Chargement...

Pourquoi j'ai le nez qui coule lorsque je vapote ?

Pourquoi j'ai le nez qui coule lorsque je vapote ?

Maux de tête, écoulement nasal, nausées, la vape provoque quelques changements mais ces symptômes sont pour la plupart us au sevrage tabagique. Que faire alors pour éviter ces désagréments ? Combien de temps durent-ils ? On vous explique tout !

Sommaire

Comment fonctionne une e-cig électronique ?

Pour abandonner la cigarette, la cigarette électronique est une excellente solution à condition de bien la choisir et d'opter pour un taux de nicotine adapté. De nombreux conseils sont disponibles pour les fumeurs, qui peuvent même acheter du matériel de vape d'occasion.

Le monde de la vape peut sembler complexe au premier abord. Mais il est en fait assez simple quand on s'y intéresse de plus près. Une e-cig a un fonctionnement assez simple. Elle se compose d'une box, qui intègre l'électronique et la batterie, ainsi que d'un atomiseur. Ce dernier se dote d'un réservoir bien entendu mais aussi d'une résistance. Lorsque la box est déclenchée, la résistance chauffe et vaporise le e-liquide qui se transforme en vapeur.

Les études convergent toutes dans le même sens : fumer un paquet de cigarettes est particulièrement nocif non seulement pour la vie du fumeur mais aussi pour son entourage. Le vapotage peut aider à réduire, voir stopper sa consommation. Une étude du Public Health England affirme même qu'il serait 95% moins nocif que le tabac.

J'ai le nez qui coule en vapant, est-ce normal ?

Il est possible que vous souffriez d'écoulement nasal lorsque vous commencez à vapoter. Et deux options sont possibles : il peut s'agir d'un symptôme de sevrage ou de condensation dû à la vapeur.

Il faut savoir que le sevrage tabagique induit de nombreux changements au niveau du corps. Les fumeurs tombent plus souvent malades et leur nez a tendance à se boucher. Lorsqu'ils abandonnent leur paquet de cigarettes, leur corps réagit immédiatement. L'écoulement nasal faisant partie des symptômes de sevrage, cela ne durera généralement que quelques jours, le temps que les cils se remettent en marche correctement. 

Cette impression peut également venir de votre e-liquide. Si vous rejetez la vapeur par le nez, alors il est possible que celui-ci coule légèrement. De même, cela peut venir de votre e-liquide et de sa composition. Le PG favorise le hit et les saveurs mais il a aussi tendance à être irritant. Il est également fréquemment utilisé dans l'industrie pharmaceutique, notamment dans les sprays nasaux et buccaux !

Comment éviter ces désagréments ?

Si ces désagréments sont dus au sevrage tabagique, ils disparaîtront naturellement en quelques jours ou quelques semaines.

Au contraire, s'ils persistent, essayer de changer votre e-liquide. Choisissez-en un moins riche en propylène glycol par exemple. Vous pouvez également modifier le tirage de votre e-cig en optant pou une vape serrée qui produira de plus petits nuages.

Y a-t-il d'autres "effets secondaires" avec la vape ?

Quand on débute dans la vape, il est courant de se retrouver face à quelques désagréments, Vapoter vous donnes ses conseils ! Au début de la transition entre cigarette et cigarette électronique, il est courant d'avoir mal de tête en vapotant. Les maux de tête, de même que les maux de ventre ou une impression de nausée, sont bien souvent les premiers symptômes de sevrage. Ces désagréments passent au bout de quelques jours. Et s'ils sont certes désagréables, c'est surtout le signe que le corps se remet en marche correctement !

Les maux de tête ainsi que les nausées peuvent également être le signe d'un surdosage nicotinique. Dans ce cas, pas de panique ! Cette sensation ne dure pas et il faudra simplement arrêter de vaper pendant un moment et bien s'hydrater. Dans les flacons de e-liquides, la nicotine est limitée à 20 mg pour des raisons de sécurité. Dans les faits, peu de vapoteurs vont au-delà des 18mg. De nombreuses études que si elle rend dépendant, elle n'est pas dangereuse pour autant et il faudrait avaler 3 ou 4 flacons de liquide dosé à 18mg ou 20mg pour courir un risque.

La toux est également fréquente au début du vapotage. Le tabac réduit l'espérance de vie et provoque de nombreuses maladies notamment au niveau des poumons. Avec l'arrêt, les cils vibratiles se remettent peu à peu en marche et évacuent le goudron des poumons. Tous les vapoteurs ont connu cette sensation de toux en début de sevrage mais rassurez-vous, cela ne dure pas !

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte