Chargement...

Peut-on ajouter de l'eau dans un e-liquide ?

Peut-on ajouter de l'eau dans un e-liquide ?

Un liquide pour vapoteuse n'a rien de secret. Chacun connaît parfaitement sa composition et en aucun cas il ne contient de l'eau. Lui ajouter de l'eau pour le diluer par exemple sera catastrophique pour votre santé et votre matériel. En aucune façon, vous devez lui ajouter de l'eau en somme avant de mettre votre e-cig en bouche.


Sommaire

De quoi se compose un liquide ? 

Pour fonctionner, une e-cigarette a besoin de plusieurs éléments. Son fonctionnement est simple. Une batterie vient chauffer la résistance présente dans l'atomiseur qui, en contact avec l'e-liquide, permet la vaporisation. Mais de quoi est composé ce e-liquide ? Il s'agit en fait un mélange de plusieurs composants. Avec la TPD et la certification Afnor, les fabricants ont l'obligation de déclarer leurs produits et de suivre une technique de fabrication stricte. 

Pour produire cette vapeur caractéristique de l'e-cig, l'e-liquide contient en fait du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et de la nicotine. Le ratio PG VG permet de donner la consistance du liquide. Avec davantage de propylène glycol, vous obtenez un liquide fluide qui favorise les saveurs. À l'inverse, un liquide qui contient plus de glycérine végétale favorise la production de nuages au détriment des saveurs. Il existe d'ailleurs des liquides qui contiennent uniquement de la VG, au détriment du PG. Ces composants sont tous les deux utilisés dans l'industrie pharmaceutique. La nicotine est un produit naturellement présent sur la feuille de tabac. Si elle est inoffensive, elle est aussi responsable de la dépendance des fumeurs, elle est donc nécessaire dans un e-liquide pour permettre un sevrage tabagique efficace. Une cigarette contient de la nicotine mais cette dernière n'est pas responsable de ses désastres sur la santé.

Y a-t-il de l'eau dans un e-liquide ?

Les vapoteurs savent donc parfaitement ce que contiennent leurs cigarettes électroniques. Un flacon d'e-liquide ne contient pas une seule goutte d'eau. La raison est simple, elle ne produit pas de vapeur et amène sans surprises des fuites. De plus, un e-liquide qui contient du PG VG se vaporise en étant chauffé à environ 60°C, alors que l'eau est incapable de produire un tel phénomène à cette température. Un flacon d'e-liquide ne peut contenir de l'eau. C'est pourtant une bonne idée reçue. Un fumeur peut parfois hésiter à commencer dans la vape en pensant que de l'eau est présente dans les e-liquides utilisés. Pourtant, il n'en est rien.


Pourquoi ne faut-il pas ajouter d'autres ingrédients ?

Les cigarettes électroniques sont conçues et étudiées pour fonctionner uniquement avec du e-liquide. L'ajout d'un ingrédient, quel qu'il soit, est totalement déconseillé. Dans un premier temps, ces substances peuvent endommager le matériel des vapoteurs comme la résistance. En ajoutant d'autres substances, vous risquez d'avoir des conséquences néfastes sur votre santé. Un fumeur choisit souvent l'e-cig pour mettre un terme à sa dépendance au tabac qui tue réellement des millions d'individus chaque année. Le but n'est donc pas de rendre dangereux ce qui ne l'est pas initialement. C'est ce type de mélange qui est à l'origine du scandale américain. Les malades ont reconnu avoir mélangé leur e-liquide avec du THC et de la vitamine E frelatés. 

Comment fabriquer son e-liquide ?

Il est toutefois possible de fabriquer soi-même son e-liquide, une solution que l'on appelle DIY. Cette méthode permet au vapoteur de créer les liquides qui conviennent parfaitement à ses goûts, de telle sorte qu'il devient plus facile d'arrêter la cigarette. Mais pour ce faire, il est nécessaire d'avoir à sa disposition plusieurs éléments. D'abord une base neutre, des arômes, des boosters, une fiole vide graduée, une seringue graduée et des additifs si nécessaire. L'arôme permet de donner le goût en bouche caractéristique à votre liquide. Cet arôme peut très bien offrir un goût fruité, gourmand ou encore mentholé. Le dosage de ces produits est très important. Pour les arômes, ils devront composer 10 à 15% du liquide. Il faut aussi ajouter 2 boosters par exemple dans 100ml de liquide, en sachant qu'un booster équivaut à 3mg. Le dosage et la température de chauffe de votre résistance ont leur importance en somme pour un liquide DIY. Une fois prêt, il vous est conseillé de le laisser reposer quelques jours avant l'utilisation.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte