Chargement...

La cigarette électronique est-elle recommandée par les médecins ?

La cigarette électronique est-elle recommandée par les médecins ?

Depuis plus de dix aujourd'hui, la vape aide de nombreuses personnes à stopper leur tabagisme. Mais que pense le corps médical de cet outil ? Le recommande-il ? Y a-t-il des risques avec le vapotage ? Vapoter.fr répond à toutes vos questions en détail.

Sommaire

En quoi la vape est-elle efficace dans le sevrage ?

Pour les fumeurs qui souhaitent stopper leur consommation de tabac, la cigarette électronique est un outil efficace pour le sevrage du tabac. Selon certaines études, elle est même plus efficace que les patch nicotine bien que l'organisation mondiale de la santé ne la préconise pas.

C'est en grande partie grâce au e-liquide que la vape est particulièrement efficace pour délaisser la cigarette classique. Il est possible d'arrêter de fumer avec un liquide non nicotiné pour ceux qui le peuvent et ont une dépendance au geste. Passer de la cigarette à la cigarette électronique est assez simple et permet de se défaire d'une addiction particulièrement nocive. 

La e-cig permet non seulement de garder le geste, grâce à la vapeur notamment, mais aussi l'apport nicotinique régulier. Les vapoteurs évitent ainsi les symptômes de manque dû à l'arrêt. De plus, la nicotine contenue dans les e-liquides est plus pure que celle d'une vraie cigarette. Elle est moins addictive et il est donc possible de se sevrer petit à petit en diminuant son dosage par palier.

Comment fonctionne une e-cig ?

Pour faciliter le passage entre la cigarette classique et la e-cig, il faut avant tout bien choisir sa cigarette électronique. Contrairement à la cigarette, la vape n'induit pas de combustion. Comme son nom l'indique assez bien, son fonctionnement est électronique.

Une e-cig se compose donc d'une box qui permettra d'effectuer les réglages mais qui contient également la batterie. On retrouve également un atomiseur qui contiendra le e-liquide. L'atomiseur se compose d'une base, d'une résistance, d'un réservoir et d'un drip tip. Grâce à l'impulsion électrique émise par la box, la résistance chauffe et vaporise le e-liquide. Celui-ci est aspiré par le vapoteur et s'échappe par le drip tip. 

Qu'est-ce qu'un e-liquide ?

Le e-liquide est le consommable principal de la vape. Lorsqu'il est chauffé, il se transforme en vapeur et est inhalé par le vapoteur. Il faut donc régulièrement remplir son réservoir ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser, un e-liquide ne se compose que de trois ou quatre ingrédients.

On retrouve donc du propylène glycol et de la glycérine végétale qui constituent la base du liquide. Ces deux éléments permettent respectivement de favoriser les saveurs et la vapeur et sont très utilisés dans des produits de consommation courante. Les industries alimentaires, pharmaceutiques ou encore cosmétique les utilisent depuis de nombreuses années pour leur propriétés. Ces ingrédients sont donc connus tout comme leur effets.

On retrouve également des arômes qui permettent de donner une saveur au liquide. Ils peuvent être naturels ou de synthèse mais sont toujours de qualité alimentaire. Enfin, la nicotine permet d'éviter les symptômes de manque dû à l'arrêt du tabac. Les vapoteurs ont la possibilité de choisir leur dosage selon leur besoin et de le diminuer petit à petit.

Y a-t-il des risques pour la santé ?

Lorsqu'ils commencent la vape, certains ont l'impression qu'ils vapotent plus qu'ils ne fumaient. Au début du sevrage tabagique, il est normal de beaucoup utiliser sa cigarette électronique. Le liquide, contenant du propylène glycol et de la glycérine végétale, est rapidement consommé pour éviter tout manque. Bien sûr, ce sentiment passe au bout de quelques jours lorsque le vapoteur s'est habitué à son matériel. 

Évidemment, il ne faut pas oublier que les poumons ne sont pas faire pour aspirer de la fumée ni même de la vapeur. L'air frais sera toujours préférable à la cigarette traditionnelle ou à la vape ! Sans combustion ni substances cancérigènes, l'e-cig reste dans tous les cas bien moins nocive qu'une vraie cigarette selon les études. En revanche, elle peut présenter des risques pour les personnes asthmatiques. La consommation de tabac fragilise le système et la vape eut aggraver les crises en cas de fort asthme.

L'e-cig est également réglementée et est interdite dans les lieux publics. Tout comme la cigarette traditionnelle, vous ne pourrez pas vaper là où vous ne pouviez pas fumer et les lieux publics en font partie.

Que dit que le corps médical ?

Aujourd'hui, de nombreux médecins s'accordent à dire que la vape est nettement moins nocive que le tabac. Et si l'Organisation Mondiale de la Santé la déconseille, de nombreux médecins généralistes la préconisent dans le cadre du sevrage tabagique.

En France, l'Académie Nationale de Médecine a rappeler que la vape était un outil de sevrage efficace. Considérée comme une haute autorité en matière de santé, l'Académie Nationale de Médecine se compose de médecins généralistes, de pneumologues etc. Elle a un statut comparable à la Haute Autorité de Santé et ses préconisation sont donc dignes de confiance et parfaitement documentées.

Pour les fumeurs qui souhaitent se débarrasser des substances cancérigènes contenues dans le tabac, on conseille de plus en plus la vape associée à des substituts nicotiniques. Les substituts nicotiniques comme les patchs ou les gommes à mâcher sont compatibles avec l'e-cig et permettent un sevrage très efficace.

Que s'est-il passé aux Etats-Unis ?

En août 2019, la réputation de la cigarette électronique a été mise à mal à cause d'une épidémie de maladies pulmonaires aux Etats-Unis. La vape a été accusée dans un premier temps mais les scientifiques se sont vite rendu compte que le problème ne venait pas de l'e-cig en elle-même mais de son contenu.

Les e-liquides utilisés par les personnes touchées contenaient de l'huile de vitamine E ainsi que du THC. Ce mélange n'est absolument pas propre à l'inhalation et a créé une véritable vague de maladie dans le pays.

Cela pourrait-il se reproduire en France ?

Cette situation ne serait pas possible en France dans la mesure où les e-liquides sont très réglementés et où le THC n'est pas légal. Les e-liquides nicotinés sont limités à 10 ml et 20 mg/ml et tous les ingrédients doivent être notifiés. De même chaque e-liquide est contrôlé avant sa mise sur le marché.

Les fabricants ne peuvent utiliser ni de colorants ni de substances nocives. En tant que vapoteur, privilégiez l'achat de liquides en boutique spécialisée. Cela permettra d'avoir des liquides à la parfaite sécurité.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte