Chargement...

Nos conseils pour voyager avec sa cigarette électronique

voyager avec sa cigarette électronique


Être vapoteur, c’est aussi devoir s’organiser un minimum lorsque l’on part en vacances. Car si partir avec un paquet de cigarette dans la poche est très facile, partir avec une cigarette électronique demande un peu de préparation sinon, c’est la fuite assurée ! Afin de vous aiguiller pour vos prochaines vacances, Vapoter.fr vous donne quelques pistes pour transporter votre cigarette électronique sereinement.


Transporter sa cigarette électronique en avion, en train ou en voiture


voyage cigarette électronique


Vous partez en avion ? Alors il y a quelques règles à suivre. Les e-liquides sont par exemple soumis aux mêmes conditions que les liquides en général (type shampoing) et vous ne pourrez donc pas emmener toute votre collection. Si votre bagage est en soute, vous ne pourrez emporter qu’un litre de liquide au maximum. Le mieux est d’ailleurs de les mettre dans un sac transparent afin qu’ils soient rapidement identifiables mais également pour prévenir des éventuelles fuites dues à la pression. En bagage à main, vous ne pourrez pas dépasser les 100 ml de e-liquides. Il faudra donc faire des choix et respecter ces conditions pour ne pas risquer de se les faire confisquer à l’aéroport.


Concernant le matériel, les e-cigarettes comprenant deux batteries ou deux accus sont parfaitement autorisées à bord si vous les transportez dans votre bagage à main. En revanche, pour des raisons de sécurité, ils sont strictement interdits en soute. Comme pour les fumeurs, il est bien sûr interdit de vapoter dans l’avion ainsi que de recharger son e-cigarette à bord. Les raisons sont multiples : risques d’interférences entre appareils électroniques, déclenchement possible des détecteurs de fumée mais également par simple politesse puisque la vapeur pourrait gêner les non-vapoteurs.


Dans tous les cas, pensez à vérifier le règlement de la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez pour être sûr des quantité et du matériel que vous pouvez prendre avec vous.


Si vous partez en train, soyez rassuré, il n’y a aucune restriction quant au transport de votre cigarette électronique. Vous pouvez donc emmener la quantité de e-liquide dont vous avez besoin et votre set-up préféré sans vous préoccuper outre mesure.


Évidemment, il est interdit de vapoter dans le train puisqu’il s’agit d’un lieu public et d’un transport en commun au même titre qu’un bus ou qu’un métro. En ce qui concerne le quai de la gare, s’il est interdit de fumer, la législation ne prévoit pas d’interdiction de vapoter. Attention tout de même car ce point peut différer d’une gare à une autre. En effet, certaines gares peuvent interdire le vapotage sur les quais mais dans ce cas, l’interdiction doit faire l’objet d’une signalisation claire. Dans tous les cas, au moindre doute, mieux vaut s’abstenir.


En voiture vous pouvez bien évidemment transporter votre cigarette électronique comme vous le souhaitez. D’une manière générale et plus particulièrement s’il fait chaud, pensez à bien protéger vos accus, elles pourraient être endommagées par la chaleur.


Le Code de la Route précise que « le conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent » ce qui signifie qu’en théorie, il est interdit de fumer ou de vapoter au volant. En revanche dans la pratique, la verbalisation d’un fumeur au volant est à l’appréciation des forces de l’ordre. Il en va donc de même pour un vapoteur. Si les forces de l’ordre estiment que la vapeur gène la vision du conducteur ou que ce dernier n’a pas pu effectuer correctement une manœuvre parce qu’il tenait sa cigarette électronique à la main, elles peuvent décider de le verbaliser.


Nos conseils pour éviter les désagréments


Voici maintenant quelques conseils pour bien voyager avec votre cigarette électronique quel que soit votre mode de transport.


En train ou en avion, pensez à retirer votre batterie ou vos accus de la box ou à bien l’éteindre simplement. En avion particulièrement, la IATA (Association Internationale du Transport Aérien) précise que les cigarettes électroniques doivent être protégées de toute activation accidentelle.


Pour éviter tout désagrément, il est par exemple recommandé d'isoler votre e-cig avec du papier absorbant et de la placer dans un sac transparent pour la durée du voyage. Pensez également à bien fermer les airflows pour éviter les fuites. Si ceux-ci se trouve en bas de l’atomiseur, laissez-le à l’envers. Cela permettra de ne plus alimenter la résistance en e-liquide et ainsi, encore une fois, de limiter les fuites.


Si vous prenez l’avion, la solution idéale est de prévoir juste assez de e-liquide pour pouvoir utiliser votre cigarette électronique avant de monter dans l’avion. Moins il y aura de e-liquide dans votre atomiseur, moins vous aurez de risques de fuite.


Voyager en toute sérénité avec sa cigarette électronique


vacances cigarette électronique


En fonction du mode de transport que vous choisissez pensez à vérifier les règles à respecter à bord. Si vous partez en avion, l’idéal est de s’informer sur la politique et les restrictions appliquées à la cigarette électronique de la compagnie aérienne. Enfin, lorsque vous transportez votre matériel, veillez à ce qu’il soit toujours correctement protégé ou éteint.


Copyrights © 2019 - vapoter.fr
Paiement Paypal Paiement CB Master Card Paiement CB Visa Connexion sécurisée
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte