Chargement...

Que pense le corps médical de la cigarette électronique ?

Que pense le corps médical de la cigarette électronique ?

Cigarette électronique et santé, quels sont les dangers ? Avec une décennie d'existence, la vape reste un secteur jeune mais qui prend chaque jour un peu plus d'ampleur. Considéré comme un outil de réduction des risques, elle a permis à de nombreuses personnes d'abandonner leur addiction au tabac. Mais que pense le corps médical de la e-cig ? Est-elle conseillée ? Comporte-t-elle des risques ? Vapoter fait le point avec vous sur la question !

Sommaire

Les effets de la vape sur la santé. Y a-t-il un risque avec les e-liquides ?

Il faut tout d'abord rappeler que la composition d'un e-liquide est connue et ne varie presque jamais. On retrouve du PG et de la glycérine végétale pour la base. Ces deux éléments permettent de favoriser les saveurs ainsi que de créer la vapeur. Fréquemment utilisés dans nos produits de consommation courante et dans l'industrie alimentaire ou pharmaceutique, leurs propriétés sont connues des scientifiques. Viennent ensuite les arômes car sans eux, il n'y aurait aucune saveur ! Il s'agit d'arômes naturels ou de synthèse mais qui sont toujours de qualité alimentaire afin d'être propres à l'inhalation. Ils sont également souvent utilisés dans nos produits de consommation courante.

En aucun cas il ne s'agit de substances autres que celles spécifiquement dédiées à la vape. Les "ingrédients" des eliquides sont déjà bien connu. Les détracteurs de la vape par contre agitent le drapeau de la suspicion teinté du principe de défiance. Les ingrédients sont connus certes mais jamais on ne les avait vaporisé et inhalé. Leur consommation de cette façon peut il avoir un effet néfaste pour la santé pour une exposition prolongée ? En d'autres termes, a-t-on un recul suffisant pour estimer les dangers de la cigarette électronique ?

Depuis 2012 que la vape s'est progressivement installé sur le territoire Français, la vape n'a jamais été reconnu responsable d'un dégradement de la santé. Le but que l'on devrait poursuivre en se mettant à la cigarette électronique est de se sevrer du tabac qui lui est extrêmement néfaste. Une fois le sevrage accompli, votre santé vous recommanderait de stopper le vapotage également.

Pourquoi vaut-il mieux choisir un liquide nicotiné ?

S'il peut être possible d'arrêter de fumer avec un liquide sans nicotine, le plus simple reste d'utiliser des liquides nicotinés ou des substituts nicotiniques si le dosage est trop faible. 

La nicotine est certes responsable de la dépendance, mais elle permet également d'en sortir. Avec la vape, il est possible de choisir son dosage de nicotine. Si les 20 mg autorise ne suffisent pas, le vapoteur peut combler le manque en associant la vape avec des substituts nicotiniques comme des patchs. Votre médecin généraliste pourra vous aider à choisir le substitut adapté. La nicotine permet d'éviter les sensations de manque. Elle permet ainsi de se sevrer petit à petit en diminuant son dosage.

En quoi la vape est-elle efficace dans le sevrage ?

Quel est le plus nocif cigarette ou cigarette électronique ? De nombreuses études scientifiques ont depuis plusieurs années démontré la différence de nocivité entre les deux produits. D'après le ministère de la santé britannique, la vape est même moins nocive à 95% que le tabac. Avant tout d'ailleurs parce qu'il n'y a pas de combustion dans le vapotage, et accessoirement parce qu'il n'y a pas de poison, de métaux lourds, de produits cancérigène ou radioactifs (présent dans une cigarette).

La vape est un excellent outil de sevrage et de réduction des risques. De nombreux vapoteurs sont d'anciens fumeurs qui ont abandonné leur consommation de tabac au profit de la vape. Ainsi, plus de combustion, plus de monoxyde de carbone, la vape est réellement efficace. Cette efficacité est notamment due au fait qu'elle reprend les "codes" et la gestuelle du tabac mais sans les substances nocives de ce dernier. De plus, grâce à un apport nicotinique régulier, la vape permet d'arrêter de fumer en douceur sans symptômes de manque. Car c'est souvent ce manque qui fait replonger. La vape permet ainsi de se sevrer.

Il faut d'ailleurs savoir que la nicotine utilisée dans les e-liquides est plus pure et moins addictive que celle contenue dans une vraie cigarette. Il est donc plus facile de baisser petit à petit son dosage pour se désaccoutumer en douceur.

Les médecins la conseillent-ils pour arrêter de fumer ?

La vape n'est pas considérée comme un dispositif médical et pourtant, elle se présente comme un outil de réduction des risques. La cigarette électronique est-elle recommandée par les médecins ? Sans combustion ni monoxyde de carbone, elle permet un apport nicotinique régulier sans toutes les substances nocives contenues dans le tabac. Si l'Organisation Mondiale de la Santé n'approuve pas le vapotage comme une solution d'arrêt, de nombreuses études démontrent ses effets bénéfiques. Celle de l'agence de Santé Publique britannique notamment, indique que la vape présente une réduction des risques liés au tabac de 95%.

Si le tabagisme passif est un fléau pour l'entourage du fumeur, aucune étude n'a démontré de vapotage passif. Le tabagisme passif et le vapotage passif sont donc deux choses opposées car si l'une est totalement prouvée, l'autre n'a pas encore été démontrée. Si l'Organisation Mondiale de la Santé ne va pas dans le sens de la vape, ce n'est pas le cas de toute la communauté scientifique.

Le tabacologue et consultant en santé publique Jacques Le Houezec soutient que la vape est une excellente alternative à la cigarette, l'avis de pneumologues sur la cigarette électronique va dans le même sens. Ainsi, Bertrand Dautzenberg, pneumologue émérite soutient le vapotage publiquement. De plus, l'Académie Nationale de Médecine a récemment publié un communiqué suite aux événements survenus aux États-Unis, afin d'appeler à ne pas se tromper d'ennemi : la cigarette électronique est un outil de sevrage.

Si la vape n'est donc pas un dispositif médical, son efficacité est de plus en plus reconnue à travers le monde. Chaque médecin généraliste, pneumologue ou tabacologue l'étudie afin de la proposer ou non à leurs patients qui souhaitent abandonner le tabac définitivement. 

La vape et les soucis de santé

Mais ces mêmes médecins peuvent ils la recommander en cas de soucis de santé ? Peut-on fumer la cigarette électronique avant une opération ? Pour ces questions le corps médical est généralement plus mesuré. Le vapotage sera toujours bien nocif que le tabac mais dans certains cas où le patient doit rester à jeun, ces professionnels de santé préconiseront un arrêt momentanée de la vapoteuse.

Mais alors dans le cas de maladies ou de troubles de santé de longues durées ? Puis-je utiliser l'e-cigarette si je suis diabétique ? Les e-liquides au goût sucré ont il un impact négatif sur ma santé ? Et dans le cas de problème aux poumons comme l'asthme ? Que faudrait il recommander ? Puis-je utiliser l'e-cigarette si je suis atteint d'emphysème ? De nouveau, vaper sera mieux que fumer mais l'idéal serait d'en finir avec et la fumée et la vapeur.