Chargement...

La cigarette électronique est-elle recommandée par les médecins ?

La cigarette électronique est-elle recommandée par les médecins ?

Que pense le corps médical de la cigarette électronique ? Depuis plus de dix aujourd'hui, la vape aide de nombreuses personnes à stopper leur tabagisme. Mais que pense les médecins de la cigarette électronique comme substitut nicotinique ? La recommande-il ? Y a-t-il des risques avec le vapotage ? Vapoter.fr répond à toutes vos questions en détail.

Sommaire

En quoi la vape est-elle efficace dans le sevrage ?

Pour les fumeurs qui souhaitent stopper leur consommation de tabac, la cigarette électronique est un outil efficace pour le sevrage du tabac. Selon certaines études, elle est même plus efficace que les patch nicotine bien que l'organisation mondiale de la santé ne la préconise pas.

La e-cig permet non seulement de garder le geste, grâce à la vapeur notamment, mais aussi l'apport nicotinique régulier. Les vapoteurs évitent ainsi les symptômes de manque dû à l'arrêt. De plus, la nicotine contenue dans les e-liquides est plus pure que celle d'une vraie cigarette. Elle est moins addictive et il est donc possible de se sevrer petit à petit en diminuant son dosage par palier.

Y a-t-il des risques pour la santé ?

Évidemment, il ne faut pas oublier que les poumons ne sont pas faire pour aspirer de la fumée ni même de la vapeur. L'air frais sera toujours préférable à la cigarette traditionnelle ou à la vape !

Sans combustion ni substances cancérigènes, l'e-cig reste dans tous les cas bien moins nocive qu'une vraie cigarette selon les études. Elle est même jugée 95% moins nocive qu'une cigarette selon la Public Health England (le ministère de la santé britanique), qui a publié une étude nommée Smokefree ‘Health Harms’ – Impact of smoking vs vaping demonstration en  décembre 2018.

Que dit que le corps médical ?

Aujourd'hui, de nombreux médecins s'accordent à dire que la vape est nettement moins nocive que le tabac. Et si l'Organisation Mondiale de la Santé la déconseille, de nombreux médecins généralistes la préconisent dans le cadre du sevrage tabagique.

En France, l'Académie Nationale de Médecine a rappeler que la vape était un outil de sevrage efficace. Considérée comme une haute autorité en matière de santé, l'Académie Nationale de Médecine se compose de médecins généralistes, de pneumologues etc. Elle a un statut comparable à la Haute Autorité de Santé et ses préconisation sont donc dignes de confiance et parfaitement documentées.

Pour les fumeurs qui souhaitent se débarrasser des substances cancérigènes contenues dans le tabac, on conseille de plus en plus la vape associée à des substituts nicotiniques. Les substituts nicotiniques comme les patchs ou les gommes à mâcher sont compatibles avec l'e-cig et permettent un sevrage très efficace.

Que s'est-il passé aux Etats-Unis ?

En août 2019, la réputation de la cigarette électronique a été mise à mal à cause d'une épidémie de maladies pulmonaires aux Etats-Unis. La vape a été accusée dans un premier temps mais les scientifiques se sont vite rendu compte que le problème ne venait pas de l'e-cig en elle-même mais de son contenu.

Les e-liquides utilisés par les personnes touchées contenaient de l'huile de vitamine E ainsi que du THC. Ce mélange n'est absolument pas propre à l'inhalation et a créé une véritable vague de maladie dans le pays.

En Europe, la TPD nous protège de se genre d'incident catastrophique.

Cela pourrait-il se reproduire en France ?

Cette situation ne serait pas possible en France dans la mesure où les e-liquides sont très réglementés et où le THC n'est pas légal. Les e-liquides nicotinés sont limités à 10 ml et 20 mg/ml et tous les ingrédients doivent être notifiés. De même chaque e-liquide est contrôlé avant sa mise sur le marché.

Les fabricants ne peuvent utiliser ni de colorants ni de substances nocives. En tant que vapoteur, privilégiez l'achat de liquides en boutique spécialisée. Cela permettra d'avoir des liquides à la parfaite sécurité.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte