Chargement...

De quels éléments se compose un atomiseur reconstructible de cigarette électronique ?

De quels éléments se compose un atomiseur reconstructible de cigarette électronique ?

Les vapoteurs qui se lancent dans l'aventure du reconstructible peuvent se poser la question. De quoi il se compose ? La réponse est simple. Il contient une base, une bague d'arrivée d'air, un plateau de montage pour insérer ses résistances (ou coils), un réservoir, un top cap et un drip tip. Ainsi, ils peuvent débuter leur expérience du reconstructible grâce à nos conseils d'utilisation.

Sommaire

De quoi se compose une eCig ?

La e-cigarette est le meilleur substitut nicotinique qu'il soit. Les spécialistes de la santé ne cessent de le proclamer. D'autant que la dernière étude britannique a démontré que la vape est 95% moins nocive que le tabac. Ainsi, elle est entrée dans le quotidien des Français. Mais pour mener à bien son sevrage, il est nécessaire de bien choisir sa cigarette électronique notamment en fonction de l'autonomie des batteries.

Le fonctionnement de l'e-cig est simple. Une batterie envoie un courant électrique dans la résistance présente dans l'atomiseur. En contact avec l'e-liquide, elle permet de produire la vapeur caractéristique à ce produit. La température du coil est donc extrêmement importante. Il doit produire une température minimale pour obtenir la vaporisation, la puissance fournie jouera sur le goût ressenti. Pour faciliter l'utilisation de l'e-cig, les fabricants insèrent dans leurs kits une notice d'utilisation pour offrir leurs conseils les plus pratiques. Ainsi, lorsque les batteries de votre cigarette électronique sont vides, fini l'autonomie, il sera nécessaire de les recharger, grâce à un câble USB, ou à l'aide d'un chargeur indépendant. Le vapoteur se rendra rapidement compte de l'insuffisance de sa batterie. Certaines d'entre elles sont équipées d'indicateurs lumineux. D'autres au contraire, de par leur fonctionnement, ne montrent pas leur insuffisance de batteries. On le devine lorsque l'intensité de la vape diminue. Ainsi, il demeure facile de savoir quand la recharger.

Pour mettre fin à la dépendance du fumeur, la cigarette électronique utilise des e-liquides dont la composition est bien connue. D'abord, un ratio de PG/VG permet de donner au liquide sa consistance et ses caractéristiques. De plus, il contient de la nicotine. Cette dernière est naturellement présente sur la feuille de tabac et est responsable de la dépendance des fumeurs. La nicotine est donc indispensable pour permettre un sevrage efficace. Enfin, l'e-liquide contient des arômes qui lui donnent des saveurs et donc un goût en bouche particulier. Ce goût peut être de différente nature. Entre l'e-liquide aux saveurs gourmandes, fruitées, mentholées ou classiques, l'utilisateur a l'embarras du choix.

Qu'est-ce qu'un atomiseur reconstructible ?

La vape se forme de plusieurs matériaux qui permettent d'offrir des expériences différentes. Ainsi, un ancien fumeur peut facilement utiliser la vape et jamais se dégoûter de son produit. Parmi ces matériaux se trouvent les atomiseurs reconstructibles. Ils se distinguent du clearomiseur pour un point essentiel. Ils offrent la possibilité de réaliser soi-même ses résistances. L'avantage est que plutôt que changer de résistance préfabriquée régulièrement, les vapoteurs ont la possibilité de la fabriquer et de la changer aussi souvent qu'ils le souhaitent. Mais pour débuter dans cet univers, il faut d'abord obtenir toutes les connaissances nécessaires.

Les éléments d'un atomiseur reconstructible

La composition d'un ato reconstructible est simple. À première vue, il contient les mêmes éléments qu'un clearomiseur traditionnel. D'abord un réservoir qui permet d'installer l'e-liquide. Ensuite, un top cap et un drip tip pour permettre à l'utilisateur de tirer sur son e-cig. Et enfin, une base et un plateau de montage. Ce sont ces derniers qui sont importants dans les atomiseurs reconstructibles. En effet, sur ce plateau, l'utilisateur sera capable de fabriquer lui-même ses coils. En plus de cela, un ato reconstructible peut aussi proposer une bague amovible d'arrivée d'air pour permettre de l'ajuster. Un ato reconstructible compte donc en plus une mèche dans sa composition.

Le montage

Pour obtenir la vapeur caractéristique de l'e-cig avec un ato reconstructible, et s'assurer de son bon fonctionnement, le montage doit être parfaitement réalisé. Ce dernier se compose de coton et d'un fil résistif qu'il suffira de visser sur les plots du plateau. Pour fabriquer son coil, certains optent pour la création entière à partir d'une bobine de fil résistif, d'autres au contraire s'orientent vers la simplicité des coils préfabriqués. Mais dans les deux cas, une fois monté et stabilité, votre coil accueillera la mèche (le coton) qu'il faudra imbiber de liquide, attendre quelques minutes, avant de pouvoir vapoter.

Une fois réalisé, vous pourrez utiliser votre cigarette électronique quand bon vous semble. D'ailleurs, il est possible de sécuriser le transport de ses accus qui offrent l'autonomie de la box, en suivant ces conseils. Parce qu'un vapoteur doit prendre soin de son matériel, résistance, accus, atomiseur.

En plus de cela, la vape se lance dans l'écologie, à l'heure où prendre soin de la planète est une urgence, les vapoteurs ne font pas défaut. En effet, il est aujourd'hui possible de recycler en grande partie son vaporisateur personnel, y compris son ato reconstructible.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte