Chargement...

Est-ce que vapoter pollue ?

Est-ce que vapoter pollue ?

Une question revient souvent. La vape pollue-t-elle ? Les autorités sanitaires ont leur avis sur la question. Vapoter vous répond.

Les autorités sanitaires sont divisées sur ce point. La composition des e-liquides et la fabrication du matériel de vape oblige à utiliser certaines substances qui divisent les scientifiques. L'utilité et la nocivité de la cigarette électronique font aussi l'objet de divergences. Une étude britannique prouve qu'elle est 95% moins nocive que le tabac, mais les précédents travaux l'infligent d'une mauvaise réputation. L'OMS par exemple juge prématuré ce résultat. Le consensus scientifique est donc de mise. Pourtant, aucun problème de circulation sanguine et au niveau du système cardiovasculaire n'ont été détectés. Les vapeurs créées sont donc moins dangereux pour l'homme et pour l'environnement. D'autant qu'il est possible de recycler son e-cig.

Sommaire

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

L'e-cig est un fabuleux moyen pour mettre fin à sa consommation de cigarette classique. L'e-cig a la particularité de s'imposer comme un moyen efficace pour débuter un sevrage tabagique. Son fonctionnement est simple. Une batterie envoie du courant électrique dans la résistance de l'atomiseur. Ce courant lui permet de chauffer. Etant en contact avec du e-liquide, il permet ainsi la vaporisation caractéristique à ce produit. Il existe différents modèles de cigarette électronique, il est donc nécessaire de bien la choisir pour garantir la réussite du sevrage tabagique. Entre un mod électro et un mod méca, un atomiseur classique et un atomiseur reconstructible, le choix est multiple d'autant que tous ces composants de l'e-cig proposent des fonctionnalités différentes.

Que contient un e-liquide ?

Parmi les composants de l'e-cig, il y a bien entendu l'e-liquide. Sans lui, il en va sans dire que la production de vapeur serait impossible. Présent dans le réservoir de l'atomiseur, il chauffe pour permettre la vaporisation. Sa composition n'est pas inconnue.

En premier lieu, il se compose de propylène glycol et de glycérine végétale, deux substances utilisées également dans l'industrie alimentaire et pharmaceutique. Le propylène glycol permet de fluidifier le liquide et de favoriser les saveurs, alors que la glycérine végétale permet favoriser la production de vapeur.

En plus de cela, un e-liquide contient de la nicotine. Naturellement présente sur la feuille de tabac, elle n'est pas responsable de la nocivité de la cigarette classique, mais de la dépendance que ce produit engendre. Pour mettre fin à cette dépendance, elle est donc nécessaire pour réduire progressivement son taux.

Enfin, un e-liquide contient des arômes. Ceux-ci permettent de donner un certain goût en bouche et garantissent une expérience exceptionnelle aux vapoteurs. Entre des liquides gourmands, mentholés, classics ou encore fruités, le choix est large et permet de contenter tous les vapoteurs. 

Son impact sur la qualité de l'air

L'e-liquide utilisé dans l'e-cigarette a une composition bien précise. La fumée de cigarettes traditionnelles contient un mélange de de gaz et de particules fines. Brûlez un végétal et vous obtiendrez toujours du goudron, du monoxyde de carbone, des particules fines et des gaz oxydants. Les substances cancérigènes sont moindres dans la vape. A l'inverse ces substances cancérigènes sont très élevées dans la fumée du tabac

Selon une étude publiée sur Natura-sciences, Le nombre de produits toxiques est beaucoup moins élevé que dans des cigarettes traditionnelles et ces produits sont retrouvés à des concentrations moins élevées. Un essai sur 60 millions de consommateurs a été effectué pour obtenir ces résultats. Les effets potentiels de la vape sont donc largement moins nocifs que le tabac. Il en va de sa composition. Une étude publiée par un laboratoire britannique a notamment confirmé qu'elle est 95% moins nocive que le tabac. Les effets nocifs du tabac sur la santé ne sont donc pas comparables à ceux produits par la vape.

