Chargement...

Est-ce que la cigarette électronique donne des gaz ?

Est-ce que la cigarette électronique donne des gaz ?

Est-ce que vapoter donne des gaz ? Voilà une question surprenante et pourtant fréquente ! Vapoter.fr vous explique tout.


Le passage de la cigarette à la cigarette électronique implique de nombreux changements car l’arrêt du tabac reste une grande étape pour un fumeur. Mais quelques désagréments et effets secondaires peuvent survenir. Si cela peut d’abord effrayer, il faut avant tout comprendre que le sevrage tabagique y est pour beaucoup. Vapoter fait le point avec vous et vous explique en détail si gaz et cigarette électronique sont liés !

Sommaire

Les symptômes de sevrage tabagique

Lorsque l’on cesse sa consommation de tabac, les symptômes de sevrage sont inévitables et ce, peu importe que l’arrêt se fasse par la volonté seule ou grâce à la cigarette électronique. Certaines personnes verront ainsi apparaître des maux de tête, de gorge, une toux persistante, des écoulements nasaux, des aphtes, des problèmes intestinaux ou même des gaz ! Tous ces désagréments font partie des symptômes de sevrage et si certains ex-fumeurs rencontreront quelques-uns de ces soucis, d’autres n’en auront aucun. La cigarette électronique n’est donc pas en cause et c’est pourquoi il est primordial de bien connaître son corps et de tenir compte de son état de santé avant de débuter la vape. En effet, une personne qui avait déjà tendance à développer des aphtes ne pourra pas accuser la vape de lui provoquer des aphtes... 


De même, tout fumeur ayant déjà tenté un sevrage le sait : il peut être difficile de trouver le sommeil dans les premières nuits qui suivent le sevrage tabagique. Il s’agit là d’une réaction tout à fait normale car le corps réagit au manque de nicotine et doit se réhabituer à fonctionner sans elle.


Enfin, les problèmes intestinaux ainsi que les gaz font également partie des symptômes classiques du sevrage tabagique et ne persistent heureusement pas dans le temps.

Au bout de combien de temps ces désagréments passent-ils ?

Certes ces petits inconvénients dus au sevrage sont désagréables et peuvent même effrayer au début. Les vapoteurs débutants ont d’ailleurs souvent tendance à penser que c’est la cigarette électronique qui provoque ces tracas. Pourtant, c’est bien la cigarette combustible qui en est responsable ! Dans tous les cas, pas de panique, ces symptômes sont très passagers et ne durent généralement pas plus de quelques semaines ! Bien entendu, s’ils deviennent trop gênants ou qu’ils persistent, il ne faudra pas hésiter à consulter un médecin.


Aussi surprenant que cela puisse paraître, les symptômes de sevrage sont plutôt bon signe. En effet, cela signifie que votre corps se remet en marche de façon normale. Ainsi, les gaz et autres problèmes intestinaux montrent que la flore intestinale redevient normale. Les maux de tête prouvent que le cerveau recommence à s’oxygéner correctement et la toux permet à vos poumons de se débarrasser du goudron que contiennent les cigarettes combustibles ! 


Finalement est-ce vraiment la cigarette électronique qui donne des gaz ?

Définitivement non, la cigarette électronique n’est pas responsable des gaz. Il s’agit tout simplement d’un des très nombreux symptômes de sevrage tabagique. Quoi qu’il en soit, cela ne durera que quelques jours ou quelques semaines dans le pire des cas.


En revanche, la cigarette électronique peut induire quelques effets secondaires comme des maux de gorge ou une déshydratation. Les maux de gorge sont d’abord le signe que les cils vibratiles se remettent en marche mais si cela persiste, ce peut être dû au hit du e-liquide. Le hit est le picotement en gorge que ressent le fumeur au passage de la fumée et se retrouve dans la vape grâce à l’utilisation du propylène glycol et de la nicotine. S’il est essentiel pour certains vapoteurs, d’autres ne le supporteront pas. Dans ce cas, il sera possible d’opter pour des e-liquides moins dosés en PG ou utilisant du végétol en lieu et place du propylène glycol. Les sels de nicotine peuvent aussi être une solution en étant plus doux en gorge.


Second désagrément, le propylène glycol a tendance à assécher les muqueuses. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de bien s’hydrater lorsque l’on débute le vapotage !


Enfin, il est possible de ressentir des nausées, des étourdissements ou des palpitations lorsque l'on vape. Il peut s’agir d’un symptôme de sevrage dû au manque de nicotine mais cela peut également être le signe d’un surdosage nicotinique. Dans le premier cas, ces symptômes ne dureront pas plus de quelques jours. Dans le second, essayez de réduire votre consommation ou votre taux de nicotine et hydratez-vous, cela devrait très vite passer !




Pour conclure, lors de l’arrêt du tabac, chaque personne fait face à quelques désagréments comme des maux de tête, des maux de gorge ou encore des flatulences. Mais ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que tout ceci ne durera pas ! Après quelques semaines, le corps aura repris son fonctionnement normal et ces tracas disparaîtront aussi vite qu’ils sont arrivés. Quel que soit le substitut utilisé, difficile d’éviter cette étape mais dans tous les cas la cigarette électronique n’est pas en cause et permettra bien souvent d’atténuer ces effets notamment au niveau des sensations de manque. 


La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte