Chargement...

Choisir un atomiseur avec top airflow pour cigarette électronique

Choisir un atomiseur avec top airflow pour cigarette électronique

Choisir un atomiseur, quelles caractéristiques prendre en compte ? Il existe une multitude de modèles d'atos sur le marché de la vape et une des caractéristiques déterminantes qui va vous faire choisir votre ecig sera l'airflow. Top ou Bottom à vous de faire votre choix, mais avant on vous explique tout !

Sommaire

Les différents types d'atomiseurs

Dans la cigarette électronique, on différenciera le tirage MTL qui s'approche au plus près de celui d'une cigarette classique et un tirage sub ohm.

Pour le MTL, on choisit généralement un atomiseur. Les atomiseurs (autrefois nommés clearomiseurs) fonctionnent avec des résistances pré-faites qui sont simples d'utilisation et pratiques d'entretien. Quand vous débutez, vous passerez forcément par un clearo car il dispose en général d'une multitude de résistances compatibles, il pourra se remplir facilement et propose une vape avec un rendu des saveurs qui est excellent.

Pour le subohm, on choisit généralement un reconstructible. Les reconstructibles sont dans leur catégorie des atos dans lesquels on viendra installer des résistances faites maisons à partir d'un fil résistif et de le plus souvent de coton organique. Vous pouvez alors tout personnaliser, obtenir un rendu de saveur qui vous convient parfaitement et utiliser un eliquide avec un taux de glycérine végétale supérieur. 

Le Top Airflow aura l'avantage d'être un entre deux mondes, vous obtiendrez alors un rendu type dripper et avec l'avantage d'avoir un réservoir en dessous comme sur un RTA. Il s'agit vraiment d'un des modèles les plus polyvalents en termes de goût et de vapeur quand on sait le dompter.

Les différents types d'airflow

On retrouvera donc sur ces atomiseurs différents types d'airflow réglable qui sont le tirage serré ou encore inhalation indirecte et le tirage aérien ou inhalation directe.

Le tirage serré ou inhalation indirecte est donc un airflow qui s'approche de celui de la cigarette. Sa résistance dispose d'une valeur résistive plus élevée qui situe le plus souvent entre 0,8 ohm et 2 ohms avec des arrivées de e-liquide plus petites qui demanderont d'utiliser moins de glycérine végétale pour éviter le fameux dry hit.

Le tirage aérien, pour sa part, est destiné à une bonne production de vapeur grâce à un grand airflow réglable permettant un appel d'air conséquent quand vous tirez sur l'embout buccal et une grande arrivée de eliquide au niveau du coil. On retrouvera le plus souvent ce type de tirage sur un atomiseur reconstructible ou clearomiseur subohm utilisant un fil résistif épais et du coton organique pour un excellent rendu de saveur. 

Quel airflow pour quel type de vapoteur ?

Quelles que soit les résistances compatibles avec votre atomiseur, il vous faudra choisir votre tirage, savoir si vous préférez un embout buccal fin ou large ou encore une vape froide ou chaude. Effectivement votre airflow aura une incidence directe dans toutes ces caractéristiques essentielles afin d'être à l'aise avec son matériel.

Quand vous débutez, nous vous conseillerons un tirage MTL qui s'adapte beaucoup plus à un sevrage tabagique car il s'approche beaucoup plus d'une cigarette et pourra également vous permettre d'utiliser un fort taux de nicotine.

Le DTL ou sub ohm s'apparente plus à une vape plaisir qui arrivera plus tard dans votre parcours de vapoteur.