Chargement...

Peut-on ajouter des vitamines à son e-liquide ?

Peut-on ajouter des vitamines à son e-liquide ?

Un e-liquide pour e-cigarette se compose d'ingrédients définis et propres à l'inhalation. Mais est-il pour autant possible d'ajouter d'autres ingrédients ? Quant est-il des vitamines ? Vapoter.fr vous explique tout et vous donne ses conseils.

Sommaire

De quoi se compose un flacon d'e-liquide ?

Pour les fumeurs qui souhaitent se sevrer du tabac, la e-cigarette peut être un excellent moyen. Mais certains peuvent se demander ce que contient vraiment un e-liquide. Commençons par le commencement, la composition d'un e-liquide est simple et ne varie jamais. En effet, on retrouve toujours une base composée de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG), de l'arôme et éventuellement de la nicotine. Le PG favorise la restitution des saveurs tandis que la VG permet de produire de la vapeur. Ils sont généralement de pharmacopée USP et les arômes sont également de qualité alimentaire et sont soit naturels soit de synthèse. Enfin, la nicotine permet de pas souffrir de symptôme de manque dû au sevrage tabagique. 

Un e-liquide pour cigarette électronique ne contient aucune autre substance. Le diacétyle (qui permet de donner des arômes beurrés) est par exemple interdit dans les e-liquides français car il n'est pas adapté à l'inhalation. Pour les vapoteurs qui souhaitent arrêter la cigarette, acheter une cigarette électronique adaptée à leur profil est important mais bien choisir son e-liquide l'est encore plus.

Puis-je utiliser d'autres ingrédients ?

Il est préférable de s'en tenir à la composition de base de vos e-liquides. Si vous réalisez vos préparations DIY vous-même, choisissez une base composée de propylène glycol (qui favorise la saveur) et de glycérine végétale (pour la production de vapeur) adaptée. L'arôme de votre liquide doit être conçu pour être inhalé et si vous souhaitez nicotiner votre liquide, utilisez des boosters prévus à cet effet. L'ajout d'une quelconque substance peut sérieusement altérer la qualité d'un e-liquide. C'est d'ailleurs pour cette raison que la réglementation en France est particulièrement stricte sur le sujet. Les fabricants quant à eux, se montrent de plus en plus transparents afin de rassurer au maximum les vapoteurs et les fumeurs qui souhaitent arrêter avec la vape.

Tous les ingrédients des e-liquides font l'objet d'études et sont très contrôlés. Ils doivent impérativement être adaptés à l'inhalation. Pour reprendre l'exemple du diacétyle, cet additif est utilisé dans l'industrie alimentaire et ne pose aucun problème s'il est ingéré. En revanche, il devient nocif lorsqu'il est inhalé. De la même façon, une saveur de fruits rouges ne s'obtiendra pas en pressant des fruits ! Les goûts varient en fonction des personnes. C'est pourquoi il existe de très nombreux e-liquides, afin de s'adapter à tous les goûts des consommateurs ! 

En conclusion, mieux vaut s'en tenir aux ingrédients de base sans jouer les petits chimistes !

Pourquoi ne faut-il pas ajouter de la vitamine à un e-liquide pour e-cigarette ?

Un e-liquide est destiné à être vaporisé et inhalé, ses ingrédients doivent donc être faits pour être inhalés. Les vitamines ne rentrent jamais dans la liste des ingrédients d'un liquide car celles-ci ne sont pas propres à l'inhalation. 

De plus, en France la TPD (Directive sur les produits du Tabac et du Vapotage) stipule explicitement que l'ajout de vitamines, de caféine, de taurine ou encore de colorants est interdit. La TPD est particulièrement stricte concernant les produits du vapotage. La publicité directe ou indirecte est interdite pour éviter d'attirer les enfants, les flacons de e-liquides sont tous dotés de sécurités pour enfants et sont limités à 10ml s'ils contiennent de la nicotine.

Que s'est-il passé aux États-Unis ?

En août 2019, les États-Unis ont connus une vague de décès et de nombreux cas de maladies pulmonaires dues à l'inhalation de e-liquides contenant du THC (molécule du cannabis) et de l'huile de vitamine E. Achetés sur le marché noir, ces produits n'étaient absolument pas conformes aux réglementations en vigueur et n'étaient pas du tout adaptés à l'inhalation. Les consommateurs de ces produits ont donc été victimes de lésions pulmonaires dues à l'inhalation de ces substances.

Si la vape a été accusée dans un premier temps, après étude il en ressort que ces e-liquides ne contenaient pas les ingrédients que l'on retrouve habituellement. Ce scandale a fortement impacté la réputation de la vape dans le monde. De nombreux médecins et scientifiques ont expliqués que la vape en elle-même n'était pas responsable et ont par la même occasion rappelé l'étude réalisée par le Ministère de la Santé britannique qui annoncent une réduction de 95% des risques liés au tabac avec la vape. L'Académie de Médecine elle-même a même publié un communiqué appelant à ne pas confondre le contenant et le contenu.

Ces événements démontrent qu'il est essentiel de ne pas ajouter quoi que ce soit à un e-liquide. Les ingrédients sont étudiés et leurs propriétés sont connues. Ajouter des vitamines ou quoi que ce soit d'autre peut se révéler très dangereux.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte