Chargement...

Cigarette électronique et grossesse, la vape est-elle déconseillée aux femmes enceintes ?

Cigarette électronique et grossesse, la vape est-elle déconseillée aux femmes enceintes ?

L'attente d'un enfant s'accompagne de grands changements et l'arrêt du tabac peut en faire partie. Le tabac est un fléau, en particulier lorsque l'on est enceinte. La vape peut être une solution efficace dans l'arrêt. Mais de nombreuses questions peuvent surgir. La vape est-elle vraiment une option ? Y a-t-il des risques pour la personne ou pour le bébé ? Cigarette électronique et grossesse sont-elles compatibles ?

Sommaire

La vape est-elle une solution envisageable si je suis enceinte ?

La vape est l'un des meilleurs moyen de sevrage mais elle est souvent mal perçue. Pourtant, elle est particulièrement efficace et constitue une aide précieuse dans l'arrêt surtout en cas de grossesse. Pour bien débuter la vape, il faut avant tout bien choisir sa e-cig, et les différents types de cigarettes électroniques cela permettra de faciliter le passage de la cigarette classique vers la vape. Contrairement à la cigarette classique, il s'agit d'une véritable alternative à la cigarette traditionnelle. On recommandera plutôt un tirage serré, afin de retrouver des sensations proches d'une cigarette traditionnelle. Car c'est là le principal atout de la vape : proposer une autre option que la consommation de tabac. La vape est donc parfaitement envisageable dans le cas d'une grossesse. 

La nicotine est-elle dangereuse ?

La nicotine a mauvaise réputation. Le tabac est nocif et puisqu'il contient de la nicotine, l'amalgame est généralement rapide. Pourtant, la nicotine n'est absolument pas dangereuse aux doses absorbées par un fumeur ou un vapoteur. Il s'agit d'un alcaloïde que l'on retrouve principalement dans la plante de tabac mais pas uniquement. En effet, on la retrouve également dans certains légumes. Ainsi, la pomme de terre ou l'aubergine contiennent de la nicotine en infimes quantités.

Certes, elle est principalement responsable de la dépendance. Mais l'addiction n'est pas uniquement due à la nicotine, elle provient des 4000 autres substances nocives de la cigarette de tabac. Dans la vape, la nicotine est plus pure, et donc moins addictive. La possibilité de choisir le dosage permet ainsi de la baisser petit à petit. Dans le cadre du sevrage tabagique, la nicotine n'est donc pas le problème mais la solution.

Que contiennent les e-liquides ?

De la même façon, la véritable composition des e-liquides est souvent mal connue. Pourtant, les ingrédients sont simples et nous les absorbons chaque jour sous diverses formes. On retrouve tout d'abord le propylène glycol  (PG) et la glycérine végétale (VG) qui constitue la base.

Dans un liquide, le PG permet de favoriser les saveurs et le hit (picotement en gorge au passage de la vapeur). Si le nom de cet ingrédient n'est pas familier au premier abord, c'est pourtant un produit de consommation courante. En effet, on le retrouve par exemple dans le dentifrice mais aussi dans les produits pharmaceutique, dans l'aéronautique ou l'industrie du spectacle. Cette substance n'est donc pas considérée comme dangereuse ou toxique par les différentes organisations de santé publique.

Le second composant d'une base pour e-liquide est la VG, une substance plus visqueuse qui favorise la production de vapeur. Elle est principalement utilisée dans l'industrie pharmaceutique, l'alimentaire ou encore les cosmétiques qui sont tous des produits de consommation courante.

Viennent ensuite les arômes, car la base seule est inodore, incolore et n'a qu'un très léger goût sucré. Les arômes dans l'industrie de la vape sont alimentaires ou de synthèse afin d'être parfaitement propres à l'inhalation. De nombreuses saveurs sont ainsi disponibles sur le marché afin de satisfaire les envies de chacun.

Enfin, un e-liquide peut contenir de la nicotine mais ce n'est pas une obligation. Effectivement, le vapoteur peut choisir son dosage en fonction de ses besoins et le baisser au fur et à mesure du temps. 

Puis-je utiliser d'autres substituts nicotiniques en complément ?

La consommation de tabac peut engendrer de nombreuses complications sur la santé du futur nouveau-né. Pour éviter la vraie cigarette, il existe de nombreux moyens, mais  entre e-cig et système de tabac chauffé, il est certain que la cigarette électronique gagne face à la cigarette de tabac. La cigarette traditionnelle se retrouve dans le tabac chauffé, contrairement à la vapoteuse qui chauffe un e-liquide, il n'y a pas de combustion responsable de nombreuses maladies.

Il est parfaitement possible d'utiliser des substituts en complément du vapotage. Ceci s'applique d'ailleurs aux femmes enceintes mais aussi à toute personne souhaitant se libérer de la fumée de cigarette.

Si l'Organisation Mondiale de la Santé a récemment dénigré la vape, nombres de scientifiques et de médecins ont contredit ses accusations. Les patchs ou les gommes sont donc parfaitement compatibles avec l'e-cigarette. La réglementation française impose une limite au taux de nicotine. S'il est suffisant pour certains, ce n'est pas toujours le cas. Ces derniers peuvent donc utiliser d'autres substituts en complément pour éviter la vraie cigarette. 

Selon diverses études scientifiques, les substituts n'ont aucune incidence sur le fœtus en développement. Son utilisation est restreinte dans les lieux publics, mais les avis des pneumologues s'accordent sur le fait que la cigarette électronique est bénéfique pour l'arrêt, contrairement à l'Organisation Mondiale de la Santé. Dans le secteur de la cigarette électronique, les fabricants français d'accessoires et d'e-liquides sont très réglementés et le propylène glycol tout comme la glycérine végétale doivent être de pharmacopée européenne. Efficace dans le sevrage tabagique, le cadre légal de la vape reste strict, notamment en ce qui concerne les lieux publics.

Le vapotage passif peut-il avoir des conséquences sur ma grossesse ?

Le tabagisme passif est un fait avéré et réel. Toutes les études scientifiques démontrent que la fumée de cigarette est nocive pour une future mère et son enfant.

En revanche, aucune donnée n'a démontré de risques de ce type avec le vapotage.

L'ancienne ministre de la santé, Marisol Touraine, n'était pas favorable à la vape. Si c'est la combustion qui est néfaste, le tabagisme passif l'est tout autant et Marisol Touraine a notamment lutté pour éviter une situation similaire avec la vape.

Pourtant, les études démontrent qu'il n'existe aucun risque mesurable pour le moment. Un étude irlandaise menée en 2019 démontrait même que les femmes vapoteuses n'étaient absolument pas sujettes à des complications lors de leurs grossesse, contrairement aux fumeuses.

En définitive, la vape est une réelle aide au sevrage et peut parfaitement être une option dans le cadre d'une grossesse. L'idée, bien entendu, sera de se sevrer totalement.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte