Chargement...

Peut-on vapoter en Thaïlande ?

Peut-on vapoter en Thaïlande ?

Lorsque l'on voyage avec son matériel de vape, il est impératif de s'informer. Si vous prévoyez des vacances en Thaïlande, le mieux sera de laisser votre cigarette électronique chez vous ! Le pays interdit l'e-cig, Vapoter vous explique tout plus en détail !

Sommaire

Vapoter en Thaïlande est-il autorisé ?

La Thaïlande est probablement le pays le plus stricte concernant le vapotage puisqu'il est totalement interdit sur tout le territoire ! En effet, le pays considère que la vape est une porte d'entrée vers le tabagisme et qu'elle peut inciter les jeunes à fumer.

Pourtant, la vape reste un moyen de sevrage très efficace. Une étude de l'agence de santé britannique a même révélé que vapoter serait 95% moins nocif que fumer. Il n'empêche que tous les pays n'ont pas le même point de vue et que certains interdisent totalement et strictement la vapoteuse. 

Quelle est la législation en vigueur ?

La législation concernant les e-cigarettes est particulièrement claire : l'importation et la possession d'une e-cig sont interdites sur le territoire. Par conséquent, l'usage est également interdit. Dès 2014, le pays a mis en place cette loi afin de protéger les plus jeunes.

Évidemment, toute publicité est également interdite. Il est donc vivement conseillé de laisser sa vapoteuse chez soi si vous planifiez des vacances en Thaïlande ! Que ce soit à Bangkok ou à Phuket, les lois sont claires et nettes : pas de vapotage !

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect de l'interdiction ?

En cas de non-respect de la législation, sachez que les sanctions peuvent être lourdes. Vapoter peut être passible d'une peine de prison allant de un à dix ans ainsi que d'une amende pouvant atteindre 2800 euros (100 000 baths). Les touristes ne son évidemment pas exemptés de ces lois et les policiers pourront se montrer sévères en cas d'infraction. 

Ainsi, bien avant votre arrivée à l'aéroport, informez-vous sur votre pays de destination ! Certains touristes en ont fait la malheureuse expérience et se sont vus imposer des peines d'emprisonnement ainsi que des amendes de plusieurs centaines de baths. Les policiers verbalisent de plus en plus les personnes qui ne respectent pas la législation. Des villes comme Bangkok ou Phuket étant très prisées, les risques de sanction et d'emprisonnement sont accrus.

Qu'en est-il ailleurs dans le monde ?

p>Pour les fumeurs qui se sèvrent grâce à la cigarette électronique, vapoter au Qatar peut devenir compliqué également. L'importation, la possession ou l'usage de e-cigarettes peut entraîner de lourdes sanctions, voire des procès. Dans les pays les plus strictes, votre e-cig pourra vous être confisquée et ce, dès votre arrivée à l'aéroport ! 


Au contraire, tous les pays ne sont pas aussi prohibitifs avec la vape. En France, au Royaume-Uni ou même aux Pays-Bas n'entraînera ni peine de prise, ni procès, ni amende. À condition bien sûr de respecter la réglementation en vigueur. Ces pays ont, au contraire, tendance à encourager les fumeurs à abandonner leur addiction pour adopter des alternatives plus saines !

Dans tous les cas rappelez-vous : il est impératif de s'informer avant de voyager !

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte