Chargement...

Est-ce que la cigarette électronique encrasse les poumons ?

Est-ce que la cigarette électronique encrasse les poumons ?

Ce n'est plus à démontrer, la cigarette classique provoque de nombreux dommage sur l'organisme et notamment au niveau du système pulmonaire. Qu'en est-il de la vape ? A-t-elle une incidence sur les fonctions pulmonaires ? Après les événements survenus aux États-Unis, certaines questions peuvent se poser, voici les réponses de Vapoter.fr.

Sommaire

Que contient un e-liquide ?

Le e-liquide est l'un des éléments consommables de l'e-cigarette mais c'est aussi la substance qui permet de créer la vapeur. Sa composition est claire et est étudiée pour être parfaitement propre à l'inhalation. Ainsi on ne retrouve que trois ou quatre ingrédients : du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et éventuellement, de la nicotine (qui permet d'éviter les symptômes de manque dû au sevrage). D'ailleurs, pour éviter ces signaux, les vapoteurs peuvent également utiliser des substituts nicotiniques. Ceux-ci sont parfaitement compatibles avec la vape et constituent une aide supplémentaire en cas de manque trop important.

Le PG et la VG constituent la base du e-liquide, le PG permet de favoriser la restitution des saveurs tandis que la VG augmente a production de vapeur. Ces éléments sont connus et utilisés dans les industries alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques... Ce sont donc des substances courantes dont on connaît les propriétés et qui sont parfaitement propres à être inhalées. Enfin, les arômes permettent de donner une saveur au liquide. D'ailleurs, un centre de recherche indépendant basé au Royaume-Uni a conduit une étude démontrant que les arômes étaient importants dans le sevrage tabagique des fumeurs adultes.

Y a-t-il des conséquences sur l'organisme ?

Bien entendu, si le mieux est de ne rien inhaler du tout, la vape offre une solution du sevrage efficace pour sortir du tabagisme au même titre que les substituts nicotiniques.. Sans combustion, elle permet de garder le geste ainsi qu'un apport nicotinique régulier afin de ne pas ressentir de symptômes de manque. Mais pour un sevrage efficace de la cigarette, les vapoteurs doivent avant tout bien choisir leur e-cigarette. Contrairement à la cigarette classique, la cigarette électronique permet de se sevrer, tout en polluant moins d'ailleurs car si le recyclage dans la vape n'est pas encore bien développé il est tout de même présent.

C'est la combustion qui représente le véritable danger des cigarettes traditionnelles, sans elle, la vape permet d'éviter les substances nocives de la cigarette de tabac tout en se sevrant petit à petit.

Que disent les différentes études ?

De nombreuses études sont conduites chaque année sur la vape et la plus connue reste celle du Ministère de la Santé britanique. Celle-ci indique la vape est 95% moins nocive que les cigarettes traditionnelles. Elle représente donc une réduction des risques non négligeable pour les personnes souhaitant essayer le vapotage pour réduire ou stopper leur tabagisme.

De plus, l'Académie Nationale de Médecine a publié un communiqué appelant à ne pas tourner le dos à la vape pour arrêter de fumer. Les chercheurs et médecins de l'Académie sont unanimes sur le sujet, la vape est une réelle aide au sevrage et ne provoque pas toutes les maladies dues à la cigarette de tabac.

Que s'est-il passé aux États-Unis ?

En août 2019, une épidémie de maladies pulmonaires provoque de nombreux décès aux États-Unis et la vape a vite été accusée. Trop vite car en réalité ce n'était l'e-cig en elle-même qu'il fallait blâmer mais le e-liquide utilisé. Après de nombreuses recherches, il a été prouvé que les e-liquides utilisés (provenant du marché parallèle) contenaient du THC (la molécule active du cannabis) mais aussi de l'huile de vitamine E. Cette dernière n'est absolument pas adaptée pour l'inhalation et provoque de graves dommages au niveau des fonctions pulmonaires. 

Ainsi, il est important de toujours acheter les e-liquides dans des boutiques spécialisées dans le vapotage et de vérifier leurs ingrédients.

Ces événements ont particulièrement dégradé l'image de la vape. Même après étude, nombreux sont les fumeurs et les utilisateurs de cigarette électronique qui se demandent si les cas de décès liés à la e-cigarette aux USA peuvent se produire en France.

Pourquoi cette situation n'est-elle pas possible en France ?

La situation des États-Unis n'a rien à voir avec celle de la France. La cigarette électronique, souvent appelée ENDS (Electronic Nicotine Delivery System) par les chercheurs fait l'objet de nombreuses normes et réglementations dans l'Hexagone. Ainsi, les e-liquides contenant de la nicotine sont limités à 20 mg. et à 10 ml de contenance afin d'éviter tout danger de surdosage en cas d'ingestion. De même, les différents matériels sont souvent dotés de sécurité enfant.

La publicité directe ou indirecte en faveur de la vape est strictement interdite afin de ne pas attirer les enfants ou les personnes ne fumant pas à adopter la vape. Les normes américaines sont très différentes et les e-liquides sont moins contrôlés. En France, les fabricants vont souvent au-delà des normes imposées pour proposer des produits les plus qualitatifs possible.

En définitive, les événements américains ne sont pas possible en France grâce à la réglementation très stricte. Bien sûr, pour éviter tout risque il convient d'acheter son matériel et ses e-liquides sur le circuit légal et dans des boutiques spécialisées.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte