Chargement...

Atomiseurs reconstructibles

Pour filtrer votre recherche, vous pouvez choisir de n'afficher qu'un type de reconstructibles en suivant un des liens ci-dessous :

Les reconstructibles RDA Les reconstructibles RTA Les reconstructibles RDTA Les reconstructibles bottom feeder Les Bases RBA


L'atomiseur recconstructible s'adresse à des vapoteurs confirmés. Si vous êtes débutant ou que vous souhaitez acheter un clearomiseur ou atomiseur "constructeur", suivez le lien. Si vous avez besoins d'aide pour choisir entre les deux, lisez les différences entre un clearomiseur et un reconstructible 

Tout vapoteur, au bout d'un certain temps, souhaite customiser et développer sa cigarette électronique. Vapoter.fr vous propose un large choix d'atomiseurs reconstructibles qui vous permettront de laisser libre cours à votre imagination.

Un atomiseur reconstructible en fonction de vos envies de vape

Chaque vapoteur a sa propre manière de vapoter. Avec le reconstructible, chacun aura la possibilité d’adapter là aussi sa cigarette électronique en fonction de ses goûts et de ce qu’il est réellement possible d’accomplir avec un atomiseur reconstructible.

En premier lieu, un vapoteur va d’abord choisir entre deux possibilités de vape. Souhaite-t-il privilégier les saveurs ou la vapeur ? C’est bien là la question à se poser. Pour produire davantage de vapeur, le RTA est idéal, mais pour favoriser les saveurs, il est préférable de s’orienter vers un RDA. Mais alors qu’est-ce qui est réellement possible de faire avec un atomiseur reconstructible pour obtenir la vape souhaitée ?

En fait, il y a plusieurs possibilités. La première repose sur la compatibilité avec la box. Le monde de la vape offre un large panel de box utilisables. Elles disposent de nombreux réglages pour adapter continuellement la vape aux envies de chacun. Mais en fonction des réglages et de la puissance produite par la box, le choix du reconstructible ne sera pas le même. En effet, il ne s’agirait pas de brûler vos résistances trop rapidement. Ainsi, en fonction des capacités de votre box, le choix de votre atomiseur sera différent.

De plus, un atomiseur reconstructible demande forcément un certain niveau de manipulation, le but étant de faire ses propres montages. Mais en fonction de votre aisance avec le bricolage, vous pourrez choisir entre des coils tout fait ou ceux à installer (et à tordre) tout seul. Alors que vous soyez un pro du bricolage ou un adepte de la simplicité, vous aurez le coil parfaitement adapté à votre reconstructible.

Qu'est-ce qu'un atomiseur reconstructible ?

Un atomiseur reconstructible est un réservoir qui a la particularité d'offrir au vapoteur la possibilité de changer lui-même le coton et la résistance (fil résistif). Quand on parle d’atomiseur reconstructible, c’est le terme “coil” qui est utilisé pour désigner la résistance. En cela, il est parfait pour les experts de la vape. Le monde du reconstructible est constitué de RBA, RDA, RTA et RDTA qui ont des fonctionnements différents. Voyons ici, non pas leur fonctionnement, mais leur intérêt pour le vapoteur. 

Voyons maintenant les différents type d'atomiseurs reconstructibles qui existent :

Les RBA

RBA est l'abréviation de "Rebuild-able Atomizer". C'est en fait un terme générique pour désigner les atomiseurs reconstructibles. 

Les RDA

RDA signifie "Rebuild-able Dripping Atomizer". Mais c'est quoi un dripper ?  Les drippers sont eux aussi des atomiseurs reconstructibles mais qui possèdent leur marque spécifique. Spécialisé dans l'arôme, les RDA permettent de varier les plaisirs. Avec lui, c’est bien la saveur de votre e-liquide à la fraise que vous sentirez d’abord. En plus de cela, il est parfait pour les vapoteurs en pleine transition tabagique puisqu’il crée des hits parfaits, ressemblant réellement aux ressentis des fumeurs à chaque bouffée.

Mais avec le RDA, ne vous attendez pas à faire de gros nuages de vapeur. Il n’est tout simplement pas fait pour ça. Enfin, il ne dispose pas de réservoir, il impose donc de constamment réimbiber le coton pour ne pas avoir de Dry Hits, de goût désagréable de brûlé en bouche.

Ils peuvent aussi être bottom feeder. Cette pratique consiste à injecter du liquide sur les résistances par dessus l'atomiseur via un tube qui part du réservoir vers les résistances, en passant par le plot de connexion de l'atomiseur. 

Les RTA

RTA signifie "Rebuild-able Tank Atomizer". Comme son nom l'indique, il s'agit d'un atomiseur reconstructible doté d'un réservoir (tank). Il existe en version classique, mais il peut aussi avoir un plateau de construction, aussi appelé deck. 

 Avec lui, vous pourrez produire de gros nuages denses. Pour ce faire, il est doté d’un réservoir qui permettra aussi d’abreuver le coton, ce qui facilite son utilisation. Un RTA a le grand atout de proposer un large réservoir, entièrement conçu pour les grands consommateurs de vape.

Pour permettre une large densité de vapeur, il faut aussi s’orienter vers un plateau de montage en double coils. Mais un tel plateau demande un peu plus de pratiques pour l’utiliser.

Les RDTA

Dans son nom entier "Rebuilad-able Dripping Tank Atomizer", le RDTA est un dripper qui possède un réservoir. Le RTA a des résistances qui baignent directement dans l'e-liquide. Le RDTA, quant à lui, a des résistances qui ne baignent pas dans le e-liquide mais qui ont du coton qui s’imprègne de liquide. Le RDTA vous garantit des saveurs fidèles ou même aromatisées, tout en apportant le confort d'un réservoir. 

Celui-ci est entièrement tourné vers la restitution des saveurs. Vos liquides les plus aromatisés vont pouvoir satisfaire à chaque bouffée vos papilles grâce à ce type de reconstructible.

Mais encore une fois, avec un RTA, inutile de tenter de produire de gros nuages de vapeur, vous ne pourrez pas.

Le montage

Avant d’être fonctionnel, il convient d’effectuer le montage du coil sur l’atomiseur reconstructible. C’est la tâche qui rend les atomiseurs reconstructibles plus complexes que les atomiseurs utilisant des résistances pré-faites.  

Pour faire fonctionner votre atomiseur reconstructible, il faudra mettre en place le coil. Pour un montage en single coil (une seule résistance), il faudra mettre la patte du coil entre les plots prévus à cet effet. Une fois en place, il suffit de resserrer les vis et couper les morceaux qui dépassent. Si vous disposez d’un atomiseur reconstructible en dual coil ou plus, il faudra répéter l'opération autant de fois qu’il y a de coils à mettre en place.

Il faut ensuite faire passer le coton dans le coil, entre les spires. Une fois le coton bien en place, il faut bien l’imbiber de liquide pour pouvoir vapoter dans les meilleures conditions.

Les types de coil

Le fil résistif, appelé coil, qui fait chauffer le liquide qui produit la vapeur peut être conçu avec différents matériaux. Les plus connus sont le kanthal, l’acier inoxydable, le titane, la céramique et le NiChrome.

Les critères techniques pour choisir son reconstructible

Avec ces quelques informations, vous savez désormais vers quel atomiseur reconstructible vous allez vous tourner. Mais désormais, vous devez prendre en compte des caractéristiques techniques pour faire votre choix final.

Le plateau de montage

En premier lieu, vous devrez opter pour l’un des plateaux de montage proposés. Ils sont au nombre de quatre qui permettront des montages différents. Pour des montages simplifiés, orientez-vous vers le plateau Velocity. Mais il y a aussi le plateau postless qui permet tout simplement de visser les coils dessus à la verticale. Le plateau à clamps quant à lui fixe les pates des coils grâce à deux lamelles métalliques. Enfin, vous aurez le plateau à étau qui reste le plus traditionnel pour installer ses coils.

Les posts et la fixation des fils résistifs

Bien évidemment, en fonction de votre choix de plateau de montage, vous aurez besoin de plus ou moins de posts. Un post est le plot de fixation qui permettra d’installer la patte d’un coil. Ainsi, si vous souhaitez opter pour un plateau en double coils, vous aurez donc besoin de quatre posts. Mais attention, plus le nombre de posts est grand, et plus le montage des coils se complexifie.

La réserve de liquide

Nous l’avons vu, en fonction du type d’atomiseur reconstructible que vous choisissez, votre atomiseur sera doté d’un réservoir ou non. En lieu et place du réservoir, vous aurez une cuve plus ou moins profonde. Bien évidemment, l’e-liquide est un élément crucial au fonctionnement de la cigarette électronique. Il est impensable de ne pas l’avoir parmi les composants de l’e-cig. Alors selon le modèle de reconstructible, vous aurez ou non un réservoir, mais en plus de cela vous pourrez choisir entre différentes contenances. Vapoteurs assidus et vapoteurs occasionnels peuvent donc profiter de l’expérience du reconstructible à leur guise.

L’emplacement du système de flux d’air

Enfin, la toute dernière caractéristique à prendre en compte pour faire le bon choix de reconstructible, c’est bien entendu l’emplacement du système de flux d’air. En effet, certains voient leur système être placé sur leur partie supérieure, quand d’autres l’ont sur leur partie inférieure. De nos jours, de plus en plus de reconstructibles proposent un système de flux d’air ajustable situé en haut de l’atomiseur pour la simple et bonne raison qu’il évite ainsi les fuites intempestives de liquide.


Lire la suite
Réinitialiser
26 Articles   1
Trier par

FAQ - Questions fréquemment posées sur les atomiseurs reconstructibles

Comment choisir le fil résistif pour son reconstructible et quel tressage faire ?

Avant de vous lancer dans le bricolage, la confection de coil, il faut d'abord savoir quels fils résistifs vous allez utiliser. Effectivement suivant le style de vape que vous voulez,tous les fils et les tressages ne se valent pas. Suivez ce lien pour découvrir les fils résistifs, leurs usages et comment les tresser en fonction des sensations que vous voulez.

Comment fabriquer la résistance de son reconstructible ?

Pour apprendre à faire une résistance pour atomiseur reconstructible, vous pouvez suivre ce tuto. Sachez qu'il vous faudra une barre de coil, une pince céramique, un tournevis ou une clé allen, une paire de ciseaux mais surtout le fil résistif et la mèche que vous souhaitez utiliser, en fonction des sensations de vape que vous voulez ressentir.