Mais certaines institutions s'opposent à ce résultat. L'organisation mondiale de la santé entre autres le juge prématuré. Aux yeux de l'organisation mondiale de la santé, les effets nocifs de la vape sur la santé sont autant importants que ceux produits par le tabac. Elle vient donc contredire les précédents travaux. Pourtant, les spécialistes de la santé sont de plus en plus nombreux à garantir l'efficacité et l'absence de nocivité de ce produit. Le consensus scientifique est donc de mise. Ce sont ces résultats qui ont forcé certains pays comme la Belgique à interdire son utilisation dans certaines conditions comme au sein d'un lieu public.

Est-ce dangereux pour la santé ?

Au final, la vape est-elle dangereuse pour la santé ? Pour la première fois dans l’histoire du tabac, un fumeur peut arrêter de fumer par le plaisir grâce à l'e-cig. En cela repose la réussite de la vape. Un fumeur dose ses besoins en nicotine bouffée par bouffée en fonction de son tirage. Ainsi, un fumeur tire entre un et trois mg de nicotine sur une même cigarette. L’apparition des cigarettes ultralégères avait pour but de réduire les risques du tabac, mais finalement il s’est passé totalement l’inverse. Pour arriver à obtenir le taux de nicotine nécessaire, un fumeur devait inhaler beaucoup plus de fumée, l’inhaler beaucoup plus profondément et la maintenir plus longtemps dans les poumons. Le résultat est sans appel. Le nombre de cancers des poumons a décuplé. 

Son efficacité contre le tabac a fait sa réputation et sa réussite. Ce sont 700 000 Français qui ont réussi à mettre fin à leur addiction au tabac grâce à la vape. Et ces individus n'ont étonnamment aucun problème de santé dus au vapotage comme des problèmes envers le système cardiovasculaire ou la pression sanguine. Forcément, ces résultats plus que satisfaisants ne font pas la une des journaux à l’image du scandale américain, et pour cause, le sevrage tabagique par le vapotage est entré dans la norme. Les médias sont attirés par le sensationnel, et l'e-cig reste discrète jusqu’à ce jour d’août 2019. En plus de cela, par sa composition, l'e-liquide n'est pas non plus considéré comme un danger sur le rythme cardiaque ou la pression sanguine. Au contraire, il est surtout considéré comme un remède contre le tabac par nombreux spécialistes de la santé. Les arômes contenus dans le liquide ne sont aucunement dangereux pour la santé. Au contraire, les arômes contenus dans l'e-liquide permettent de garantir la réussite de la vape.

L'utilisation de composants interchangeables, quel impact sur l'environnement ?

Les effets environnementaux du tabac sont extrêmement importants. Le monde est pollué par des mégots de cigarettes qui souillent son sol. En plus de polluer l'air, et détériorer le rythme cardiaque et la circulation sanguine des fumeurs, le tabac pollue le sol de notre planète. C'est une réalité. Mais quel est l'effet environnemental de la vape ?

Vous vous en doutiez, il est considérablement moins élevé. Grâce à la vape oubliez les mégots sur les trottoirs ou dans le sable alors que vous bronzer sous le soleil. Mais la vape produit elle aussi quelques polluants. En effet, pour avoir sa dose de nicotine quotidienne, un vapoteur doit utiliser son e-cig quotidiennement. Il a besoin d'un grand nombre de fioles d'e-liquide. Surtout lorsqu'elles proposent qu'une contenance de 10ml. C'est pourquoi de nombreux utilisateurs se tournent vers les fioles de 50ml, malgré la nécessité de boosters. 

Recycler sa cigarette électronique, est-ce possible ?

Mais contrairement au tabac, la cigarette électronique propose d'être entièrement recyclée. Pour ce faire, il est nécessaire de la démonter pour ensuite être déposés dans des bacs spéciaux. Chaque composant de l'e-cig contient des matériaux différents. Les sociétés de recyclage les traitent donc indépendamment. De plus, il est désormais possible de déposer ses fioles et ses accus dans des bacs de recyclage prévus à cet effet. La vape est responsable en tout point.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte