Chargement...

Peut-on utiliser une cigarette électronique avant une prise de sang ?

Peut-on utiliser une cigarette électronique avant une prise de sang ?

Comme chaque personne, les vapoteurs n'échappent pas aux prises de sang ! Mais justement, peut-on vapoter avant une prise de sang ? Plus largement, peut-on fumer la cigarette électronique avant une opération ? Les e-liquides nicotinés ont-ils une influence quelconque ? Si l'on sait que l'on ne peut pas fumer avant, qu'en est-il de la vape ? Vapoter vous donne quelques éléments de réponse !


Sommaire

Comment fonctionne la nicotine dans le sang 

Il faut tout d'abord savoir que la nicotine est un alcaloïde au même titre que la caféine. Naturellement présente dans la feuille de tabac, on la retrouve également dans de nombreuses autres plantes et légumes comme la pomme de terre ou l'aubergine. Si elle est certes en partie responsable de la dépendance, elle permet également de s'en défaire.

Avec le tabagisme, c'est la combustion qui est responsable de des effets nocifs avec les 4000 substances dangereuses qu'elle contient. Ceci entraîne nombre de problème, notamment au niveau des poumons. Mais seule, la nicotine n'a aucun effet néfaste. Elle permet de libérer de la dopamine dans le cerveau, molécule qui active la sensation de plaisir et de récompense. Elle permet également de stimuler la mémoire, d'améliorer la concentration et agit même comme un anxiolytique ! Une étude des chercheurs de l'Institut Pasteur laisse d'ailleurs penser qu'elle pourrait être utilisée pour lutter contre les maladies d'Alzheimer et de Parkinson. 

En soi, il ne faut pas avoir peur de la nicotine mais du tabagisme en lui-même. Bien entendu, la nicotine n'a pas que des effets positifs et elle provoque un augmentation de la glycémie, une accélération du rythme cardiaque. Elle agit également comme un coupe-faim. 

Les symptômes de manque sont dus au manque de nicotine et le cerveau réagit immédiatement : problèmes de concentration, irritabilité... C'est une réaction normale lorsque le corps est en manque, il réagira également de cette façon avec l'alcool. Pour les vapoteurs, la gestion du manque est plus facile grâce à l'apport nicotinique régulier. Mais il peut arriver que l'on vape trop et que l'on fasse un surdosage. Dans ce cas, pas de panique, votre corps réagira ! Nausées, maux de tête... il suffira d'arrêter de vapoter quelques temps et de bien s'hydrater. C'est pour cette raison que les e-liquides et autres produits doivent toujours être tenus hors de portée des enfants. Si le dosage est trop élevé, n'hésitez pas à le réduire. En revanche, s'il est trop faible, augmentez-le. N'hésitez pas à consulter votre médecin pour associer patchs et e-cig afin d'éliminer définitivement le tabac de votre vie ! 

Peut-on utiliser une cigarette électronique avant une prise de sang ?

Peut-on faire des examens médicaux en ayant vapoté avant ?

Avant une prise de sang, on demande généralement à la personne d'être à jeun et de ne pas fumer. Et si le vapotage ne semble pas avoir d'effets lorsque l'on fait une prise de sang, le mieux reste tout de même de s'abstenir. Tout dépendra en fait du type de test sanguin. L'usage d'un e-liquide nicotiné peut influencer certains résultats par exemple. Il faudra donc demander à votre médecin de vous préciser si vous pouvez vaper ou non ou si vous devez être à jeun et préciser si vous vapoter avec ou sans nicotine.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte