Chargement...

Recycler ses fioles de e-liquide, comment faire ?

Recycler ses fioles de e-liquide, comment faire ?

Pour produire cette vapeur, l'utilisateur a besoin d'une résistance et d'un liquide surtout. Il existe de nombreuses recettes de liquides pour proposer une saveur différente en bouche. Un ancien fumeur a besoin de nicotine pour arriver à mettre un terme à son addiction. Or, cette dernière ne permet pas le recyclage d'un liquide. Cependant, sans nicotine le recyclage est tout à fait possible.

Sommaire

Le vapotage se met au vert

Le monde a besoin que l'on agisse rapidement. La planète souffre de la vie de trop nombreux Êtres humains. Les dégâts écologiques sont nombreux et l'univers de la vape en est bien conscient. Les fabricants comme les vapoteurs font désormais de l'écologie un point crucial de leur vie. Les cigarettes électroniques sont de plus en plus nombreuses dans le paysage français. En parallèle, le nombre de résidus qui forment des déchets nocifs pour notre planète augmente notoirement. Le matériel nécessaire à la vape est formé de nombreux éléments en plastique, et à long terme, ils demeurent de véritables polluants. Pourtant, il existe des moyens efficaces pour recycler votre cigarette électronique et leurs produits associés.

Puis-je recycler ma cigarette électronique ?

Un ancien fumeur a besoin de la nicotine pour réussir son sevrage. Acheter une cigarette électronique composée de résistance, d'un ato et d'une box, est le meilleur moyen pour y parvenir. Le recyclage de sa vapoteuse n'est pas impossible. Une e-cig est constituée de plusieurs composants qui ne lui permettent pas d'être recyclée entièrement de la même manière. Mais rassurez-vous, tous les éléments qui composent une e-cig peuvent être recyclés. 

Il est donc nécessaire de commencer par la démonter entièrement. Chaque composant doit être autonome pour pouvoir être traité facilement. La raison est simple. Chacun contient des matériaux distincts. Les entreprises de recyclage ne peuvent pas les traiter intégralement. Il est donc indispensable de les isoler afin de permettre son recyclage. Certaines cigarettes électroniques, notamment les high-end, sont faites de pièces que l’on peut séparer les unes des autres. Recycler, c’est d’abord trier les composants.

Comment la recycler ?

En ce qui concerne les batteries, elles peuvent être sous la forme d'une batterie intégrée ou d'un ou plusieurs accus. Une batterie intégrée est composée d’une batterie au lithium-ion, d’un socle en plastique ou en métal et d’un circuit imprimé. Par ces composants, elle est considérée comme un déchet d’équipements électriques et électroniques. L’idéal est donc de la déposer dans un bac prévu pour ce type de déchet dans une déchetterie. Quant aux accus interchangeables, ils peuvent être jetés dans un point de dépôt prévu pour une pile. Ils sont faciles d’accès puisque la plupart des grandes surfaces et des commerces en possèdent.

En ce qui concerne les clearomiseurs et atomiseurs reconstructibles, vous devez d’abord retirer le tube en verre pour le nettoyer, avant de le jeter dans une benne prévue pour le recyclage du verre. Quant au reste de l’atomiseur, s’il est entièrement démontable, les composants en métaux doivent être séparés de ceux en plastique. Le recyclage se fait alors selon le type de produits. Pour les autres atomiseurs, il conviendra de les déposer dans une benne plastique et métaux présente dans une déchetterie.

Qu'en est-il des e-liquides ?

Les fioles de eliquide ne sont pas en reste quant au recyclage. Mais avant tout, il est nécessaire de connaître la composition du liquide. Ce dernier contient d'abord un ratio de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG), deux substances également utilisées dans l'industrie alimentaire et pharmaceutique. C'est eux qui lui offrent son aspect et ses caractéristiques. Ainsi, avec davantage de VG, le liquide favorise la production de vapeur. En plus de cela, un eliquide contient des arômes pour offrir des goûts différents à chaque liquide. Cette saveur peut être gourmande, fruitée, mentholée ou encore classique. Le vapoteur s'assure par ces goûts différents de ne jamais être dégoûté par sa vape. Enfin, il contient de la nicotine qui, par un dosage adapté, permet le sevrage tabagique.

Les recettes de liquide sont plurielles, notamment grâce au DIY. Et que l'on fabrique soi-même son e-liquide ou que l'on utilise des liquide prêts à vaper, recycler ses flacons de liquides n'est pas toujours permit. La TPD ou Tobacco Products Directive impose une réglementation strictes aux fabricants d'e-cig comme les arômes et batteries. Ils obligent par exemple d'utiliser des flacons de 10ml uniquement pour les liquides nicotinés. La production de fioles de liquide n'a donc fait que croître. La nicotine est considérée comme un produit nocif et toxique par les autorités qui obligent à imposer les pictogrammes adéquats sur les flacons. A cause de ce dosage de nicotine, le recyclage des liquides nicotinés est donc impossible. Ils seront automatiquement brûlés. 

Comment les recycler ?

En somme, les liquides non nicotinés peuvent être recyclés. Les fioles sont composées de PET, polytéréphtalate d'éthylène, pour le flacon, et de PEHD, polyéthylène haute densité, pour le bouchon. Ces deux sortes de plastique sont recyclables.

Ainsi un concentré peut être recyclé puisqu'il ne contient pas de nicotine. Il suffit simplement de les jeter dans la poubelle dévouée aux éléments recyclables.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte