besoins différents.

On peut cependant les séparer en deux grands groupes :

  1. Les kits e-cigs tout-en-un AIO, les pods (non modifiables)
  2. Les mods (modifiables)

Comment choisir son kit de cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques ont considérablement évolué depuis leur invention. Ainsi, il y a de plus en plus de modèles différents, ce qui d’un côté vous assure que vous pourrez trouver une eCig qui vous convient parfaitement mais d’un autre côté, rend la tâche difficile car il faudra chercher parmi les centaines de kits existants. Alors comment faire pour ne pas se tromper, faire l’achat du kit qui répond exactement à vos besoins ?

S’il est vrai qu’il y a de plus en plus de kits différents, il faut également reconnaître que les fabricants de e-cig tendent aussi vers une simplification des modèles. Ceci induit une uniformisation, chacun essayant d’adapter à son produit phare, ce qui plaît sur les autres. Ainsi, à notre avis, les kits se ressemblent de plus en plus et il n’y a pas tant de différences que cela entre eux, on peut facilement les regrouper par typologie de formes / options proposées.

Par kit de cigarette électronique, nous entendons un produit complet, un pack prêt à vaper une fois que vous l’avez rempli de eliquide. On parle souvent également de AIO pour All In One c’est-à-dire l’ensemble des éléments composant la cigarette électronique. Un kit a souvent un prix plus attractif que d’acheter les éléments séparément et vous êtes sûr que votre config est correcte car pensée pour fonctionner telle quelle. Il s’agit donc d’un achat sûr. D’ailleurs, à moins que vous ne soyez déjà expérimenté, nous vous conseillons, pour votre premier achat de choisir un kit pour débutant, un pack complet.

Malgré tout, pour un novice de la vape, il peut être compliqué d’identifier LE modèle qui vous correspond. Alors pour réussir cela, le mieux sera de se poser les bonnes questions. Voici la liste des questions que vous devez vous poser :

  1. Êtes-vous débutant ou expérimenté ?
  2. Quel est votre profil de fumeur ?
  3. Recherchez-vous un kit simple ou un mod avec des options et réglages ?
  4. De quelle autonomie avez-vous besoin ?
  5. Quel est votre budget ? Quel prix êtes-vous prêt à mettre ?

Bien entendu, en fonction de vos réponses, les questions seront un peu différentes. Par exemple, nous avons tendance à ne pas conseiller un modèle “trop complexe” à un débutant. En effet, comment quelqu’un qui n’a jamais vapé saura comment régler sa e-cigarette en Watt afin que le réglage soit cohérent à la fois avec son coil et ses préférences de tirage, de production de vapeur ?

Il faudrait déjà qu’il sache ce qui lui convient avant de s’embarquer dans la personnalisation de son expérience !

Vous pourriez essayer notre quiz pour vous aider lors de votre achat de cigarette électronique

Quiz – guide d’achat de cigarette électronique

Au travers de 4 ou 5 questions, telles que votre connaissance de la vape, votre profil, vos préférences de vape, besoins d’autonomie et budget – prix que vous êtes prêt à mettre, nous vous proposons LE kit idéal pour vous. Notre avis se base sur vos réponses mais aussi sur notre avis, celui des usagers et les différents kits existants. Notre sélection se porte ainsi sur le kit qui obtient la meilleure note en qualité, prix, longévité, adaptabilité, nombre d’avis positifs. Un lien vous sera proposé en fin de quiz pour procéder à l’achat direct de votre kit idéal, au meilleur prix !


Où acheter sa cigarette électronique ?

Ça y est ! Vous avez trouvé le kit de cigarette électronique qui vous correspond le mieux et au bon prix ! Mais alors où pouvez-vous effectuer votre achat ?


C’est simple, vous avez en fait 3 grands choix possibles :

  1. Sur un site e-commerce
  2. En boutique spécialisée
  3. En occasion et là à nouveau vous avez le choix :
    1. Un site de petites annonces
    2. Une boutique spécialisée sur le marché de l’occasion


Voyons dans le détail les avantages et inconvénients de chacune de ces possibilités.


Sur un site e-commerce spécialisé dans la vape :

Vous aurez le choix parmi une quantité innombrable de kits, de boxs, de mods, de e-liquides, d’accessoires, de pièces de rechange, etc. Un site e-commerce a généralement du stock dans tous les kits intéressants. Si vous savez ce que vous voulez, c’est idéal car souvent, les prix seront moins élevés qu’en boutique. C’est normal, un “pure player” comme on les appelle (c’est-à-dire 100% en ligne) n’a pas de frais de location de boutique et il achète en plus grosse quantité. De plus, il y a souvent des offres spéciales et vous pourriez trouver votre kit à un prix défiant toute concurrence. L’inconvénient, c’est que vous ne pouvez pas tester votre équipement avant de l’acheter...

Cependant, c’est un inconvénient si vous ne savez pas ce que vous achetez, si vous avez fait notre quiz, dans le paragraphe précédent, alors vous pouvez foncer les yeux fermés !


L’avantage de Vapoter.fr sur les autres sites e-commerce, c’est que nous ne proposons que des modèles de eCig dont nous sommes sûrs à 100%, vous ne trouverez que des produits de qualité ayant été choisis par nos experts et ayant recueillis les meilleurs avis des utilisateurs pour vous convenir durablement. De plus, vous avez toujours la possibilité de nous retourner vos produits dans un délai de 14 jours et vous voyez tout de suite si un produit est en rupture de stock. Si tel est le cas, vous trouverez souvent une date de réassort prévue et vous pouvez être prévenu par mail dès que le produit sera à nouveau disponible.


En boutique spécialisée :

L’intérêt de la boutique réside dans l’expertise du vendeur et la possibilité de tester le matériel. Toutes les boutiques ne se valent pas, hélas. Nous ne parlerons pas des buralistes qui vendent des e-cig en plus de timbres, paquets de clopes ou autres jeux à gratter... Ceux-ci ne s’y connaissent généralement pas et n’ont pas le temps de vous renseigner, de vous accompagner convenablement.

Une boutique spécialisée aura du stock parmi les kits ou les pods mais généralement pas autant qu’un e-commerce, le choix sera plus limité.

Le souci c’est que si vous êtes débutant dans la vape, voire que vous souhaitez effectuer votre premier achat, comment allez-vous déterminer que le vendeur est expert ? Comment allez-vous comprendre que celui-ci essaie de vous vendre le kit sur lequel il fait le plus de marge ? Impossible...

D’ailleurs, généralement, nous nous faisons un avis sur le kit que l’on pense acheter sur internet avant toutes choses. Pourquoi ne pas faire votre achat en ligne directement dans ce cas ?

L’avantage de Vapoter.fr par rapport aux boutiques, c’est que vous trouverez toute l’information nécessaire pour bien comprendre comment fonctionne une ecig, ce qu’il vous faut connaître pour acheter votre cigarette électronique sans vous tromper. Nous sommes là pour vous accompagner dans votre achat, en vous guidant vers le kit, le pod ou le mod ayant les meilleurs avis et qui sera le mieux pour vous. S’il y a une rupture de stock sur le kit convoité, réservez-le ! Pour finir, nous faisons attention à vous proposer les prix les plus bas du web, il ne sera pas évident de trouver un pod ou un pack au même prix que celui qu’on vous propose !


Une e-cigarette d’occasion :

À notre avis, la plus mauvaise décision qui soit. Vous n’aurez pas beaucoup de choix car il y a peu de stock. Vous ne savez pas comment la eCig a été entretenue. Étant donné le prix relativement bas d’une cigarette électronique, nous ne pensons pas que ce soit la peine de risquer d’acheter un pack qui finira à la poubelle trop rapidement. Mieux vaut opter pour une vapoteuse neuve mais peu onéreuse qu’un kit “high end” d’occasion.

L’avantage de Vapoter.fr, c’est que vous pouvez filtrer les pages de catégories par prix. Ainsi, vous pouvez trouver un modèle qui vous convient tout en restant dans votre budget ! Si le modèle que vous voulez n’est plus en stock, vous avez une date de réassort prévue et vous pouvez être prévenu lors de sa disponibilité !

Autonomie d’une vapoteuse

L’autonomie de votre produit est évidemment un critère de choix. Nous parlerons ici d’autonomie de la e-cigarette en faisant à la fois référence à l’autonomie de la batterie (en mAh) ET la contenance de votre tank (en ml). Bien que vous rien ne vous empêche de remplir votre réservoir à tout moment et facilement, il est à noter que les cigarettes électroniques sont cohérentes entre l’autonomie de leur batterie et la contenance de leur réservoir. Un modèle qui a une faible autonomie en énergie aura un réservoir de 2ml parce que cela a du sens, c’est cohérent. Généralement vous aurez vidé votre réservoir avant d’avoir vidé vos accus.


Mais comment estimer l’autonomie d’une cigarette électronique ?


  • La contenance de son réservoir pouvant aller de :
    • 1,3 ml pour les plus petits
    • Jusqu’à 9 ml pour les plus gros.
  • La consommation de la batterie, en mAh :
    • Pour une batterie à 180 mAh, vous aurez 300 bouffées d’autonomie.
    •  Pour une batterie à 650 mAh, vous aurez 700 bouffées d’autonomie.
    • Pour une batterie à 1100 mAh, vous aurez 1200 bouffées d’autonomie.


Il est compliqué de trouver une équivalence entre votre autonomie de réservoir et une consommation de cigarette traditionnelle, néanmoins, nous pouvons suggérer, comme c’est communément admis, qu'un flacon de 10ml dosé à 16mg/ml de nicotine correspondra à une cartouche de cigarette classique. Cependant, cette conversion n’est qu’une approximation, cela dépend de beaucoup de critères.

Quelle est la meilleure cigarette électronique ?

La meilleure vapoteuse n’existe pas. Même si les ecigs s’uniformisent, il n’en demeure qu’elles sont catégorisées. Ainsi, il conviendrait mieux de parler de “la meilleure box mod électro pour un tirage MTL en contrôle de température acceptant les coils en titane”, par exemple ou du meilleur pod pour débutant.

Il n’y a pas de meilleure cigarette électronique car il y a plusieurs façons de vapoter et donc un pack ou kit sera conçu pour un profil d’utilisateur, avec son style de vape.

Mais alors, comment un “primo vapoteur”, c’est-à-dire quelqu’un qui veut acheter sa première vapoteuse peut-il faire ?


Nous avons pensé à ça, essayez notre quiz, situé au-dessus, au paragraphe “ Quiz – guide d’achat de cigarette électronique”. Nous espérons que vous y verrez plus clair.


Sachez que nous avons réalisé ce quiz dans le but de vous proposer un guide d’achat le plus personnalisé possible et que chaque kit que nous proposons est à la fois :

  • Cohérent dans sa conception, fiable par rapport à sa gamme de prix
  • Répondant à nos exigences de qualité
  • Recueillant bon nombre d’avis positifs
  • Conçu par un fabricant réputé. Les meilleures marques, selon nous sont, par ordre alphabétique :
    • Aspire
    • DotMod
    • Eleaf
    • Geek Vape
    • Innokin
    • Joyetech
    • Justfog
    • Lost Vape
    • Smok
    • Vaporesso
    • Voopoo


Bien entendu, il y d’autres marques qui produisent des kits, des pods ou des box de qualité. Celles-ci sont nos préférées car elles construisent des produits durables, efficaces et au bon prix.

Les Kits E-cigarette tout-en-un

Simples d’utilisation, les kits e-cigs tout-en-un sont conseillés pour les débutants. En effet, peu enclin à causer technique, le primo vapoteur voudra de l’efficacité. C’est bien normal, ses efforts pour arrêter de fumer lui sont bien suffisants pour le moment.

Peu puissant, un kit débutant, un pack tout-en-un suffira largement pour remplacer les anciennes habitudes de fumeur.

Simples, discrets, efficaces, ils seront clairement les meilleurs amis des primo-vapoteurs.

Un kit de cigarette électronique c’est le produit complet, c’est-à-dire qu’il rassemble en un pack la box et l’ato. Parfois, ils sont appelés AIO pour All In One, tout ce dont vous avez besoin pour vaper, à part le liquide ! Ils sont souvent moins cher à l’achat que d’acheter les éléments séparés et vous êtes certain de la compatibilité des éléments assemblés. Les kits qui comportent AIO dans leur nom sont donc de ce type comme les EGO AIO de Joyetech, le kit Ijust de Eleaf ou le kit PockeX Pocket AIO de Aspire qui est un très bon kit pour débutant.

Si vous souhaitez faire l’achat d’une cigarette électronique mais que vous n’avez pas d’avis ou un avis mitigé sur les kits cités précédemment et que vous êtes déjà expérimenté dans la vape, vous devriez regarder le kit Swag 2 de Vaporesso, le kit GEN de Vaporesso, le kit Adept Zenith de Innokin, le kit pod Vinci X de Voopoo, le kit Priv v8 Nord Special Edition de Smok ou le kit iStick Pico de Eleaf. Tous les kits iStick sont d’ailleurs de très bonnes cigarettes électroniques.

À notre avis, il serait certainement bien pour vous de faire notre quiz – guide d’achat qui va vous permettre d’identifier le kit idéal pour vous.

Les nouveaux kits pods

Sous-catégorie plutôt récente des kits « tout-en-un », les kits pods ont le même système si ce n’est qu’ils sont beaucoup plus compacts. Malgré une courte durée d'utilisation possible et un clearomiseur qui chauffera peu, ils trouvent un regain d’intérêt grâce à l’arrivée des sels de nicotine.

En effet malgré le peu de vapeur et le peu de puissance d’un pod, les sels utilisés permettront tout de même d’apporter la quantité de nicotine demandée. Un pod est ainsi parfait, à notre avis, pour fonctionner comme matériel d’appoint ou pour un débutant qui fumait peu. De plus, un pod est séduisant pour son côté compact.


Un pod est donc naturellement un kit complet, on peut donc l’appeler AIO également. Certains fabricants ajoutent cette dénomination dans leurs noms afin que le produit soit plus visible. C’est le cas du DotAio de Dotmod ou du kit Pod Nautilus AIO de Aspire. À noter que le kit Nord 2 de Smok est un très bon produit également, pouvant convenir aux débutants mais également aux utilisateurs déjà un peu expérimentés.

À nouveau, il est de notre avis de commencer par faire le quiz situé plus haut qui est un véritable guide d’achat personnalisé et qui va vous permettre d’identifier le kit idéal pour vous, en fonction de différents critères.

Les Kits mods

Vous entendrez souvent parler de « mods ». Littéralement, « MOD » vient de "modifié" car les éléments de ces cigarettes électroniques sont séparables, donc modifiables. Voilà pour le nom.

Parmi les modèles de eCigarette qu'est-ce qu'un mod ?

Avec le temps « Mod » s’est mis à désigner la partie des kits modifiables contenant la batterie. L’autre partie étant l’atomiseur.

Donc mod = partie basse contenant la batterie.

Ces mods comportent plusieurs sous familles : Les mods box, et les mods tubulaires, qui en dehors de la forme, fonctionnent de la même manière. Les mods électro et les mods méca diffèrent sur leur principe de fonctionnement, les premiers fonctionnant grâce à un système électronique et les second étant purement mécaniques.

La box sera néanmoins la plus populaire car cette forme rectangulaire offre de nombreux aspects ergonomiques séduisants. Prise en main plus facile, certes, mais plus d’autonomie aussi, puisqu’elle permet d’y intégrer plus d’accus.

Il s’agit évidemment d’un type de matériel destiné à ceux qui ont un peu d’expérience dans la vape et ont dépassé le simple stade d’arrêt de la cigarette classique. Permettant plus de réglages, comme celui de la température de chauffe (que veut dire TCR ?), ils sont certes plus complets mais fatalement plus complexes. Notre avis : ce type de kit n’est pas adapté aux débutants. Les mods mécas le sont d’autant plus qu’ils ne possèdent généralement pas de système de protection. Ne vous trompez pas dans votre achat !

Pour en savoir plus sur ce type de cigarette électronique, vous pourriez consulter les guides suivants :

Ces modèles, non destinés aux débutants vous permettront de jouer sur l'autonomie de votre batterie (en mAh), le montage électronique, la résistance et donc la vaporisation. C'est avec ce genre de modèle que vous pourrez faire des nuages de fumée beaucoup plus importants que ceux que vous feriez avec une cigarette classique. On parle de "cloud chasing".

Erreurs à ne pas commettre lors de son achat de ecig

Malgré tous nos conseils, vous pourriez avoir peur de vous tromper lors de l’achat de votre prochaine vapoteuse. Voyons ensemble les erreurs à éviter, ce n’est pas compliqué.

Prendre un modèle non adapté

Comme nous l’avons vu précédemment et comme nous n’avons cessé de le répéter sur l’ensemble de ce site, une vapoteuse, aussi bien soit-elle ne peut pas convenir à tout le monde. Pourquoi ? Parce qu’il existe des styles de vape très différents. Certains adeptes privilégient la production de vapeur, ils veulent faire de gros nuages, d’autres préfèrent avoir un tirage serré mais avec une excellente restitution de la saveur de leur e-liquide ! Une e-cig ne peux pas répondre à ces deux exigences en même temps ! Il faut donc choisir un modèle qui soit adapté à nos envies, notre style de vape mais aussi à nos besoins. C’est primordial ! Ne vous contentez donc pas de lire les avis postés, ils ont peut-être été rédigés par des utilisateurs qui vapotent depuis longtemps ou qui n’ont pas les mêmes besoins que vous.


Pour aller plus loin, il existe également des packs, des e-cigarettes qui ne conviendront à personne ! Ou qui à notre avis, ne sont pas assez satisfaisants. Il en existe de toutes sortes, sachez que vous ne les trouverez pas sur ce site. Nous ne proposons que des cigarettes électroniques dont nous connaissons la qualité, que nous sommes prêts à recommander et qui plaisent aux utilisateurs, des produits dont les avis sont bons.

Peut-être avez-vous entendu parler des modèles “cigalike”, c’est-à-dire semblables physiquement à une cigarette. Il s’agit des premiers modèles qui ont été fabriqués. Heureusement, les fabricants ont fait des progrès énormes depuis et il ne nous viendrait pas à l’idée de les proposer à qui que ce soit. Imaginez un vendeur de smartphone qui vous propose un Nokia 3210, sorti en 1999. Eh bien la comparaison ne tient même pas car le Nokia vous permet encore de téléphoner convenablement !

Choisir un modèle de vapoteuse trop complexe

Erreur majeure des débutants, se dire qu’une box mod électro avec plein de réglages vous accompagnera plus longtemps car vous pourrez personnaliser votre expérience de vape. Par “plein de réglages”, entendez différents modes. Cela permet de régler sa cigarette électronique finement en fonction de son coil et en fonction du style de vape recherché. Mais est-ce le moment de chercher l’optimisation ? À notre avis, clairement pas.


Imaginez si vous aviez appris à conduire sur une Ferrari, est-ce que ça aurait été plus simple d’obtenir votre permis de conduire ? Eh bien non, au contraire, il est préférable de se faire la main sur un kit simple, un pack pour débutant. Au fur et à mesure, vos goûts vont se préciser, vous pourrez alors changer de kit, prendre un pod, un pack ou une box pour utilisateur expérimenté.

Si vous souhaitez passer à la ecigarette dans le but d’arrêter de fumer, mieux vaut rester concentré sur cet objectif et avoir un modèle simple et fonctionnel.

Imaginez que vous touchiez aux réglages et que vous ne pouvez plus vaper correctement. Vous allez vous agacer et ce n’est pas bon pour votre sevrage !


Faites efficace, choisissez la simplicité.


Choisir un eLiquide mal dosé en nicotine

Là encore, une erreur fréquente à notre avis. Se dire, je veux me sevrer du tabac je vais donc commencer la vape avec un dosage en nicotine plus bas que celui qui correspond à ce que je fumais.

Non !! Commencez par vous habituer à votre matériel, à cette nouvelle sensation, apprenez à réguler votre envie, votre besoin avant de commencer à baisser votre taux de nicotine !

Pour connaître votre dosage veuillez vous reporter à ces indications :

  • De 3 à 6 mg/ml de nicotine : pour fumeur occasionnel (moins de 6 cigarettes par jour)
  • De 9 -12 mg/ml : pour quelqu'un de modéré (6 à 13 cigarettes par jour)
  • 18 mg et plus : pour gros fumeur (> 13 cigarettes par jour)

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Vous pourriez vous demander ce que recommande 60 millions de consommateur sur les produits de vape cigarette électronique et e liquide, spécialement pour les vapoteurs débutants. Ou encore savoir quelle cigarette électronique choisir quand on est gros fumeur, y a-t-il un choix important à faire, tel que celui de sa résistance ?

 

Nous tâcherons de répondre ici à toutes vos interrogations et puisqu'une page n'y suffirait pas, nous avons pensé à inclure de nombreux liens pour les plus curieux d'entre vous. Le goût classique, avec dosage de nicotine, recherché par les vapoteurs qui souhaitent arrêter la cigarette classique, la batterie, les clearomiseurs, et même savoir en quelle année a été créé la cigarette électronique, nous allons tâcher de tout expliquer.

 

Le premier constat quand on veut arrêter de fumer, c’est le gouffre qui existe entre une cigarette classique et une cigarette électronique. Forcément il est bien plus facile d’allumer une cigarette traditionnelle que de se plonger dans un système électronique.

 

Commençons par une dissection pour mieux comprendre (N’ayez pas peur elle n’a pas souffert).

 

Bien choisir sa cigarette électronique

Anatomie complète d'une cigarette électronique

 

Si vous souhaitez TOUT savoir sur son fonctionnement, nous recommandons la lecture de ce guide : comment fonctionne une cigarette électronique que tout fumeur désireux d'arrêter le tabac devrait lire.

 

Figure 1 :

Plongeons à présent dans chacun des éléments présentés.

Le schéma de la figure 1 présente les composants d’un vaporisateur personnel de la marque Joyetech de la famille des Ego One. À savoir un kit des plus basiques. Choisi pour notre explication car la grande majorité des composants montrés ici sont ceux présents dans toutes e-cigs. À savoir : une batterie, un switch, un atomiseur.

Si d'aventure vous souhaitez vraiment aller plus loin dans la dissection (adepte ou non de nicotine), pour pleinement appréhender son fonctionnement, lisez le guide sur les différentes parties d'une cigarette électronique.

La batterie

On ne va pas vous surprendre en vous disant que la batterie est le dispositif qui alimente électriquement votre clearomiseur. Elle a la grande majorité du temps un bouton de marche/arrêt, appelé “switch”.

Bien choisir sa cigarette électronique

Les batteries présentent deux caractéristiques principales :

  1. L’autonomie : mesurée en milliampère/heure (mAh), elle peut varier de manière très importante d’un modèle à l’autre. Pour faire simple, comme pour votre portable, plus elle est grande plus vous serez tranquille.
  2. La puissance développée : on l’exprime le plus souvent en Watts. Là encore, plus l’énergie disponible est grande, plus la batterie sera compatible avec toutes sortes d’atomiseurs. Toutefois, c’est mathématique, plus on tire d’énergie plus la durée d'utilisation possible sera courte. Bien choisir sa batterie, c’est donc déterminer le rapport puissance / autonomie qui vous convient.

Pour les curieux : comment savoir quand recharger sa cigarette électronique

Et en fonction de vos besoins, quelle puissance choisir pour une cigarette électronique ?

Sachez tout de même que l'on peut trouver deux types d'équipement : les batteries intégrées et les accus. Les premières sont partie prenante de votre box, vous ne pouvez pas les changer, il faudra changer de box, d’un autre côté, vous ne pourrez pas faire d’erreur, c’est de ce type là que sont équipées les kits pour débutants et, à notre avis, c’est une bonne idée. Les secondes, accumulateurs, sont présentes comme des piles, vous pouvez donc les "wrapper" voire les changer si besoin.

Le Switch

C’est simplement le bouton de déclenchement de la chauffe. Ainsi, il faudra le garder appuyé pendant qu’on prend une bouffée, et le relâcher ensuite. Vous l’utiliserez aussi pour allumer/ éteindre la cigarette électronique en appuyant dessus plusieurs fois consécutives. Certains modèles de pods fonctionnent sans switch, il vous suffira d'aspirer pour déclencher la vaporisation.

Bien choisir sa cigarette électronique

L’atomiseur

Vous le trouverez aussi sous le nom de « clearomiseur » ou même « ato » pour les vapoteurs expérimentés. Au final c’est la même chose. À savoir le réservoir de votre cigarette électronique, dans lequel sont encastrés aussi la résistance et la mèche. Au-dessus de la batterie quoi ! C'est à la fois une pièce électronique au même titre que votre cigarette et à la fois la réserve de e-liquide.

Bien choisir sa cigarette électronique

Justement parlons-en de l’ato. S’il en existe tant sur le marché c’est bien parce que c’est là que beaucoup de choses se jouent.

 

Pour les débutants dans le monde de la cigarette électronique, il est parfois compliqué de s'y retrouver. Nous vous conseillons de vous initier à la vape en commençant avec un matériel pas trop technique. Un pod ou un pack AIO sera bien adapté. Dès lors que vous en saurez plus sur le domaine et que vous saurez davantage ce que vous aimez comme sensation, alors, vous pourrez vous plonger dans des questions comme : comment choisir entre un clearomiseur ou un reconstructible, existe-t-il des clearomiseurs avec ouverture facile ?

Pour les vapoteurs expérimentés qui souhaitent réellement personnaliser leur vape et aller au plus loin de leur config, comment fabriquer un atomiseur reconstructible ? Le guide pour apprendre pas à pas à concevoir son ato.

En fonction de vos envies, le prix que vous êtes prêt à mettre, les kits, packs ou pods pourront être différents. Pour le coup, les résistances utilisées ne seront pas les mêmes, vous choisirez peut-être un plus gros réservoir. Le choix est cornélien, heureusement que nous sommes là pour vous guider.

Y a-t-il une différence entre un clearomizer et un cartomizer, entre un clearomizer et un glassomizer ? Est-ce que ça a un impact sur le fonctionnement de la batterie ? Dois-je avoir une résistance différente si j'ajoute de la nicotine dans mon réservoir ?

Il faut surtout qu'il y ait adéquation entre la capacité fournie et l'ato utilisé. Aux débutants, nous conseillons de privilégier un pack de eCigarette simple, de type kit tout-en-un, sans réglage possible à part l'airflow pour jouer sur le débit d'air entrant dans le clearomiseur.

La base de résistance

Bon, dit comme ça on s’attendrait à y trouver l’alliance rebelle. Mais non. Cette base-là est située sur le sommet de la batterie. Munie d’un pas de vis où viendra se loger le couple “résistance / mèche” c’est ainsi qu’il y aura contact électrique.

Bien choisir sa cigarette électronique

La résistance

Dissection numéro 2, attention ne tournez pas de l’œil :

Comme vous pouvez le constater, celle-ci est constituée d’un fil résistif monté en spirales à la manière d’une bobine. On l’appelle aussi « coil » en anglais, et c’est au cœur de cette spirale que vous glisserez la mèche. Imbibé de e-liquide, ce coton chauffera et le e-liquide se transformera en aérosol à inhaler : la vapeur est née.

Bien choisir sa cigarette électronique

En fonction de leur conception, les résistances fonctionneront sur différentes plages de résistance (ohm) ce qui vient transformer l'expérience de vape :

  • Plus la valeur de la résistance est basse, plus elle aura besoin de puissance pour chauffer. Plus vous obtiendrez de vapeur et un hit intense.
  • Plus la valeur de la résistance est élevée, moins elle aura besoin de puissance. Vous pourrez donc vapoter des e-liquides fortement dosés en nicotine plus facilement.

Parmi les éléments constitutifs qui viennent moduler les plages de fonctionnement, on trouvera le fil résistif utilisé et le montage réalisé. Sachez, pour l'instant qu'il y a 5 "familles" de fils résistifs avec chacune ses propres caractéristiques.

  • Kanthal (très stable, le plus commun)
  • Acier inoxydable - SS316L (offre une vape plus douce et une meilleure restitution des saveurs que le Kanthal)
  • Nickel (utilisation exclusive en contrôle de température)
  • Nichrome - Ni80 (moins résistif que le kanthal, à même diamètre sa résistance sera plus faible)
  • Titane (utilisation exclusive en contrôle de température avec excellente restitution des saveurs, sans goût parasite)

Si le coil n'est plus alimenté en e-liquide, il sera à l'origine du fameux dry hit, cette bouffée sèche très désagréable et redoutée de tous.

Le réservoir

On l’appelle aussi « Tank ». Oui il va falloir vous y faire, dans la vape, tout a un nom français et anglais, c’est comme ça ! C’est bien évidement le contenant de votre e-liquide. La majorité d’entre eux sont composés d’une cuve et d’une cheminée pour guider le e-liquide vers la mèche. Le e-liquide circulera jusqu'à la mèche via de petites valves qui s’ouvriront à l’aspiration. Il en existe de multiples tailles pouvant s'accorder à votre consommation, allant de 1,5 ml à 5 ml.

Bien choisir sa cigarette électronique

Le drip-tip

Eh oui… Encore un mot anglais ! Le drip-tip est l’embout buccal sur lequel vos lèvres viendront aspirer la fameuse vapeur. On aurait pourtant tort de les sous-estimer, tant il en existe de formes différentes en matières variées, pouvant elles aussi influer sur votre expérience de vape.

Bien choisir sa cigarette électronique

Si le drip tip de cigarette électronique chauffe, le fumeur aura un goût altéré (cliquez sur le lien pour savoir quoi faire si vous êtes dans ce cas !)

Comment utiliser une cigarette électronique

C’est, vous allez le voir, plutôt simple :


1ère étape : Charger ses accus

Vos accus alimentent le coil en énergie électrique ce qui fait chauffer cette dernière. C’est par évaporation du e-liquide que la vapeur se crée donc sans énergie électrique, pas de vapeur ! Les temps de charge peuvent varier selon les vapoteuses mais vous pouvez compter 3 à 6 heures. Vous pouvez prévoir des accus supplémentaires si votre ecig permet de les changer afin de ne jamais être à court et emmener un chargeur USB avec adaptateur allume-cigare.


Étape 2 : Remplir le réservoir de votre atomiseur

Selon le modèle d'eCig que vous avez, le remplissage du eliquide ne se fait pas de la même manière mais bien souvent, il suffit de dévisser le capuchon du haut. Tâchez de ne pas remplir jusqu'en haut afin de laisser la vapeur bien circuler. Vos flacons ou recharges de e-liquide se conserveront mieux à l’abri de la lumière et de la chaleur.


Étape 3 : Appuyer sur le bouton / le switch et aspirer !

À part certains modèles de pods qui se déclenchent directement par aspiration, il vous faudra enclencher le mécanisme par son interrupteur. Veillez à éteindre ou bloquer votre vapoteuse quand vous ne vous en servez pas pour qu’elle ne se déclenche pas toute seule dans votre poche ou votre sac à main. L’éteindre complètement permet également d’économiser l’énergie. Une LED indique lorsque la cigarette électronique est en chauffe. Si elle clignote, cela peut signifier que votre batterie est vide ou que la ecig a besoin de refroidir un peu, dans ce cas, patientez quelques minutes. Si cela arrive souvent, ce n’est pas normal.


Comment allumer sa eCig

Cela dépend du modèle que vous avez choisi. La plupart des ecigarettes sont équipées d’un bouton, qu’on appelle “switch” qui sert à la fois mettre votre appareil sous tension et à déclencher l’alimentation du clearomiseur, ce qui produira la vapeur.


Si votre eCig est munie de ce bouton, il suffit d’appuyer 3 ou 5 fois consécutivement dessus pour allumer votre matériel.

Si vous avez opté pour un pod sans bouton, alors il suffit d’aspirer pour vous en servir, ces pods sont en veille constante, il n’y a pas d’allumage.


Comment recharger un vaporisateur personnel

Il suffit de brancher votre eCig grâce au câble micro-USB fourni, vous avez la possibilité de la brancher sur une prise de courant, sur un ordinateur, sur la prise allume-cigare de votre voiture mais pour cela, vous aurez besoin d’un adaptateur.


Le temps de charge et l’autonomie de votre ecig :

  • 1h30 à 2h de charge pour un accu à 180 mAh. Vous aurez 300 bouffées d’autonomie.
  • 2h30 à 3h de charge pour un accu à 650 mAh. Vous aurez 700 bouffées d’autonomie.
  • 3h30 de charge pour un accu à 1100 mAh. Vous aurez 1200 bouffées d’autonomie.


Comment remplir une e-cigarette de eliquide

Encore une fois, la réponse sera, ça dépend de votre modèle !

Certains pods ne se remplissent pas, il vous faudra acheter une cartouche de remplacement. Il y en a même certains pour lesquels les cartouches combinent e-liquide et coil.

D'autres e-cigs se remplissent par le haut, c’est la pratique la plus courante. Dans ce cas, il vous faudra dévisser le capuchon du haut de votre réservoir pour avoir accès à celui-ci.

Et enfin, il y a des modèles que l’on nomme “bottom feeder”, pour ces derniers, le remplissage se fait par le bas. Il vous faudra remplir une petite fiole en plastique. C’est le cas de quelques mods méca par exemple.


Comment nettoyer sa vapoteuse


Entretien de la batterie

Un nettoyage fréquent des pas de vis de la batterie et du chargeur est nécessaire parce que de la poussière et des résidus de eliquide peuvent se déposer. 

Pour effectuer ce nettoyage, utilisez un coton tige imprégné d’alcool ménager. Ainsi, le contact entre la batterie et le clearomiseur se fera parfaitement.


Nettoyage de l’atomiseur

Nettoyez votre ato régulièrement afin de préserver sa durée de vie et la qualité de votre vape (la vapeur peut prendre une saveur désagréable sinon).

Pour cela, videz-le correctement et passez un chiffon humide sur l’intérieur du tank et sur votre coil.


Une fois par mois, faites un nettoyage plus en profondeur en plongeant l’ato dans de l’eau tiède dans laquelle vous avez préalablement dilué 5 cl de vinaigre blanc, 2 cuillères de bicarbonate de soude et quelques gouttes d’éthanol. Laissez la solution agir pendant une dizaine de minutes puis rincez-le abondamment et laissez-le sécher pendant 24 heures avant de vous en servir de nouveau.


Du eliquide remonte jusqu'à ma bouche, comment l’éviter ?

Il peut vous arriver d’avoir du e-liquide qui vous remonte dans la bouche pendant une bouffée. Cela arrive lorsqu'il y a du e-liquide dans le tube de la résistance.

Pour résoudre ce désagréable problème, il suffit de dévisser votre drip tip et d’appuyer sur le switch pendant quelques secondes. Le coil vaporisera le surplus d’e-liquide. Remettez votre drip tip en place et tirez tout en douceur. Si vous avez encore du liquide en aspirant alors recommencez jusqu’à complète résolution du problème. Pensez également à nettoyer l’intérieur de votre drip tip avec un chiffon ou un coton tige.

Si le désagrément vous arrive régulièrement, il faut peut-être changer votre clearomiseur.

Pourquoi ma ecigarette crépite ? Que puis-je faire ?

Votre vapoteuse crépite pendant que vous vous en servez ? C’est normal, c’est le bruit que fait le liquide en se vaporisant sur votre coil. En revanche, si le bruit est accompagné de glouglous et de remontées de liquide alors, vous avez certainement un problème.


Le problème peut avoir différentes explications :


  1. Vous tirez trop fort sur votre eCig. Il vaut mieux prendre des bouffées plus longues que de tirer dessus trop fort !
  2. Votre ato est encrassé, lavez-le correctement.
  3. Il y a de la condensation dans la cheminée ce qui provoque glougloutements et parfois des fuites. Faites un nettoyage léger de votre ato, cela devrait régler le problème.
  4. Quelques gouttes de e-liquide ont été versées par inadvertance dans la cheminée centrale du clearomiseur. Le liquide remonte jusqu'à votre bouche en faisant ce bruit. Vaporisez le surplus de liquide après avoir retiré votre drip tip.
  5. Votre e-liquide est trop fluide, le coil est engorgé. Optez pour un liquide avec un taux de glycérine végétale supérieur.
  6. Votre mode de fonctionnement est inadapté à votre batterie ou celle-ci a besoin d’être rechargée.


Dans tous les cas, un bon nettoyage ne fera pas de mal. Démontez entièrement votre clearomiseur, videz le reste du e-liquide et changez votre coil si celui-ci engorgé ou si vous l’avez depuis plus de 10 jours. Vérifiez l’étanchéité des joints silicone. 


Au moment de remplacer votre coil, n’oubliez pas de l’amorcer avec quelques gouttes d’e-liquide et d’attendre que le coton s’imbibe correctement.


Ma vapoteuse clignote quand j'appuie sur le bouton de switch. Qu’est-ce que ça signifie ?

Dans la très grande majorité des cas, une e-cigarette qui clignote et ne produit plus de vapeur a simplement sa batterie déchargée.


Cependant, si le problème persiste vous avez certainement un souci d’ordre électrique. Essayez ces différentes solutions dans l’ordre :


  1. Votre atomiseur est peut-être mal vissé. Il y a faux contact avec la batterie. Dévissez-le, repositionnez-le, et réessayez.
  2. Un ato trop serré peut entraîner des problèmes de connexions électriques. La base de la résistance s’écrase légèrement contre le plot de la batterie et un léger espace vide se crée occasionnant ainsi un faux-contact. Dévissez-le, repositionnez-le mais sans trop serrer, et réessayez.
  3. Vérifiez que votre chargeur de batterie fonctionne bien !
  4. Changez votre résistance. Lorsqu'elle est défaillante, le coil peut engendrer un faux-contact.
  5. C’est peut-être votre batterie qui est morte. Dans ce cas, si votre ecig fonctionne avec des accus changeables, changez-en. Si votre vapoteuse fonctionne avec une batterie intégrée... il faudra malheureusement changer la box entière.

Les méthodes d’inhalations sur une e-cigarette

Tout comme avec le tabac, il y a différentes méthodes pour inhaler. Celle-ci a son importance car elle procurera une expérience différente.

Par ailleurs, une question que de nombreux vapoteurs se posent est : j'ai du e liquide dans la bouche en vapant quels sont les risques ? Est-ce pire si j'utilise un e-liquide avec nicotine ou de l'arôme concentré pour personnaliser le goût ? Est-ce que ça vient de l'état d'usure de ma résistance de cigarette électronique ? Vous trouverez toutes vos réponses en consultant le guide.

À notre humble avis, l’inhalation directe et, par conséquent, le matériel associé est à déconseiller aux débutants. Concentrez-vous d’abord sur votre sevrage tabagique !

L’inhalation indirecte

L’inhalation indirecte ou « MTL »  pour « Mouth to lung », soit « Bouche à poumon ». C’est ainsi que les fumeurs procèdent en majorité, et par extension les vapoteurs ayant gardé leurs habitudes de fumeurs. Le principe est simple, on aspire la vapeur, on la garde dans la bouche, puis on l’aspire dans les poumons. La perception est plus subtile par rapport à l’aspiration directe, puisque la vapeur restera dans la bouche, et développera plus de saveur. C’est la méthode d’inhalation des personnes qui veulent retrouver l'impression de tabac.

Le matériel adapté à l’inhalation indirecte :

  • Pas besoin de gros accus, un réglage de votre kit entre 10 et 30W sera idéal.
  • Un petit clearomiseur dont le coil est supérieur à 1 ohm. Encore mieux s’il y a un airflow, vous pourrez le fermer complètement et trouver la bonne ouverture en laissant entrer l’air progressivement. Plus l'airflow est fermé, plus le tirage sera serré et donc parfait pour de l’inhalation indirecte.
  • Un drip tip long et fin. En plus d’être mieux pour l’inhalation indirecte, un drip tip long et fin créera un effet « venturi » ce qui améliorera la saveur de votre liquide.

L’inhalation directe

L’inhalation directe ou « IDD » ou "DL" pour « Direct to Lung » (directement aux poumons). C’est la méthode utilisée par les fumeurs de chichas. On aspire la fumée directement dans les poumons, comme on aspirerait l’air d’un ballon. Cette méthode de tirage est le plus souvent associée à la vape en SubOhm (en dessous d’un Ohm), pratiquée par des vapoteurs désireux de faire de gros nuages. Parfois, nous utiliserons donc subohm pour qualifier cette méthode d'inhalation.

Le matériel adapté à l’inhalation directe :

  • Un ou plusieurs accus de bonne capacité et une box pouvant être réglée de manière à délivrer entre 50 et 200W.
  • Un clearomiseur subohm, c’est-à-dire doté d’un coil inférieur à 1 ohm
  • Un drip tip large et court. En inhalation directe, vous allez produire beaucoup de vapeur, il va falloir qu’elle puisse passer par votre drip tip sans être gêné par son diamètre.

Une cigarette électronique qui fait beaucoup de fumée

  1. Si vous êtes débutant, revenez lire ce paragraphe plus tard. Il vous faudra d’abord vous familiariser avec votre équipement.
  2. Si vous vapez en MTL, comprenez Mouth To Lung, c’est-à-dire que la vapeur fait une halte en bouche avant de passer à vos poumons (la façon de fumer traditionnelle), même conseil, revenez lorsque vous aurez appris à vaper en DL (Direct Lung).


Vous avez répondu NON aux deux questions ? Vous voulez faire de gros nuages de vapeur et impressionner votre entourage avec vos “tricks” voire participer à une compétition de vape ? Très bien, voici ce qu’il vous faut savoir pour produire le plus de vapeur possible :

  1. Choisissez un eliquide avec la concentration en VG la plus haute. Un Full VG sera idéal pour faire de gros nuages !
  2. Choisissez une vapoteuse puissante. Commencez par regarder les mods qui permettent un réglage au-dessus de 100 watts.
  3. Choisissez un clearomiseur sub-ohm, c’est-à-dire dont la résistance est basse, en dessous de 1 ohm. Vous pourriez même pousser plus loin et vous tourner vers un ato qui permet un montage multi coils. 


Encore une fois, il ne s’agit pas de matériel adapté aux débutants. Il vous faudra choisir des éléments cohérents ensembles, compatibles. Ne vous fabriquez pas une e-cig trop puissante voire qui deviendrait dangereuse ! Nous recommandons de ne pas descendre sous les 0.15 ohm pour votre coil. Si vous assemblez une box dont la capacité dépasse les 200 watts avec un ato subohm à 8 coils, vous ne pourrez pas vaper avec, de plus, celle-ci risque de chauffer beaucoup trop.

Faire de gros nuages c’est sympa mais ne faites pas n’importe quoi.

Les réglages de sa cigarette électronique, les différents modes de fonctionnement

Selon le type de eCig que vous utilisez, vous aurez accès à différents réglages, ou pas ! Un pod ou un pack AIO, dans la très grande majorité des cas, n’a aucun réglage. Si, en revanche, vous avez opté pour une box mod électro, vous aurez accès à un panel de possibilités assez déroutant si on ne connait pas. Vous pourrez régler votre matériel sous 5 modes différents (tous les modèles de e-cig ne proposent pas l'ensemble de ces modes) : VV, WV, TCR, Bypass ou Curve. Que sont-ils, que permettent-ils ? Voyons cela.

VV pour Volts Variable

Pour ce type de mode, tout comme VW, il faudra vous rappeler de vos cours de physique et de la loi d'ohm !

Allez, je vous aide, ce n'est pas sorcier, la formule est U=RI. C'est donc la tension (U qui s'exprime en V) qui est égale à la résistance (R qui s'exprime en ohm) multiplié par l'intensité (I qui s'exprime en ampère).

L'avantage du Voltage Variable - VV est que pour effectuer un bon réglage vous n'aurez pas à vous soucier de la valeur de votre coil.

La tension (V) étant une valeur fixe, il suffira de sélectionner une valeur en volts de référence et ensuite de naviguer dans cette plage d'utilisation pour trouver la vape qui vous convient.

Vous pouvez utiliser ce tableau pour plus de facilité :


Bien choisir sa cigarette électronique

VW pour Watts Variables

Le mode VW est le mode le plus courant avec le VV. C’est celui qui permet de régler sa puissance de chauffe en fonction de la résistance (exprimée en ohm, rappelez-vous). En fonction du coil que vous utilisez (la plage d'utilisation est indiquée dessus), vous pouvez partir de la valeur médiane et tester. Si ça ne vous convient pas parfaitement, il faudra régler plus précisément. Vous pouvez monter progressivement pour une vape plus chaude et plus intense ou descendre, progressivement également, pour une sensation de vape plus froide jusqu'à obtention de la vape qui vous convient finalement, en restant dans la plage d'utilisation indiquée toutefois !

TC pour Contrôle de température

Ce mode ne fonctionnera pas avec n'importe quel type de fil résistif, prenez garde ! Pour utiliser ce mode, le mieux est d'avoir un fil en Nickel ou en Titane, sinon, vous pouvez également avec un fil en acier inoxydable, SS316L, qui permet d'être utilisé en mode TC comme en mode VW. Si vous choisissez ce mode, il vous faudra indiquer quel type de fil vous utilisez.

Le principe de ce mode est simple. Quand vous chauffez un fil résistif, il se dilate plus ou moins en fonction de son alliage ou matériau. La box utilise une valeur prédéterminée de coefficient de chauffe et vous pouvez donc jouer sur la température. Bien utilisé, ce mode permet de sublimer certains liquides grâce une température de vaporisation idéale !

Bypass

Le mode Bypass est le moyen de transformer votre mod électronique en mode méca, sans supprimer les sécurités liées à la box. Comme indiqué dans son nom, il bypass, il contourne l’électronique de votre box. La capacité de votre batterie est donc exploitée à son maximum. Prenez garde, ce mode nécessite de calculer ses réglages avec soin afin de ne pas risquer le dégazage de votre accu / batterie. Il vous faut appliquer la loi d'ohm, U=RI et le calcul de la puissance, soit P (en Watt) = UI.

Curve ou Preheat

Ce mode-ci permet d'obtenir une courbe sur la puissance utilisée (exprimée en Watt). Vous pouvez par exemple envoyer 35 watts pendant 1 seconde et redescendre à 30 après. Ingénieux, il vous permet d'avoir une puissance différente en fonction de la température de votre coil, intéressant surtout si celui-ci met du temps à chauffer. Un mode pour expert qui connait son matériel sur le bout des doigts.

La e-cig électronique remplace-t-elle l’envie de fumer - le sevrage tabagique et la vape

Il n’y a pas de réponse simple à cette question. La vraie réponse serait “Oui, si vous possédez le pack qui vous correspond et le e-liquide au bon dosage”.

Car, tout comme il y a autant de types de fumeurs que de fumeurs eux-mêmes, chacun devra trouver sa propre combinaison matériel / e-liquide, celle qui lui apportera son taux de nicotine journalier. Nous conseillons :

  • 3- 6 mg : pour fumeur occasionnel (< 6 cigarettes par jour)
  • 9 -12 mg : pour quelqu'un de modéré (6 à 13 cigarettes par jour)
  • 18 mg et plus : pour gros fumeur (> 13 cigarettes par jour)

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de consulter le guide bien choisir son e-liquide.

Combien de bouffées sur une eCig remplacent une cigarette traditionnelle ?

Il n’est pas possible de répondre correctement à cette question. Cela dépend de beaucoup de facteurs dont, entre autres, le dosage en nicotine de votre eliquide, la durée pendant laquelle vous conservez la vapeur, les caractéristiques de vos bouffées, etc... 

Se focaliser sur le nombre de bouffées est un mauvais calcul. Le meilleur conseil que l’on puisse donner à un vapoteur est de vaper tant qu’il veut / a besoin de vaper, en fait, jusqu'à satiété. Votre corps va s’auto-réguler sur votre consommation en nicotine.


Le mieux est de commencer avec un taux élevé et de le descendre progressivement, au bout d’un moment. Il vaut mieux mettre 6 mois pour vous sevrer complètement avec votre ecig et y arriver que vouloir arrêter le tabac en quelques jours et recommencer de plus belle.


Et si vous voulez tout de même avoir quelques équivalences, il est communément admis que : 

  • 5 minutes à fumer une cigarette classique sont équivalente à 30 minutes de vapotage
  • 10ml de liquide vous feront, en moyenne de 2 à 3 jours de vapotage.

Que pensent les médecins de la vape comme substitut nicotinique ?

Il n’y a pas un avis unanime des médecins sur la cigarette électronique. L’OMS, par exemple, pense que la e-cigarette pourrait altérer le développement du fœtus chez la femme enceinte et serait une porte d’entrée, un tremplin vers le tabagisme. Peter Hajek, directeur de l’unité de recherche sur la dépendance au tabac de l’université Queen Mary de Londres pense que “l’OMS a un passé d’activisme anti-cigarette électronique”. Selon lui, il n’y a aucune preuve que le vapotage augmente le risque de maladie cardiaque.


Une étude américaine publiée en novembre 2019 affirme que la e-cig “pourrait avoir des effets nocifs sur le système cardiovasculaire”, parmi les points relevés, les auteurs s’attardent sur “l’action de la nicotine qui augmente la pression sanguine et le rythme cardiaque, ainsi que les particules fines, qui peuvent provoquer un durcissement des artères et des inflammations”. Jacques Le Houezec, scientifique et formateur de professionnels de santé et de la vape conteste vivement cette étude. Selon lui les particules fines visées ne sont pas solides comme celles des pots d’échappement ou des cigarettes classiques mais liquides. On ne peut donc pas tirer les mêmes conclusions.


Marion Adler, médecin spécialiste de l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart rappelle que “c'est le tabac qui est toxique !”. “Les substituts nicotiniques tels que les patchs sont prescrits à des fumeurs et des cardiaques, ils n’augmentent pas la pression artérielle”.


Le cardiologue et président d’honneur de la Fédération française de cardiologie, le professeur Daniel Thomas, s’inquiète de l’effet du message sur le public de ce qu’il appelle “cette revue de la littérature scientifique”. Selon lui, il est bien préférable de vapoter pour se sevrer du tabac que de continuer de fumer.


Il est à rappeler également que la nocivité du tabac n'est pas due au nombre de cigarettes mais plutôt à la durée. Fumer deux cigarettes par jour pendant 20 ans sera tout aussi nocif voire plus que de fumer un paquet par jour pendant 1 an.

Peut-on vaper et fumer en même temps ?

82 % des vapoteurs qui alternent e-cigarette et cigarette ont réduit leur consommation de cigarettes de 9 cigarettes par jour en moyenne selon le baromètre de santé 2014 de l’INPES. Cependant, nous pourrions penser que conserver la cigarette classique additionnée avec la vapoteuse pourrait conduire à un excès de nicotine. Effectivement, cela serait possible, mais dans ce cas, votre corps, formidable machine, vous préviendrait de ce surplus. Vous auriez des maux de tête, voire des nausées.


Après, savoir si c’est la technique la plus efficace pour arrêter le tabac, c’est plus délicat. Il n’y a pas de règle. Certaines personnes préfèrent stopper définitivement et du jour au lendemain la cigarette traditionnelle et ne veulent plus en avoir sous la main pour ne pas être tenté, pour d’autres, ce genre de rupture totale est trop violente, il sera plus efficace d’alterner cigarette classique et cigarette électronique pendant quelque temps.


Si vous faites partie des vapofumeurs (ceux qui alternent), vous pourriez éventuellement faire un plan de diminution. La première semaine je m’autorise un maximum de 10 cigarettes par jour, deuxième semaine, je m’en autorise 7, puis 5, etc. Des objectifs simples peuvent vous aider mais attention à ne pas générer un surplus de stress induit par des objectifs trop durs à atteindre…


Bref, la bonne méthode, c’est celle avec laquelle vous êtes à l’aise.

Grossesse et vape

Est-ce une bonne idée de concilier grossesse et vapoteuse ? La première réponse qui vient serait de dire qu’il vaut mieux arrêter de vaper pendant la grossesse. Cependant, la réponse complète n’est pas aussi limpide que cela.


Certains obstétriciens, par exemple, suggèrent aux femmes enceintes qui sont très dépendantes au tabac de s’accorder une cigarette quand le manque cumulé au stress est trop pressant.


En France, on estime que 36% des femmes fument avant le début de leur grossesse et que 20% continuent jusqu'au terme de celle-ci. Selon Edwige Dautzenberg, sage-femme et tabacologue au centre hospitalier de Versailles, « Un nouveau-né sur cinq a été exposé au tabac. Ainsi, la France est le pays d'Europe où les femmes enceintes fument le plus ». Rappelons que le tabac augmente, entre autres, le risque de fausse couche, de retard de croissance du fœtus, d'hémorragie et, après la naissance, de mort subite du nourrisson.

D'après Edwige Dautzenberg, dire qu’une consommation quotidienne de moins de 5 cigarettes par jour serait moins nocive pour le fœtus que le stress occasionné est totalement faux.

Dans ce cas, que faire ? Il ne s’agit pas de culpabiliser les futures mamans en leur disant qu’elles causent des dommages à leur bébé si elles fument. Le tabac est une drogue dont il est très difficile de se débarrasser, nous le savons bien.


Sachant cela, ne serait-il pas acceptable qu’une future mère, accroc au tabac, ne passe à la cigarette électronique seulement lorsque le manque est insoutenable, avec comme objectif de cesser à la fois le tabac ET la vapoteuse ?


Dans tous les cas, la meilleure solution est d’en parler avec son obstétricien, d’éventuellement consulter un médecin tabacologue. Seul un professionnel de santé pourra vous donner un avis éclairé sur vos choix et vos risques, en fonction de votre santé et de celle de votre/vos futur(s) enfant(s).

Tabagisme passif, vapotage et entourage

Le vapotage passif, c’est-à-dire la vapeur de e-liquide inhalée par l’entourage situé à proximité du vapoteur, est très largement moins nocif que le tabagisme passif. Cependant, l’entourage exposé à cette vapeur peut toutefois s'inquiéter et se poser cette question : est-ce possible de devenir dépendant à la nicotine à cause du vapotage passif ?


Tout d’abord, il est important de remettre les choses en contexte. Dans le tabagisme, ce n’est pas la nicotine qui est dangereuse, tout du moins qui est la plus dangereuse. La ligue contre le cancer, une association française, avait notamment communiqué sur les produits chimiques contenus dans la fumée d’une cigarette. D'après eux, la combustion d’une cigarette classique libère au moins 70 produits cancérigènes, la nicotine n’en fait pas partie. On trouve, entre autres, de la toluidine, du pyrène, de la dibenzacridine, du chlorure de vinyle, du polonium 210, etc.



 

Les gouttelettes exhalées par le vapoteur ne persistent pas longtemps. La vapeur de ecig persiste 100 fois moins longtemps que la fumée du tabac, selon la Revue Médicale Suisse.

Une étude menée par l’institut de santé publique de Norvège en 2015 a conclu que les “niveaux de nicotine ambiants en cas d'exposition passive à l'aérosol de cigarettes électroniques peuvent déboucher sur des niveaux de nicotine dans le sang à peu près aussi élevés que chez un fumeur passif de cigarettes classiques”. Néanmoins, ce même rapport admet également que la vapeur émise par les vapoteuses contient moins de substances nocives que les cigarettes traditionnelles et qu'elles peuvent être utiles pour le sevrage tabagique.


De plus, aucune étude à ce jour, n’a montré un caractère cancérigène de la nicotine ni une toxicité respiratoire amenée par celle-ci. Le fait de développer une dépendance par simple exposition passive à la nicotine est hautement improbable…

Vapoter sur une cigarette électronique est-ce dangereux ?

Si vous voulez déclencher le courroux de vapoteurs chevronnés, demandez-leur quelle saveur ils «fument» (et après partez en courant). En même temps c’est plutôt normal. Car quand bien même les e-cigarettes produisent un aérosol, il s’agit bien de vapeur et non de fumée.

« Vaper n’est pas fumer », (titre potentiel du prochain James Bond, mais aussi de ce chapitre) va donc vous expliquer la différence capitale entre volutes bleues et nuages vaporeux.

 

Cela parait évident mais il n’y a pas de flamme quand on vape. Donc pas de combustion. Et donc pas de fumée (sans feu). Ceci est un point capital car c’est cette fameuse combustion de substances qui va être la cause des cancers des poumons dus à la cigarette traditionnelle.

 

D’ailleurs, bien des substances ne deviennent cancérigènes qu’après combustion. Repensez à votre steak brûlé par exemple. Saignant il est comestible. Sur-cuit il devient nocif et cancérigène. C’est le même principe avec la vape.


La cigarette électronique, elle, va tirer sa chaleur d’une résistance qui peut provoquer de l’évaporation dès 50°C. Pas de combustion donc mais de l’évaporation. Et ça change tout. D’ailleurs le terme même de « vapoter » aurait été créé à l’initiative d’internautes qui souhaitaient distinguer le fait de fumer une cigarette et celui d’utiliser une e-cig.

De même, vous pourriez vous demander si la nicotine bouche les artères, si vapoter altère le goût, si la cigarette électronique fait grossir les vapoteurs ou si au contraire, elle fait maigrir.

 

Plus sérieusement, si l'aspect santé vous intéresse, vous pourriez avoir envie d'en apprendre plus sur les effets de la nicotine sur les vapoteurs, les anciens fumeurs, les maladies pulmonaires et leurs conséquences en lisant ces 3 guides :

 

Et si c'est plutôt les risques que représentent la cigarette électronique et leur batterie pour les vapoteurs par rapport à la cigarette et les fumeurs, vous pourriez être intéressé par ce guide qui explique pourquoi des cigarettes électroniques explosent, les conditions et comment les éviter.

Pourquoi on tousse avec une vapoteuse ?

Si vous toussez quand vous vapotez, c’est dû à ce que l’on appelle le “hit”, c’est-à-dire le passage de la nicotine dans la gorge. C’est une sensation recherchée par ceux qui sont en sevrage tabagique cependant, à rechercher un hit trop présent, vous risquez de tousser systématiquement.


Si c’est votre cas, vous pouvez soit :

  • Prendre des bouffées moins grosses. Essayez également de régler l’airflow si vous en avez un. Un ajout d’air plus conséquent vous donnera un tirage plus aérien et vous réglerez peut-être votre problème de la sorte.
  • Diminuer la puissance de votre vapoteuse. Si celle-ci le permet, baissez les Watts de votre matériel. Attention à rester toutefois dans la plage d’utilisation de votre coil.
  • Baisser le dosage en nicotine de votre e-liquide.
  • Baisser le taux de propylène glycol de votre eliquide.


Si vous commencez tout juste la vape, sachez également que votre corps a besoin de temps pour s’habituer aux nouveaux produits que vous prenez. Saviez-vous qu’il y a de l'antitussif dans les cigarettes traditionnelles ?

J’ai le cœur qui s'emballe quand je vapote

L'inhalation de nicotine peut entraîner des effets secondaires immédiats. Ainsi, vous pouvez ressentir des palpitations. Si c’est le cas c’est que votre consommation de nicotine est trop élevée. Trois solutions s’offrent à vous :

  • Vapez moins fréquemment, limitez votre consommation journalière
  • Passez à un eliquide aux sels de nicotine
  • Baissez le dosage en nicotine de votre e-liquide
    • Soit en achetant une fiole avec un dosage moins élevé
    • Soit en ajoutant de la base à votre mélange.

Les Cigarettes électroniques qui explosent

Une vapoteuse qui explose est un incident rare, aux conséquences parfois dramatiques mais heureusement, plutôt rare. On pourrait dire que 99,99999% des cigarettes électroniques n’explosent pas. Voyons ensemble à quoi elle est due et comment s’en prémunir.


Quand on dit qu’une ecig explose, en fait, on devrait dire que sa batterie a un dégazage brutal. Lorsque celle-ci atteint 100°C, à cause d’un court-circuit par exemple, il peut en résulter une projection de matières inflammables. Si cela se produit quand votre eCig est dans votre poche, cela peut avoir des conséquences catastrophiques.


Alors comment s’en prémunir ?


  • Ne stockez pas votre batterie à côté d’objets métalliques. Attention aux pièces de monnaies, aux clefs, etc.
  • Transportez correctement vos accus. C’est-à-dire surtout pas en vrac dans votre poche mais avec un étui de protection isolant.
  • Choisissez des accus conçus par des fabricants fiables. Plus largement, achetez des produits répondant aux exigences de l’AFNOR.
  • N’exposez jamais votre batterie à de fortes températures. Ne la laissez pas derrière une vitre, un pare-brise, en plein soleil.
  • N’utilisez jamais d’accus endommagés. Si le wrap de votre accu est endommagé, il faut le changer.
  • Si vous ne parvenez plus à charger complètement votre batterie ou si celle-ci se décharge trop vite, jetez-la au recyclage. Un accu a une durée de vie comprise entre 3 et 6 mois d’utilisation.
  • Surveillez vos résistances. Un coil endommagé peut entraîner des dysfonctionnements.
  • Prenez garde à vos montages de résistance et d’atomiseur reconstructible. Spécialement si vous vapez avec un mod méca qui ne dispose d’aucune protection électronique.

Finalement, vapoter est-ce nocif ou pas ?

La seule bonne réponse à cette question se trouve en la comparant avec la cigarette traditionnelle. Les scientifiques, les médecins, les cancérologues, les tabacologues ne partagent pas tous les mêmes opinions, il peut donc paraître compliqué de se faire son propre avis sur la question.


Notre avis c’est que la cigarette électronique est reconnue unanimement comme beaucoup moins nocive que le tabac (95% moins nocive d’après une étude britannique). De ce fait et malgré les divergences d’opinions, si vous souhaitez vaper pour stopper votre addiction au tabac, vous avez raison. La cigarette électronique apparaît comme le moyen le plus efficace aujourd’hui pour se débarrasser de la cigarette.


Néanmoins, nous déconseillons à nos lecteurs de se mettre à la cigarette électronique s’ils n’ont pas d'addiction tabacologique. Il faut vraiment la considérer comme LE meilleur substitut nicotinique et LE meilleur moyen de se sevrer du tabac.

Et le e-liquide dans tout ça ?

Le e-liquide est le carburant de votre e-cig, c'est le liquide qui, chauffé, se transformera en vapeur. Il existe de nombreuses marques, vous pourrez trouver des tonnes de saveurs différentes dont un certain nombre très élaboré (fruit rouge mentholé ou caramel au beurre salé avec noisettes légèrement grillées, café et noix de pécan le tout avec une pointe de vanille !).

Vous pourrez les trouver sous plusieurs dosages de nicotine ou les prendre sans et ajouter vous-même le dosage que vous souhaitez, vous pouvez les mélanger, vous pouvez même fabriquer votre propre recette en mélangeant base et arôme !

Le choix est donc très vaste. Une certification AFNOR pour les e-liquides permet de réguler le marché de la cigarette électronique et de protéger les vapoteurs. Ainsi, sont contrôlées, entre autres, la véracité de la composition annoncée de l’e-liquide, la non-utilisation de nicotine de synthèse ou l'absence de colorants comme ingrédients.

 

Pour les vapoteurs qui veulent contrôler davantage l'arôme et/ou le dosage de nicotine du produit qu'ils mettent dans leur réservoir de cigarette électronique, nous conseillons la lecture de ces guides :

Bien entendu, en fonction de votre résistance et de la puissance que fournit votre batterie, la sensation obtenue en bouche peut être très différente. Ainsi, nous ne conseillons pas à un vapoteur débutant de partir dans des mélanges perso (DIY) avant d'avoir déterminé ce qui lui plaît et convient. Un débutant en sevrage de tabac se tournera plus facilement vers une saveur dit "classique", afin de substituer une cigarette classique.

 

Si toutefois vous vous engagez dans la fabrication de votre propre liquide, vous serez certainement intéressé de savoir qu'il existe des boîtes de rangement spéciales pour e liquide, afin de les conserver efficacement.

Composition du eliquide

Les ingrédients rentrant dans la composition d’un e-liquide sont :

  • Le propylène glycol (PG)
  • La glycérine végétale
  • Les arômes

En plus de ces trois éléments, il peut y avoir mais ce n’est pas une nécessité de :

  • La nicotine
  • L’alcool
  • L’eau


Le propylène glycol et la glycérine végétale constituent à eux deux ce que l’on nomme “la base” d’un e liquide. Cette base s’exprimera donc en fonction du rapport qui existe entre les deux composants soit PG/VG. Un eliquide en 70/30 aura donc 70% de PG et 30% de VG dans la composition de sa base.

Plus un eliquide contient de propylène glycol, plus le hit sera prononcé, plus la saveur sera restituée mais au détriment de la production de vapeur.

Plus un eliquide contient de glycérine végétale, plus vous produirez de vapeur avec mais au détriment du hit et de la restitution des arômes.


Le propylène glycol (PG)

Le propylène glycol est un liquide légèrement visqueux, peu volatile, il est incolore et inodore, il est également hygroscopique, cela signifie qu’il absorbe l’humidité de l’air.


On trouve ce composant dans énormément de produits. Entre autres, et c’est ce qui fait le jeu des détracteurs de la vapoteuse, dans l’antigel, dans les liquides de freins, dans des solvants ou des détergents. On en trouve également dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique et alimentaire. Ainsi, sous le numéro E490 vous le retrouverez dans la composition de vos gels douche, savons, dentifrices, rouges à lèvres et sous le numéro E1520, comme émulsifiant pour les sauces, les confitures, etc.


Dans la vape, le PG sert d’exhausteur. Exhausteur de nicotine car il contribue à accentuer la sensation provoquée par le passage de la nicotine dans la gorge, exhausteur de saveurs également, il mettra en valeur les arômes de vos liquides les plus complexes.


La glycérine végétale

La glycérine végétale, aussi appelée glycérol, est également un liquide, celui-ci est visqueux (plus que le PG) incolore et inodore. Cependant, ce composant a une saveur sucrée et apporte une sensation de soif.

Ce composant est d’origine naturelle et s’obtient principalement par un de ces deux processus :

  • La saponification
  • La réaction entre une huile végétale et du méthanol


On retrouve également la glycérine végétale dans nombre de produits du quotidien tel que, dans l’industrie cosmétique / pharmaceutique certains savons (savon de Marseille par exemple) ou dentifrices mais aussi dans les bains de bouche, les crèmes hydratantes, dans l’industrie alimentaire en tant que solvant, humectant ou émulsifiant, sous le numéro E422.


Dans la vape, la VG augmente la production de vapeur et apporte un caractère suave à nos liquides par sa saveur sucrée.


Les arômes

Les arômes utilisés dans les e-liquides vendus en France, sous contrôle de l’AFNOR, sont de qualité alimentaire au moins et sans diacétyle.

Il y a des arômes naturels et des arômes de synthèse, trois types de matières premières entrent dans leur conception :

  • Les substances aromatisantes, purement chimique qui copient la nature ou non
  • Les substances aromatisantes naturelles, issues d’un produit naturel mais avec traitement de purification et de concentration
  • Les préparations aromatisantes, des extraits végétaux provenant d’infusions, de distillats, etc.


La nicotine

Présente dans certains eliquides, elle n’est pas un composant essentiel.

Effectivement vous pouvez trouver des e-liquides sans nicotine, notés 0mg/ml ou liquides ZHC.


La nicotine sera cependant jugée essentielle à ceux qui sont en sevrage de tabac. La nicotine est responsable de cette sensation de picotement en gorge que l’on nomme “hit”. Il s’agit d’une sensation recherchée par les fumeurs et elle est donc appréciée lors du sevrage tabagique.

La réglementation encadre l’utilisation de nicotine dans les eliquides et vous ne trouverez pas de e-liquide avec un taux supérieur à 20mg/ml. Le flacon de ces e-liquides nicotinés ne pourra pas dépasser 10ml.


L’alcool

Certains e-liquides ont de l’alcool dans leur composition. Le rôle de l’alcool est simplement de fluidifier le mélange. Ce n’est donc pas une question d’arôme car c’est souvent de l’éthanol dénaturé avec du propanol ou du méthanol qui sont utilisés. Les e-liquides dont la saveur est celle d’un cocktail ne contiennent ni rhum ni tequila.

Les alcools utilisés dans les e-liquides sont en faible concentration (moins de 5% de la composition totale) et s’évaporent instantanément. Nous ne retrouverons pas de traces d’alcool dans le sang des vapoteurs à cause de leur e-liquide.


L’eau

Certains e-liquides ont de l’eau dans leur composition. Contrairement aux idées reçues, la présence d’eau ne favorise pas la production de vapeur. Tout comme l’alcool, l’eau sert à fluidifier le mélange. Le dosage en eau, lorsqu’il y en a se situe entre 1 et 5% du contenu total du eliquide. Il ne s’agit pas d’eau minérale mais d’une eau purifiée telle qu’elle est utilisée dans l’industrie pharmaceutique, elle ne contient aucuns sels minéraux.

Peut-on le fabriquer soi-même ?

Vous pouvez vaper des e-liquides avec ou sans nicotine dont la conception a été entièrement réalisée par un fabricant, dans son laboratoire.


Sachez qu’il est également possible de fabriquer vos propres recettes de e-liquide !

Vous pouvez trouver les ingrédients à mélanger, ajouter vos différents arômes et obtenir un eliquide unique, le vôtre ! On appelle cette pratique le DIY, Do It Yourself pour Fais-le toi-même.


Attention toutefois à respecter certaines règles de sécurité et à veiller au bon dosage de votre composition au risque d’obtenir un e-liquide désagréable à vaper, voire nocif.


L’intérêt de fabriquer son propre liquide est multiple :

  • Vous allez vaper un liquide unique, que vous aurez conçu spécialement pour correspondre à vos goûts
  • Vous allez certainement faire des économies, les produits coûtent moins cher car il faudra faire en plus grande quantité
  • Vous aurez du stock chez vous ! Vous serez moins sujet à surveiller le niveau de vos flacons, vous aurez une visibilité à plus long terme !

Comment faire son mélange pour e-cigarette ?

Il vous faudra mélanger au moins deux éléments, de la base et de l’arôme.

Vous trouverez des flacons de base à des taux de PG/VG différents. Choisissez la base qui correspond à votre goût et votre style de vape.


Ajoutez un ou plusieurs arômes, vous pouvez les sélectionner en fonction de leur qualité de conception par exemple ou parce qu’ils se marient bien ensemble pour créer cette saveur unique que personne d’autre ne vape ! Vos arômes devraient représenter entre 10 et 15% de la composition totale.


Éventuellement, vous pouvez ajouter des boosters de nicotine afin d’obtenir le taux souhaité. Vous pouvez également ajouter des additifs dont le but sera d’homogénéiser votre production.


Il faudra également compter un temps de maturation, que l’on nomme « steep » afin que votre mélange atteigne son rendu de saveur optimal. Le temps de steep dépend des arômes utilisés :

  • Pour les arômes fruités et mentholés : 5 jours minimum
  • Pour les arômes gourmands : 2 semaines minimum, voire plus
  • Pour les arômes classics : 2 semaines minimum, on recommande 1 mois

Comment entretenir sa cigarette électronique ?

Bien entendu, vous n'allez pas pouvoir tout réparer, changer n'importe quelle pièce défectueuse si vous optez pour un kit débutant, un pack de type AIO. Ainsi la batterie ou le switch ne se changeront pas.

Vous pourrez changer le clearomiseur de quasiment n'importe quel modèle, veillez toutefois à ce que votre batterie puisse fournir l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre clearomiseur. Ainsi, vous pourriez opter pour un coil qui tolère une impédance plus forte et donc, modifier le goût.

Il existe des clearomiseur dit "reconstructible" dans lesquels chaque élément pourra être changé mais ce type de modèle ne s'adresse qu'à des vapoteurs avertis, vous pourrez même remplacer le coton de vos résistances. Sinon, même un vapoteur débutant pourra changer son réservoir.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons la lecture de ces guides afin de pouvoir réparer / entretenir votre e-cig :

Nous avons rédigé beaucoup d'autres tutoriels afin de vous accompagner dans vos réparations, vous les trouverez tous dans la section tutos de notre page guides.

Ma cigarette électronique fuit, que faire ?

Votre cigarette électronique contient du e-liquide. Et qui dit liquide dit risque de fuites.

Dans un milieu comportant batterie et électronique, voilà qui est fâcheux. Voici donc nos conseils pour éviter la catastrophe.

Pour les plus curieux, existe-t-il un clearomiseur qui ne fuit pas et dans lequel vous pourriez avoir une résistance qui convienne à vos habitudes ?

Comment éviter les fuites ?

À notre avis, le meilleur moyen de remédier à un problème c’est encore de faire en sorte qu’il ne se produise pas. Voici donc comment rester au sec en toutes circonstances, encore plus que dans une couche de nouveau-né.

Sur un ato classique :

Dans un premier temps, pensez bien à vérifier régulièrement l’état de votre joint. Cela parait évident mais il n’est pas rare de l’égarer ou d’oublier de le remettre lors d’un démontage.

Facile à remplacer d’autant plus que la majorité des clearomiseurs sont vendus avec des joints de rechange.

 

Autre cause principale, un tank endommagé. Votre e-cig est un matériel fragile mêlant électricité et liquide, il faut donc ne pas le brusquer, en le jetant négligemment au fond de votre sac. Un étui est conseillé, ce qui en plus de le protéger contiendra votre fuite si elle arrive.

Là encore point de panique, des réservoirs de rechange existent.

 

Il se peut enfin que les fuites se fassent par les trous de l’airflow. Ceci pourra être dû à 3 facteurs :

  • Soit le coil installé n'est pas adapté à votre clearomiseur, et votre e-liquide passera en dessous.
  • Soit celui-ci n'est pas bien vissé. Idem, votre e-liquide passera en dessous.
  • Soit l’énergie envoyée au clearomiseur est insuffisante, et votre e-liquide n'est pas vaporisé, il déborde du coton, et ressort par les arrivées d'air. Et bim, fuite.

Sur un atomiseur reconstructible

La cause la plus fréquente de fuite sur un ato reconstructible est le manque de coton. Si votre coil ne contient pas assez de coton, le e-liquide n’est pas contenu par l’atomiseur et fini par fuir le plus souvent par les entrées d’air (Airflow).

Très important aussi, fermez bien les fameux airflows au moment du remplissage s’il se fait par le haut. Sinon cela reviendra à faire couler de l’eau dans un lavabo dont vous avez dévissé le siphon en dessous.

Quelques astuces lorsque vous changez votre résistance

Une fois passé aux mods box et aux joies du reconstructible, l’envie irrépressible de fabriquer vous-même votre tête d'ato va vous tenailler. C’est humain, on veut aller toujours plus loin dans le domaine que l’on aime. D'autant plus que connaissant désormais parfaitement votre attente en matière de vape vous voulez personnaliser au mieux votre expérience. Voici donc de quoi vous assister dans cette démarche que ne renieraient pas Jamy et Fred de « C’est pas sorcier » !

Comment les fabriquer

Donc vous y voilà. Seul face à votre atomiseur reconstructible. Bien décidé à les monter vous-même parce que c’est économique ! En effet, les consommables pour réaliser ses propres résistances sont bien moins chers que les résistances déjà montées.

Pour ceci vous aurez besoin de fil résistif (pour faire le coil), et d’un coton (pour faire votre mèche).

Avant de monter votre ato, il vous faudra choisir entre les différentes versions de reconstructibles qui existent sur le marché :

  • Les RBA (Rebuild-able Atomizer)
  • Les RDA (Rebuild-able Dripping Atomizer)
  • Les RTA (Rebuild-able Tank Atomizer)
  • Les RDTA (Rebuilad-able Dripping Tank Atomizer)

Principes de base des têtes d'atomiseurs

Il est compliqué de conseiller un type de fil résistif plutôt qu'un autre. Le seul vrai conseil, comme dans beaucoup d’autres domaines de la vape, c’est de tester plusieurs alliages et plusieurs diamètres, pour trouver le fil résistif correspondant à vos attentes.

 

Sachez donc deux choses :

  1. Une tête d'atomiseur chauffe car elle résiste au courant qu’on lui envoie. Plus le diamètre du fil sera gros, moins elle résistera au courant et donc moins elle chauffera. Celles faites de fil épais auront des valeurs basses (proches de 0Ω). Faible impédance, faible température !
  2. L’écartement de vos spirales est important : Enrouler votre fil résistif n’est pas une chose à faire à l’à peu près. Vos spirales (ou spears) devront être faites avec le plus de régularité possible, pour garder un espacement identique entre elles. Cette régularité va déterminer si la chauffe est homogène. Si une spire est trop écartée des autres, elle risque de chauffer moins que ses sœurs, et inversement.

L’astuce, à notre avis, consiste donc à les faire d’abord espacées pour ensuite les resserrer doucement. Pour ce qui est de les espacer plus ou moins, cela dépendra de vos goûts. Certains trouvent que des spears espacées laissent passer plus de goûts, et s'encrassent moins. On vous laissera en juger avec l’expérience.

Les types de fils résistifs

Le fil résistif est un élément déterminent. Suivant le fil utilisé, de l'espacement des spires, le goût ressenti par le vapoteur sera différent. Il faudra néanmoins que la batterie de votre cigarette électronique produise une énergie suffisante. Mais quelle est l'unité de mesure des fils résistifs ?

On mesure la résistivité d’un fil résistif en Ω/m (Ohms/mètre). Mais en fonction du type de fil utilisé, à diamètre égal, la capacité à s'opposer à la circulation du courant électrique (résistivité) ne sera pas la même.

Taille de fils kanthal A1 et fils inox 316L :

  • Kanthal A1 de 0.3mm ≃ 20 Ω/m
  • Kanthal A1 de 0.2mm ≃. 45 Ω/m
  • Inox 316L de 0.20mm ≃ 22.5 Ω/m
  • Inox 316L de 0.15mm ≃. 43.5 Ω/m

 

On voit ainsi que l’inox en 0.15 équivaut presque au Kanthal 0.20 tout comme l’Inox 0.20 par rapport au Kanthal 0.30mm…

 

L’Inox 316L est un fil résistif bien plus fragile que le Kanthal, il ne sera pas forcément adapté à un débutant dans le reconstructible.

En tout état de cause, plus votre fil est gros, plus il sera difficile à travailler, ainsi, les spires autour de votre mèche seront moins faciles à faire.

Enfin, n’oubliez pas que tous les atomiseurs ne sont pas forcément compatibles avec un gros diamètre de Kanthal. Certains possèdent des petites vis dans lesquelles il est impossible de faire tenir un fil résistif supérieur à 0,30 mm.

Les outils nécessaires

Pour fabriquer vos propres résistances, vous aurez besoin d’outils c’est inévitable. À votre avis, de quoi aurez-vous besoin ?

La solution la plus simple sera dans un premier temps de vous procurer un « Coil Master Kit », une mallette à outils contenant tout ce dont vous aurez besoin et à un prix plus intéressant que d’acheter les outils séparément.


Après si vous voulez passer en mode personnalisé, vous pouvez aussi les acheter au détail et dans ce cas, voici ce dont vous aurez besoin :

  • Une bobine de fil résistif.
  • Une pince coupante pour sectionner le fameux fil résistif.
  • Une barre micro coil autour de laquelle enrouler le fil résistif afin de lui donner sa forme de spirale.
  • Un tournevis à tête plate.
  • Une pince céramique pour ajuster l’écartement des spirales (les spires) de manière régulière.
  • Des ciseaux pliables en acier inoxydable (pour couper le coton).
  • Un Mini Tab coil master en guise d’Ohmmètre et pour finir de chauffer votre résistance (principalement pour les usages en mode mécanique).
  • Un paquet de coton (pour fabriquer vos mèches).

L'aspect légal du vapotage

Bien entendu, la vape n’échappe pas à la législation. Celle-ci protège le vapoteur en encadrant la qualité des produits vendus sur le territoire. La loi protège également les non-fumeurs et non vapoteurs des désagréments que ceux-ci peuvent faire subir.

La TPD et l’AFNOR veillent à ce que les produits que l’on peut acheter en Europe (pour la TPD) et en France (pour l’AFNOR) répondent à un certain nombre d’exigences.


La TPD (Tobacco Product Directive) exige, entre autres :

  • L’absence de publicité d’aucune sorte pour les industries du tabac et de la vape.
  • Une surveillance de la qualité des liquides. Pas de diacétyle ou formaldéhyde, par exemple, dans les eliquides
  • Un réservoir de e-cig pré-rempli ne pourra excéder 2ml de e-liquide.
  • Les flacons contenant de la nicotine ne peuvent pas excéder 10ml.
  • Pas plus de 20mg/ml de nicotine dans une fiole de e-liquide.
  • Les bouchons de tous les flacons doivent être équipés de sécurité enfant.


L’AFNOR, en plus de ces mesures exige, entre autres :

  • L’interdiction de tout matériau pouvant représenter un risque pour la santé humaine (ex : bisphénol A)
  • L’interdiction d’une nicotine de synthèse.
  • Une qualité au moins pharmaceutique pour le PG, la VG et la nicotine
  • Une qualité au moins alimentaire pour les arômes
  • Un étiquetage approprié (informations claires et détaillées, une DLC et une DDM, etc.)

La loi, comme nous le disions, protège également les non-fumeurs et non-vapoteurs en encadrant les endroits où il est possible de fumer ou de vapoter.

Peut-on vapoter partout ?

La législation Française interdit le vapotage dans les lieux publics. Vous ne pourrez donc pas vaper dans un bar ou un restaurant à moins qu’une zone fumeur n’ai été installée. La ecig est interdite également dans les transports publics, les établissements scolaires, les hôtels.

Les lieux de travail fermés et à usage collectif sont aussi concernés à moins que le règlement intérieur de l’entreprise n’y déroge.

L’histoire de la ecigarette

L’histoire de la vapoteuse commence en 1903 avec Henry Ferré, pharmacien Français, qui invente un inhalateur qui produit de la vapeur avec un mélange d’acide chlorhydrique, une solution aqueuse de carbonate d’ammonium et d’alcool polyatomique. Cependant son invention n’a jamais été commercialisée.


Joseph Robinson enregistre un brevet approuvé par l’United Sat Patent Office qui sera publié en 1930. Celui-ci explique :« Mon invention concerne des dispositifs de vaporisation contenant des composants médicinaux qui sont chauffés électriquement afin de produire des vapeurs pour l’inhalation. Elle permet de fournir un dispositif pour un usage individuel qui peut être librement manipulé sans aucune possibilité de se brûler et qui est hygiénique, très efficace et si simple que n’importe qui peut l’utiliser. »


En 1963, Herbert A. Gilbert, détaillant de ferraille Américain, crée la smokeless non-tobacco cigarette. Un liquide parfumé est vaporisé grâce à la chaleur produite par une batterie. Le produit n’a jamais été commercialisé non plus, un doute plane sur l'influence du lobbying du tabac.


Il faut attendre 2009 pour qu’un tel produit soit fabriqué à grande échelle.

Qui a inventé la vapoteuse ?

Contrairement à ce que l’on vient de voir au paragraphe précédent, on attribue souvent l’invention de la cigarette électronique à Hon Lik, pharmacien et ingénieur Chinois. Il a déposé un brevet en 2005 pour une “cigarette sans fumée à pulvérisation électronique”. Son dispositif utilise la nébulisation par ultrason.


La technologie de vaporisation par résistance chauffante, actuellement utilisée dans les modèles de vapoteuses, a été inventée et brevetée vers 2009 par le chinois David Yunqiang Xiu. Le nom donné est « Electronic Nicotine Delivery System (ENDS) ». Cette dénomination subsiste encore aujourd'hui.

Évolution des mentalités

Avec le temps et l’usage la vape rentre progressivement dans notre culture. On la voit arriver dans le cinéma où le héros vape au lieu de fumer, elle rentre dans la littérature de la même manière. Des youtubeurs s’emparent du sujet, des influenceurs émergent pour nous donner leur avis sur le meilleur kit de Joyetech ou Aspire ou le dernier pod à la mode de Innokin ou de Smok. C’est un nouveau monde qui entre en mouvement.


S’en suit une évolution du regard sur la vape, les termes propres au vapotage font leur rentrée dans les noms communs. Ainsi, le mot “vapoter” qui ne désigne pas que notre marque mais également le fait de vaporiser du e-liquide avec sa ecig, entre dans l’édition 2015 du dictionnaire le Robert.


Mais savez-vous comment le mot “vapoter” est né ?

Il est né d’un concours, un vote en ligne pour désigner l’action et surtout pour ne plus dire “fumer” sa cigarette électronique, le terme étant jugé trop nocif. De ce concours, c’est le terme “vapoter” qui est sorti vainqueur devant “fluver” et “smogguer”.

L'aspect écologique

Si vous lisez ce paragraphe c'est que l'écologie vous parle. Vous êtes passé à la cigarette électronique, ce n'est pas pour polluer autant qu'avec la cigarette classique sans parler des risques d'incendies causés par le jet de cigarette traditionnelle par la fenêtre de voiture. Bien entendu, le recyclage n’est pas possible de la même manière partout dans le monde. Nous parlons ici de ce que l’on peut faire en France ou tout du moins dans les pays ayant une politique écologique.

Alors, est-ce que vapoter pollue ?

Le vapoteur peut-il être plus respectueux de l'environnement que le fumeur de tabac ? Que faire d'une résistance usagée (que l'on vape avec nicotine ou pas) ? Peut-on recycler ses fioles e-liquide et comment faire ?

Afin de limiter votre impact sur notre belle planète, vous pouvez déjà :

  • Faire vos propres e-liquides et commander vos ingrédients en grosse quantité (moins de plastique et impact carbone réduit)
  • Passer au clearomiseur reconstructible (vous ne remplacez uniquement que ce qui a besoin de l'être)
  • Jeter vos batteries dans des bennes appropriées

Pour aller plus loin, nous vous conseillons la lecture des guides mentionnés dans ce chapitre, voire de jeter un œil à la section écologie de notre page guide.


Où jeter sa résistance de vapoteuse ?

C’est très simple, tout du moins pour la France. Vos résistances étant constituées quasi exclusivement de métal (il y a aussi la mèche qui est le plus souvent en coton), elles peuvent être jetées dans les containers à ferrailles de votre déchetterie.

Le plus simple et pratique est certainement de conserver vos résistances usagées dans une boîte jusqu'à ce que vous en ayez assez ou jusqu'à ce que vous ayez besoin de vous rendre en déchetterie pour une autre raison !


FAQ - Questions fréquemment posées

 

🚀 Quelle cigarette électronique choisir quand on débute ?

Pour un vapoteur débutant, qu'il veuille se sevrer de la cigarette classique ou pas, nous conseillons plutôt un modèle simple, sans fonction spéciale. Consultez le guide pour bien choisir sa e-cig quand on débute pour plus d'infos.

🚭 Puis je alterner eCigarette et tabac ?

Vous pouvez bien entendu alterner cigarette classique et cigarette électronique. Cependant si vous êtes fumeur et souhaitez arrêter, il serait plus efficace de ne pas le faire. Les vapoteurs qui ont réussi à arrêter le tabac sont d'abord passé par un e-liquide enrichi de nicotine et ont réduit le dosage dans le temps. Consulter ce guide pour en savoir plus.

🧟 Est ce que je vais devenir addict de la vape ?

Vous %C3%A9tiez amateur de cigarette et vous souhaitez stopper. Vous allez donc commencer par vaper sur une cigarette électronique avec un e-liquide dosé en nicotine selon votre profil. La cigarette électronique peut vous aider dans ce sens mais il vous faudra réduire progressivement votre dosage en nicotine. Nous vous conseillons la lecture de cet article pour aller plus loin sur cette question.

🛠️ A quel moment faut il changer la résistance de sa cigarette électronique ?

Les résistances des e-cigs sont des consommables. Au bout d'un moment, la sensation ressentit par le vapoteur change, la saveur devient âcre, soit piquant, corrosif. C'est qu'il est temps de changer. Généralement, en fonction du e-liquide que vous utilisez, sa teneur en nicotine, son ratio PG / VG, il faut compter une moyenne de deux semaines.

🤢 Quels sont les effets secondaires de l'arrêt de tabac ?

Arrêter de fumer entraîne des symptômes physiques et psychologiques désagréables. L'ancien fumeur, en manque de nicotine pourra ressentir :

  • Étourdissement
  • Fatigue
  • Insomnie
  • Toux
  • Constipation
  • Faim
  • Goût pour des aliments sucrés
  • Envie obsessionnelle de fumer
  • Irritabilité
  • Pression au niveau des yeux et de la tête

Passer à la cigarette électronique vous aidera à passer le cap et mettre la cigarette derrière vous définitivement. En savoir plus.

🍭 Qu'est-ce que le sweet spot, à la recherche du watt idéal

Vous êtes désormais vapoteur depuis quelques temps, avec ou sans nicotine et souhaitez un modèle avec plus de fonctionnalités afin d'atteindre la sensation qui vous convient parfaitement en jouant avec la puissance de la batterie et le modèle de résistance. Vous recherchez ce que l'on appelle le "sweet spot".

⏲️ Combien de temps faut il compter pour charger complètement une e-cigarette ?

Tout vapoteurs vous le dira, cela dépend de votre modèle de cigarette électronique et de la contenance de votre batterie avant tout. Mais cela dépend également du niveau de charge de votre e-cig, de l'age de votre matériel... Le niveau de charge peut avoir un effet sur la température atteinte par votre résistance dans le réservoir et donc le goût que vous allez ressentir. Voir le guide complet sur le temps qu'il faut pour bien recharger sa eCigarette.

🚩 Ma cigarette électronique affiche le message d'erreur atomizer short qu'est-ce que ça signifie et quoi faire ?

Il s'agit d'une fonction qui vous indique un dysfonctionnement qui peut résulter de deux problèmes différents :

  • Soit la résistance de votre clearomiseur a été mal conçue, il y a un court-circuit
  • Soit il y a un faux contact entre votre atomiseur avec votre batterie et les informations échangées sur la valeur d'impédance entre les deux éléments ne concordent pas.

Pour bien régler ce message d'erreur atomizer short, lisez ce guide.

🔋 Comment charger sa e-cig sans chargeur ?

Combien de vapoteurs se sont retrouvés à court de batterie sur leur cigarette électronique et sans leur chargeur ? Est-ce possible de charger sa e-cig sans chargeur ? Va t'on affecter la résistance ou l'autonomie ? La réponse rapide est de ne pas le faire, vous pouvez lire le guide complet afin de mieux comprendre pourquoi et ce que vous risquez en fonction de ce que vous êtes prêt à tenter...

⚡ C'est quoi le sub ohm cigarette électronique ?

Le principe du sub oHms ou ULR est de combiner des batteries puissantes à des résistances très basses afin de chauffer rapidement le e-liquide. Ainsi on change sa sensation en bouche et on produit plus vapeur. C'est une technique utilisée par les "cloud chaser".

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte