Chargement...

E-liquides sans alcool

De nombreux e-liquides contiennent de l'alcool. Lorsque cet alcool représente plus de 1% de la composition, les fabricants ont l'obligation de mentionner sa présence. Cela dit, il ne faut pas entendre alcool au sens courant du terme. Il s'agit en réalité d'éthanol, nommé également alcool éthylique. Les fabricants ont recours à cet alcool en raison des bienfaits qu'il apporte au produit, lesquels bienfaits existent en quantité. Cet alcool fluidifie en effet le liquide. Il lui procure une meilleure homogénéité. Il possède des propriétés anti-bactériennes. Il dissout des résidus d'huiles végétales et essentielles. Il sert d'exhausteur de goût, joue un rôle de conservateur et intensifierait le hit apprécié de certains vapoteurs. En outre, cet alcool ne présente aucun risque pour la santé. A aucun moment il ne pénètre dans le sang. A aucun moment il n'est absorbé par l'organisme et il n'excède jamais les 6% de concentration, ce qui l'empêche de provoquer des effets irritants.

Toutefois, la présence de cet alcool dans les e-liquides ne fait pas l'unanimité auprès des vapoteurs. Il en est qui refusent de consommer des liquides contenant de l'alcool et ils justifient ce refus pas des raisons personnelles, le plus souvent d'ordre religieux. Mais, par bonheur pour eux, des fabricants conçoivent des e-liquides qui en sont dépourvus. Les étiquettes de ces produits mentionnent cette absence.

Retrouvez l'ensemble de nos e-liquides sans alcool !

Pour afficher l'ensemble des e-liquides, suivez ce lien.

Lire la suite
Réinitialiser
49 Articles   1 2
Trier par
Chargement
Vous avez vu 32 articles sur 49
Page 1 sur 2
49 Articles   1 2

Vous hésitez sur le choix de votre e-liquide ?

Vous commencez la vape et vous ne savez pas quel parfum de eliquide choisir ou vous souhaitez simplement essayer de nouveaux arômes ? Pourquoi ne pas faire notre quiz afin de savoir quelle saveur de e-liquide est faite pour vous ? En quelques questions vous serez fixé et nous vous proposons un liquide en particulier, vous pouvez néanmoins vous en inspirer et trouver votre liquide idéal !


FAQ - Questions fréquemment posées

Qu’est-ce qu’un e liquide ?

Nommé eliquide, e-liquide, liquide pour cigarette électronique ou parfois juice, l’e-liquide est le produit contenu dans le réservoir de votre cigarette électronique. Ce liquide va imbiber votre mèche et s’évaporer sous l’effet de la chaleur produite par votre résistance. En inhalant cette émanation, vous créerez un aérosol qui pourrait être perçu, à tort, comme de la fumée de cigarette classique. Il s’agit en fait d’un nuage de vapeur.

Pour savoir ce qu’est un e liquide, nous vous invitons à lire cet article où il sera question, en détails, de la composition des e-juices. En attendant, outre les arômes, sachez qu’un eliquide est constitué de propylène glycol et / ou de glycérine végétale. Il peut également contenir de l’alcool, de l’eau, de la nicotine ou des sels de nicotine.

Le eliquide est constitué de propylène glycol et / ou de glycérine végétale ainsi que d’arômes. En plus de ces éléments, il peut y avoir également de l’alcool, de l’eau et de la nicotine ou des sels de nicotine.

Au moment de l’arrêt de la cigarette, le simple nuage de votre e-cig ne suffira pas à satisfaire votre cerveau. Votre corps va réclamer de la nicotine et c’est là que ça se complique. Il vous faudra en effet trouver le dosage pouvant atteindre le niveau que votre corps recevait avec une cigarette.

Un dosage différent pour chacun, qui devra en plus être adapté à mesure que vous vous habituerez à la vape. En plus de la nicotine pure, le vapoteur débutant cherchera aussi la saveur d'une cigarette (saveur classic).

Informations sur le eliquide

C’est la raison pour laquelle vous trouverez aussi des arômes dans votre e-liquide. Allant du blond au brun, l’essentiel sera d’imiter ce que vous ressentiez pour vous sevrer en douceur.

En effet, la saveur classic devient moins indispensable voire désagréable avec le temps. Pour garder un côté récréatif, les plus expérimentés passeront donc dans le domaine des 1001 saveurs disponibles sur le marché.

Il y a effectivement un choix énorme et vous trouverez forcément, parmi tous ces produits, la saveur la plus à votre goût : menthe, fraise, citron, fruits rouges, pomme, mangue mais aussi vanille, caramel ou café.

Comment faire son choix parmi les e-liquides ?

Lorsque l’on débute dans la vape pour enfin arrêter la cigarette classique, le choix d’un e-liquide peut faire tourner de l’œil devant l’ampleur des possibilités. Pas de panique, on vous explique comment choisir !

Faut-il privilégier les arômes, la nicotine ou les sels de nicotine, le taux de PG/VG ? À quoi faut-il être attentif pour ne pas se tromper de e liquide ? Achète-t-on le même eliquide quand on débute et quand on est déjà expérimenté avec la ecigarette ? Comment choisir le liquide pour sa cigarette électronique ?

Comment changer le e-liquide de son réservoir de e-cigarette ?

Si vous avez l’intention de changer de eliquide, il vous faudra avant tout éliminer l’ancien de votre cigarette électronique car dans le cas contraire, vous vaperez un mélange. En fonction des différences entre les deux liquides, il faudra plus ou moins nettoyer sa cigarette électronique en profondeur. Effectivement, hormis les arômes qui ne se mélangeront pas forcément bien, le taux de PG/VG, l’expérience de vape, le taux de nicotine que vous venez peut-être de baisser… peuvent être impactés. Alors comment changer le liquide d'une cigarette électronique ?

Combien je vais dépenser en e-liquide ?

Quoi qu’il en soit, le eliquide vous coûtera bien moins cher que du tabac. C’est un fait. Néanmoins, vous pouvez vous demander quelle sera votre consommation ou combien de temps dure une fiole de 10ml de e-liquide ? On objecte souvent à la cigarette électronique de ne pas avoir de fin comme une cigarette classique et, par conséquent, de nous faire vapoter plus que l’on ne fumait. C’est globalement vrai, au début tout du moins, le temps de s’habituer à ce nouveau mode de consommation de nicotine. Vous ne tarderez pas à trouver votre rythme de croisière qui sera implicitement lié à votre addiction à la nicotine. Ainsi avec le temps, vous pourrez vaper de moins en moins.

Qu’est-ce que le DIY ?

Qu'est-ce que le DIY pour du e-liquide ? Cet acronyme signifie Do It Yourself soit “fais-le toi-même”. Vous trouverez sous cette catégorie tous les produits que vous pouvez associer afin de concevoir vos recettes de e-liquide personnelles.

Informations sur le eliquide

Voilà quelque chose que la vape permet et que le tabac n’a jamais pu : la personnalisation de l’expérience. S’il est possible de customiser et de personnaliser sa cigarette électronique afin qu’elle corresponde à ce que l’on cherche, il en est de même pour les e-liquides. Et, entre nous, quoi de plus sympa que de créer sa propre recette “maison” de liquide ?

Combien de temps le eliquide se conserve-t-il ?

La législation impose que votre juice indique :

  • La DLC – Date Limite de Consommation, celle-ci ne peut pas dépasser 18 mois après fabrication
  • La DDM – Date de Durabilité Minimale, c’est-à-dire une période pendant laquelle vous pouvez consommer votre e-liquide une fois ouvert.

Sachez également que c’est la nicotine qui se dégrade le plus avec le temps.

Pour conserver vos liquides le plus longtemps possible, nous vous conseillons de lire combien de temps peut-on conserver son e-liquide ?

Informations sur le eliquide

Comment stocker mon eliquide pour qu'il se conserve le plus longtemps possible ?

Les indications de DLC et de DDM sont évidemment relatives à la façon dont vous conservez votre stock d’e-liquides. Si votre juice est stocké correctement, vous pourrez le conserver plus longtemps.

Les deux facteurs importants pour la conservation de ses liquides :

  • La température. Votre liquide ne doit pas atteindre les 40°C. Évitez donc de le placer derrière une fenêtre en plein été.
  • La lumière. Les UV altèrent les arômes et la nicotine de vos liquides. Conservez-les à l’ombre, voire dans le noir complet.

Un placard fermé fera très bien l’affaire. En été vous pourriez éventuellement les placer dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Une cave sinon vous offrira les meilleures conditions.

Quelles informations trouve-t-on sur les packagings des e-liquides ?

En France, le eliquide est soumis à plusieurs obligations légales. Celles-ci sont dictées par la TPD ( Tobacco Product Directive), une directive Européenne mais aussi par l’Afnor (Association Française de Normalisation), le REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals), l’ANSES (Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), le règlement CLP (Classification Labelling, Packaging) et certainement bientôt par le projet de loi Marisol Touraine.

Les fabricants de eliquides ont des contraintes de qualité et d’étiquetage pour pouvoir vendre en France. Mais lesquelles exactement ? Quelles infos doivent obligatoirement figurer sur les emballages des eliquides (boîte carton et étiquette sur le flacon) ?

Sachez également qu’un certain nombre d’ingrédients sont interdits en Europe ou en France.

Qu’est-ce que le e-liquide au CBD ?

Les eliquides au CBD sont devenus un pan complet de la vape. Qu’est-ce que le CBD, comment s’en procurer et où, faut-il avoir du matériel particulier pour en profiter pleinement ? Qui peut en vendre, qui peut en fabriquer ? Les différences entre THC et CBD.

Ce nouveau type de e liquide soulève bien évidemment beaucoup de questions. Nous tâcherons de répondre à toutes vos interrogations et inquiétudes depuis notre page informations sur le CBD.

Bien choisir son e-liquide en termes de goût ou de dosage de nicotine

Comment choisir son Eliquide ?

Les e-liquides peuvent être considérés comme des potions magiques capables de mettre fin à votre consommation de cigarette traditionnelle. Toutefois, choisir un liquide peut tourner au casse-tête. Que l’on soit un vapoteur débutant ou un vapoteur confirmé, il est difficile de choisir une saveur d’e-liquide. Il est vrai que les liquides pour cigarette électronique existent en quantité abondante. Entre un liquide à la menthe glaciale ou aux fruits rouges, entre un liquide au pop corn caramel ou à la saveur classic, le cœur du vapoteur balance.

Que contient un e-liquide ?

De quels ingrédients se compose un e-liquide ? C’est quoi le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG) ? Comment sont fabriqués les arômes ? Voyons cela en détails.

En plus des arômes, un eliquide se constitue de propylène glycol et / ou de glycérine végétale. Il peut également contenir de l’alcool, de l’eau et de la nicotine ou des sels de nicotine.

Le propylène glycol

Le propylène glycol (dit PG) se présente sous la forme d’un liquide incolore, légèrement visqueux et pratiquement inodore. Cette substance s’avère stable dans les conditions de température et de pression normales.

Lors d’une session de vape, le PG restitue l’arôme contenu dans le e-liquide à la perfection. Il a la particularité de provoquer cette sensation recherchée par les fumeurs en sevrage, celle qu’ils peuvent ressentir en inhalant la fumée d’une cigarette traditionnelle. Il s’agit du hit ou du throat hit.

Le PG a la réputation d’être peu toxique chez l’homme. Une étude a démontré que l’inhalation d’un aérosol contenant 10% de propylène glycol pendant 1 heure ne provoque aucun effet sur les sujets exposés. Cependant, à forte concentration, il peut provoquer des irritations oculaires et respiratoires. Rassurez-vous. Vous ne ressentirez aucun de ces effets en vous adonnant à une vape normale.

On retrouve dans de nombreux produits car il permet :

  • De relier et de stabiliser des substances actives qui ne se mélangent normalement pas. Le PG permet donc de concevoir un produit homogène et stable
  • De capter l’humidité et d'empêcher l’apparition de moisissures
  • De faire baisser le point de congélation

Ainsi, le PG est utilisé dans :

  • L’industrie alimentaire
  • L’industrie pharmaceutique
  • Les cosmétiques
  • Les produits d’hygiène corporelle
  • Les antigels, les liquides de freins ou réfrigérants
  • Les produits de nettoyage, détergents

La glycérine végétale

La glycérine végétale (dite VG) se présente sous forme d’un liquide visqueux, inodore et incolore. Elle permet la production de vapeur en ce qui concerne la vape. Cependant, si elle est utilisée à forte concentration, elle peut dénaturer la saveur de votre juice, d’autant qu’elle possède une saveur sucrée.

Cette VG, d’origine 100% naturelle, peut être obtenue par le biais de 2 principaux processus :

  • La saponification qui est une réaction entre un corps gras et de la soude
  • La production de biodiesel à partir d’oléagineux comme le colza. Il s’agit d’une réaction entre l’huile végétale et du méthanol.

La VG n’est pas considérée comme toxique à ce jour. On ne lui connaît aucun effet majeur.

On retrouve la VG dans de nombreux produits car elle permet :

  • Le transport d’autres substances
  • L’épaississement
  • La captation de l’humidité

Elle est fréquemment utilisée dans :

  • L’industrie alimentaire (comme émulsifiant)
  • L’industrie pharmaceutique (en tant qu’hydratant et lubrifiant)
  • Les cosmétiques (crèmes hydratantes)
  • Les produits d’hygiène corporelle (dentifrices, savons, etc.)
  • Le vin (produit de la fermentation de la moût)

Les arômes

Les arômes servent à transmettre le goût, autrement dit la saveur du eliquide. Aujourd'hui, une vaste gamme d’arômes existe sur le marché. Ces arômes sont inoffensifs au point d’être présents dans de nombreux produits alimentaires du quotidien. Il existe près de 2000 molécules aromatiques utilisables dans la production des arômes. Par exemple, la saveur fraise est souvent composée de près de 180 molécules. Imaginez donc le nombre de molécules qui interviennent dans la conception d’un juice à la saveur vanille caramel avec des notes de café !

En France, l’Afnor (Association Française de Normalisation) interdit l’usage de diacétyle dans la fabrication des arômes. Et pour cause, cet arôme artificiel de beurre peut provoquer de graves maladies des bronches s'il est inhalé à fortes doses. Attention, si vous voyagez, le diacétyle n’est pas interdit dans tous les pays. Soyez vigilant.

Compte tenu du nombre incroyable de saveurs diverses, il faut bien catégoriser les eliquides en différentes familles. Nous avons, chez vapoter.fr, divisé les arômes en 4 familles :

  1. Les classics qui ressemblent à la saveur d'une cigarette (classic blond, classic brun, etc.)
  2. Les mentholés à la saveur de menthe (menthe verte, menthe glaciale, menthe fraîche)
  3. Les fruités (fraise, citron, fruits rouges, raisin, etc.)
  4. Les gourmands (cookies, pop corn caramel, gâteaux, sucreries, etc.)

Rendez-vous au chapitre “Quelle saveur d'e-liquide choisir ?" pour savoir en détail ce qui se cache derrière ces noms !

L'alcool

Certains juices contiennent de l’alcool. Toutefois, il ne faut entendre alcool au sens courant du terme. Il s’agit en réalité d’éthanol. Cet alcool présent dans ces eliquides permet de fluidifier les mélanges, de les rendre plus homogène. Il agit également comme conservateur et exhausteur de goût. Rassurez-vous. Compte tenu de la quantité présente dans les liquides (moins de 5%), cet alcool ne présente aucun danger.

Cependant, tous les e-liquides n’en contiennent pas. En effet, que ce soit pour des questions d’ordre religieux ou par conviction personnelle, vous pourriez souhaiter vaper des liquides sans alcool. C’est pourquoi des marques comme Savourea ont développé des gammes dépourvues d’alcool.

L'eau

Il arrive que certains juices contiennent de l’eau dans de faibles proportions (de 1 à 5%). Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’eau ne favorise pas la production de vapeur, mais elle fluidifie le mélange. Il ne s’agit pas d’eau minérale - elle ne contient pas de sels minéraux - mais d’une eau purifiée telle qu’on la trouve dans l’industrie pharmaceutique.

La nicotine

Les juices peuvent en effet contenir de la nicotine. Celle-ci n’y est pas nocive. Pourquoi cette présence de nicotine ? L’explication est simple. Quand vous cessez d’utiliser une cigarette traditionnelle, votre organisme va aussi réclamer la nicotine qu’elle lui procurait. C’est pourquoi, lors de votre passage à la cigarette électronique, il faudra trouver le dosage de nicotine capable d’atteindre le niveau que votre organisme recevait avec une cigarette classique. Ce dosage dépend de votre profil et devra être adapté à mesure que vous vous habituerez à la vape.

Selon la loi française, seuls les e-liquides de 10 ml maximum peuvent contenir de la nicotine. Le taux de cette nicotine peut varier. Il peut être de :

  • 3 mg/ml
  • 6 mg/ml
  • 9 mg/ml
  • 12 mg/ml
  • 16 mg/ml
  • 18 mg/ml

En France, la quantité maximale de nicotine est fixée à 20mg/ml.

Pour quiconque inhale de la fumée de cigarette traditionnelle, la nicotine provoque une sensation spécifique dans la gorge. On nomme cela le hit ou le throat hit. Cette sensation, importante pour qui cherche à se sevrer, dépend du taux choisi.

Un ancien gros fumeur de cigarette traditionnelle aura intérêt à choisir un eliquide fortement dosé en nicotine. Il est en effet plus efficace de commencer à vaper un liquide fortement dosé puis de diminuer progressivement afin de ne pas ressentir de manque. S’il ne ressent pas ce manque de nicotine, il y a moins de risque de le voir retourner à la cigarette classique.

Le sel de nicotine

Les sels de nicotine sont obtenus en acidifiant la nicotine-base afin d’en faire ressortir les “sels”. Bien que la formule semble plus chimique, les sels de nicotine sont en fait plus proches de ce que l’on trouve dans la nature. On pourrait dire que les sels de nicotine constituent une version plus “naturelle” que la nicotine. Plus simplement, il s’agit d’une forme de nicotine rendue moins dure par sa formulation chimique. Cela permet d’obtenir davantage de nicotine tout en ayant un ressenti plus faible en gorge.

Ces sels, utilisés dans les eliquides, sont mieux assimilés par l’organisme et donnent lieu à un dosage de nicotine plus élevé. Ainsi, si vous vapotez du liquide dosé à 18mg/ml et que celui-ci vous irrite la gorge, il est préférable d’essayer des liquides aux sels de nicotine.

3 informations sont donc à retenir sur les sels de nicotine :

  1. Les liquides aux sels de nicotine ont leur efficacité pour vous sevrer
  2. Ces liquides permettent de vaper une forte quantité de nicotine en diminuant l’irritation de votre gorge
  3. Il ne faut pas vaper des liquides aux sels de nicotine avec n’importe quel modèle de cigarette électronique. Il est conseillé d’utiliser un pod ou une cigarette électronique utilisant des résistances hautes en valeur.

Les e-liquides aux sels de nicotine sont conseillés aux débutants qui étaient de gros fumeurs et pour qui un e-liquide en 18mg serait excessif au niveau du ressenti en gorge.

Le hit du e-liquide

Le hit - ou throat hit - est une expression anglophone qui peut se traduire par ressenti en gorge. Elle désigne cette perception de contraction de la gorge éprouvée lors de l'inhalation avec une cigarette traditionnelle. Bien que cette sensation paraisse désagréable, elle est indispensable pour quiconque souhaite arrêter la cigarette classique. Pourquoi ? Parce qu’elle recrée cette impression typique de la cigarette. Il est donc important de prêter attention à la composition du e-liquide. En effet, cette composition a un effet sur le hit.

Plusieurs facteurs déterminent la puissance du hit en gorge, à savoir :

  • Le taux de nicotine. Plus il est élevé, plus le hit est fort. En revanche, atteindre le hit désiré sans dépasser le taux de nicotine nécessaire est difficile. C’est là qu’interviendront les sels de nicotine.
  • Le sel de nicotine. Il apporte de la nicotine sous une forme plus pure. Ses effets sont plus directs que la nicotine présente dans les e-liquides. Du fait de son PH proche de la cigarette blonde, le sel de nicotine restitue la douce perception du hit. Plus doux pour la gorge que les juices fortement nicotinés, les sels de nicotine sont donc recommandés aux fumeurs en transition, c’est-à-dire à la recherche d’un fort dosage de nicotine mais ayant une gorge sensible au passage de vapeur.
  • Le ratio PG/VG. Il s’agit du dosage de propylène glycol (PG) par rapport à glycérine végétale (VG). En l’occurrence, ceux qui recherchent un hit fort doivent se tourner vers les dosages forts en PG.

Qu’est-ce que l’e-liquide ZHC ?

Au-dessus de 10ml, la loi interdit la présence de nicotine dans les juices. C'est là qu'interviennent les e-liquides ZHC pour Zéro Haute Concentration. Il faut donc comprendre Pas de nicotine. Les e-liquides présentant la mention ZHC sont des e-liquides boostés en arômes, mais dénués de nicotine.

Le vapoteur peut trouver de grandes fioles de 50ml ou de 60ml dans lesquelles il pourra ajouter de la nicotine. Grâce à cet ajout – qui s’effectue par le biais d’un ou de plusieurs boosters de nicotine – il pourra obtenir le dosage souhaité.

Cette démarche de bricoleur s’appelle d’ailleurs le DIY pour Do It Yourself, ce qui signifie Fais-le toi-même.

Les e-liquides ZHC présentent un aspect économique puisque vendus en plus gros volumes. Cependant, ils demandent plus de manipulations et de dosages. Ils sont conseillés pour les vapoteurs qui ont établi leur taux de nicotine, qui ont établi leur saveur préférée et qui ont le temps de le faire avec sérieux.

Choisir un e-liquide quand on débute la cigarette électronique. Quel est le meilleur liquide pour Vapoter ?

Choisir un e-liquide quand on débute la cigarette électronique. Quel est le meilleur liquide pour Vapoter ?

La teneur en nicotine

Pour choisir son juice, il faut d’abord prêter attention à la quantité de nicotine dont votre organisme a besoin pour être contenté. L’erreur à ne pas commettre - et souvent commise - serait de débuter avec un taux trop faible. Cela vous obligera à vapoter en abondance pour obtenir votre dose quotidienne. La nicotine pourra varier entre 12 mg et 16 mg en utilisant des résistances hautes en valeur (de l’ordre de 1,2 à 1,8 ohm).

Il est donc indispensable de passer par une phase de test d’e-liquide et de matériel (les résistances, par exemple) pour trouver le rapport optimal entre l’e-liquide nicotiné et le matériel utilisé.

Qu’est-ce que la teneur en PG/VG ?

La base de votre juice est un mélange de 2 composants : le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG).

Le propylène glycol est un composant que l’on retrouve dans les machines à fumée des salles de spectacle, dans l’industrie agro-alimentaire ou dans l’industrie cosmétique. Les e-liquides où prédomine le PG favoriseront les arômes et la sensation de « hit » en gorge (contraction de la gorge produite par le passage de la fumée de cigarette).

Un vapoteur débutant pourra opter pour un e-liquide à haute teneur en PG. Il pourra ainsi connaître une vape qui rappellera le plus possible l’usage d’une cigarette fumée.

Les e-liquides à forte teneur en VG seront plus doux, créeront un plus gros nuage et donneront lieu à un hit en gorge plus léger. Toutefois, la restitution des arômes sera plus faible.

Pour un vapoteur débutant, nous conseillons les e-liquides avec un ratio de PG/VG de 50/50. Ceux-ci sont équilibrés et le vapoteur obtiendra un bon compromis entre les saveurs, les émanations et le hit.

Lorsqu’on cesse d’être fumeur pour devenir vapoteur, on peut avoir l’intention d'apprendre à faire de gros nuages ou à faire plus de vapeur. Alors, on optera pour un e-liquide avec plus de VG que de PG.

La saveur

Pour une personne qui vient d’arrêter de fumer, un fait est sûr : elle doit s’approcher au plus près de ce que la cigarette lui apportait. Si le ratio de propylène glycol (PG) réglera la partie du hit en gorge, il faut aussi s’intéresser à la restitution du fumet de la cigarette.

Les saveurs exotiques seront donc à bannir pour les débutants car leur cerveau va s’apercevoir que la saveur cacahuète-pistache, ce n’est pas du tabac… Allez donc vers les saveurs dites classics ou mentholées pour commencer.

domaine des arômes fruités et gourmands sera vôtre. En attendant, si vous ne voulez pas saborder votre belle résolution, évitez la saveur « Céréales vanille caramel au coulis de cranberries » !

Quel taux de nicotine choisir ?

Après avoir choisi votre saveur pour débuter (probablement un e-liquide classic), vous devrez déterminer le taux de nicotine contenu dans ce dernier afin que votre cerveau obtienne sa dose journalière et n’ait pas à réclamer une cigarette. Souvent, ce taux sera compris entre 6 mg et 18 mg.

Pour schématiser :

  • Il est situé entre 3 et 6 mg pour fumeur occasionnel (qui consomme moins de 6 cigarettes par jour)
  • Il est situé entre 9 et 12 mg pour un fumeur modéré (qui consomme entre 6 et 13 cigarettes par jour)
  • Un taux minimal de 18 mg pour un gros fumeur (qui consomme plus de 13 cigarettes par jour)

Au vu de ces chiffres, il est possible de dire que la grande majorité des anciens fumeurs trouveront leur bonheur dans un e-liquide classic dosé à 12 mg.

Comment choisir son ratio de PG / VG ?

Pour choisir un bon ratio, il faut tenir compte de votre style de vape et des sensations que vous recherchez. Il faut se poser plusieurs questions.

Êtes-vous en sevrage tabagique ?

Si oui, prenez une base forte en PG, sinon, faites selon votre goût.

Que préférez-vous privilégier entre la saveur de votre eliquide et la quantité de vapeur ?

Si vous préférez privilégier la saveur, choisissez un ratio plus fort en PG. Si vous préférez privilégier la production de vapeur, optez pour une base plus concentrée en VG.

Quelle saveur d’e-liquide choisir ?

Devoir choisir son e-liquide équivaut à choisir son plat sur une carte de restaurant qui en comporte 4 millions… On est vite perdus.

Il existe une multitude d’arômes d’e-liquides disponibles. On pourra cependant les regrouper en 4 grandes familles :

  • Les arômes classics
  • Les mentholés
  • Les fruités
  • Les gourmands
Les e-liquides classics

Comme leur nom l’indique, les e-liquides classics font référence à un goût classique, comprenez qui ressemble à une cigarette classique. Si le choix dans cette gamme est plus restreint que dans le e-liquides gourmands ou fruités, trouver le classic qui vous conviendra n’est pas aussi simple.

Quel type de classic ? Plutôt un classic brun ou un classic blond ? Et parmi les classics blonds, quel sera votre choix ? Préférerez-vous le blond de Virginie, les classics turcs / orientaux ou le blond de type white burley ? Et quel taux de nicotine souhaitez-vous qu’il affiche ? Le souhaitez-vous avec ou sans note fruitée, avec une note mentholée ou avec une note gourmande ? Il s’agit ici d’un choix personnel.

Un fait reste certain : c’est vers ces saveurs classics que les débutants doivent se diriger afin qu’ils retrouvent le souvenir de la cigarette. Ils finiront par s'en éloigner progressivement.

Les e-liquides mentholés

A l’instar des e-liquides classics, les e-liquides mentholés s’adressent aux personnes qui débutent dans la vape, notamment celles habituées à fumer des cigarettes mentholées. Cela dit, la perception de fraîcheur produite par ces juices séduit même d’anciens fumeurs de tabac classique.

D’autre part, il existe une grande palette de saveurs. Vous pouvez trouver en effet des saveurs menthe verte, menthe glaciale, menthe poivrée, etc.

Les e-liquides fruités

Les e-liquides fruités vont s’adresser à ceux dont la flore buccale a commencé à se reconstruire grâce à l’arrêt du tabac. Retrouver l'impression du tabac n’étant plus la priorité, ces derniers chercheront la nicotine en y associant un nouveau côté récréatif et de la fraîcheur.

C’est là que commence le festival des saveurs. Celles-ci vont de l’ananas à la poire en passant par des associations de banane et de kiwi. Les plus communes seront fraise, citron, fruits rouges, pomme ou mangue.

Les e-liquides gourmands

Plus récents, les e-liquides gourmands s’adressent - comme les e-liquides fruités - à ceux qui se situent à un stade avancé de l’arrêt de la cigarette. Ils vont plus loin que les fruités en jouant la carte du sucré plutôt que celle de la fraîcheur.

Avant de vous jeter sur le dernier Cheesecake aux framboises, un avertissement cependant. Plus épais et donc chargés en VG ils nécessitent un matériel adapté, au risque que la viscosité n’encrasse vos résistances rapidement. Les notes les plus répandues sont vanille, café et caramel.

Consommation et conservation du eliquide

Vous avez fait votre choix parmi les saveurs d’eliquides possibles et avez trouvé la gamme qui vous convient ? Ou bien vous avez passé le cap du DIY et vous fabriquez vous-même votre saveur fruitée / gourmande ?

Voyons à présent quelle quantité moyenne vous allez consommer et combien de temps vous pourrez conserver votre stock.

Combien de temps dure un flacon de 10ml ?

La TPD interdit de vendre des fioles d’e-liquides nicotinés d’une contenance supérieure à 10ml. Par conséquent, lorsque vous débuterez, vous le ferez avec des flacons de cette contenance.

Mais alors, combien de temps va durer un flacon ? Cette question est légitime dans la mesure où l’e-liquide est le consommable principal de la cigarette électronique et que nombre de personnes passent à la cigarette électronique pour des raisons économiques. Pas d’inquiétude, le prix de n’importe quelle fiole d’e-liquide de 10 ml ne dépassera jamais le prix d’un paquet de cigarettes.

La consommation d’e-liquide peut néanmoins varier au regard de nombreux paramètres : votre système, sa puissance, sa contenance ou encore la façon dont vous tirez sur votre e-cigarette. Autant de variantes qui peuvent changer votre consommation de e-liquide du simple au double, surtout si vous êtes un vapoteur confirmé.

Pour un débutant, la durée de vie moyenne d’une fiole de 10 ml sera de 2 jours (pour les gros consommateurs) à 4 jours (pour les consommateurs moyens). Vous pouvez donc compter 2 voire 3 fioles de 10ml par semaine.

Quelle quantité de eliquide par jour ?

Si l’on reprend le calcul effectué précédemment, il est possible de savoir quelle sera votre consommation de eliquide par jour. Mettons que vous allez consommer 2 fioles de 10 ml par semaine, soit 20 ml, on peut en déduire que vous allez consommer moins de 3 ml par jour.

Souvent, le pack de cigarette électronique que vous avez choisi a été pensé pour être cohérent avec votre consommation quotidienne. Ainsi, le kit PockeX d’Aspire, avec sa contenance de 2 ml de liquide, est pensé pour un vapoteur débutant qui était fumeur modéré.

Combien de e-liquides par mois ?

Combien d’e-liquides faut-il prévoir pour un mois ? Il est difficile de répondre à cette question puisqu’il faut tenir compte de multiples facteurs : le matériel, sa puissance, le style de vape, si vous êtes en sevrage ou non, etc.

Reprenons la fourchette annoncée. Si 10 ml vous suffisent pour vapoter pendant 2 à 4 jours, vous consommerez entre 75 et 150 ml sur 30 jours, ce qui représente 7 à 15 fioles par mois.

Admettons que vous achetiez des fioles de 10 ml. Les prix de ces fioles étant compris – hors réduction – entre 4,60€ et 7,90€, votre budget mensuel se situera entre 32,20€ et 118,50€. En fait, la moyenne observée se situe autour de 45€ par mois pour des achats de fioles de 10 ml. Alors, si l’on compare avec un budget consacré à la cigarette traditionnelle, les économies sont considérables. Mettons 1 paquet tous les 2 jours, soit 15 paquets par mois, et le prix avoisinera les 150€.

Si vous passez au DIY, vos économies seront encore plus conséquentes !

Comment consommer moins de e liquide ?

Vous estimez que vous consommez trop de liquide ? Votre budget dépasse ce que vous aviez imaginé ? Voyons, dans les détails, les facteurs susceptibles d’influer sur votre consommation de liquide et donc de réduire votre budget :

  • La puissance. Si vous diminuez la puissance (en watt) envoyée à votre résistance, vous réduirez votre consommation. Veillez à ce que votre résistance soit adaptée à la puissance délivrée. La plage d’utilisation de votre résistance est indiquée sur le côté de celle-ci.
  • Le dosage en nicotine. Il est possible que votre dosage soit trop faible pour vos besoins. Par conséquent, vous vaperez davantage. Adaptez votre dosage nicotinique en fonction de votre profil de fumeur, puis ne réduisez votre dosage que progressivement.
  • Une fuite. Il est possible que votre atomiseur ou votre airflow fasse l’objet d’une fuite de eliquide. Si vous utilisez un liquide riche en propylène glycol, le risque de fuites s’avère plus grand. Contrôlez donc votre matériel. Nettoyez-le régulièrement et veillez à ce qu’il soit correctement monté. Si la fuite persiste, prenez un liquide avec un taux de VG plus important.
  • Le verrouillage. Pensez à verrouiller votre cigarette électronique quand elle se trouve dans votre poche ou dans votre sac. Sinon, elle risque de se déclencher, de consommer du liquide inutilement et d’occasionner un dry hit, voire une surchauffe si vous utilisez un mod méca dépourvu de protections électroniques.

Combien de temps se conserve un e-liquide ?

L’Afnor impose que votre liquide indique :

  • La DLC – Date Limite de Consommation - qui ne peut dépasser les 18 mois après fabrication
  • La DDM – Date de Durabilité Minimale – qui communique une période durant laquelle vous pouvez consommer votre e-liquide une fois ouvert.

Sachez également que la nicotine est le composant qui se dégrade le plus avec le temps.

Pour conserver vos liquides le plus longtemps possible, nous vous conseillons de suivre les conseils pratiques qui suivent.

Comment stocker mon eliquide pour qu'il se conserve le plus longtemps possible ?

Les indications de DLC et de DDM sont relatives à la façon dont vous conservez votre stock d’e-liquide. Si votre juice est stocké correctement, vous pourrez le conserver plus longtemps.

Les 2 facteurs importants pour la conservation de ses liquides sont :

  • La température. Votre liquide ne doit pas atteindre les 40°C. Évitez donc de le placer derrière une fenêtre en plein été.
  • La lumière. Les UV altèrent les arômes et la nicotine de vos liquides. Conservez vos liquides à l’ombre, voire dans le noir.

Un placard fermé fera l’affaire et si, en été, une cave offrira les meilleures conditions, vous pouvez les placer dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

Quand changer le eliquide dans son réservoir ?

Le moment de changer l’e-liquide dépend de l’utilisation de votre matériel. Si vous reprenez votre ecig après plusieurs mois d’oubli dans un placard, mieux vaut vider son réservoir, nettoyer l’atomiseur et verser du liquide inutilisé.

En revanche, si vous vapez tous les jours, votre liquide n’aura pas le temps de se dégrader avant que vous n’ayez besoin de remplir votre réservoir.

Quant à la saveur, s’il vous prend l’envie de la changer, vous devrez remplacer le juice. Vous devrez donc vider votre réservoir puis procéder à un nettoyage complet de votre atomiseur avant d’effectuer le remplacement.

Où acheter du liquide de qualité ?

Vous pouvez effectuer votre achat de juices chez certains buralistes, mais le choix sera limité.

Sinon, vous pouvez en trouver en boutique spécialisée. Certaines vont jusqu’à permettre de tester les liquides qu’elles vendent.

Toutefois, la meilleure solution demeure l’achat en ligne sur des sites spécialisés comme Vapoter.fr. Vous aurez, à notre avis, un choix large avec d’excellents prix.

Pourquoi choisir un e-liquide français ? Quelle est la meilleure marque d’e-liquide ?

Vous ne vous étiez sans doute pas posé cette question. Pourtant, la provenance de votre e-liquide a son importance car, vous le constaterez, les e-liquides proviennent de partout dans le monde. Débuter dans la vape en choisissant des e-liquides français s’avère la meilleure solution.

Débuter avec des e-liquides français

Choisir un e-liquide français se révèle idéal pour débuter. D’abord parce qu’il est plus facile de s’informer sur des marques françaises que sur des marques malaisiennes, chinoises ou autres. Cela constitue un gros avantage lorsqu’on débute et qu’on a besoin d’obtenir des réponses à plusieurs questions.

Si les Français ne sont pas connus pour leurs e-liquides gourmands - le domaine des Américains et des Britanniques -, ils sont doués pour la fabrication des e-liquides classics, lesquels compteront aux yeux des débutants. De plus, les fabricants français sont consciencieux sur la qualité de leurs produits. Parmi eux, il existe Alfaliquid, Pulp, VDLV, Le French Liquide, Liquideo, Petit Nuage ou encore Savourea.

La qualité des e-liquides français

La réputation des e-liquides français est considérable dans le milieu de la vape. Ils doivent cette réputation à leur qualité indéniable.

Les normes TPD (Tobacco Products Directive ou, en français, la Directive européenne sur les Produits du Tabac) imposent des contrôles stricts quant à la production de e-liquides. Ces contrôles sont à l’origine de ce haut niveau de qualité, mais les marques françaises vont plus loin pour garantir la sécurité et la qualité de leurs produits. La certification AFNOR des e-liquides en est la preuve.

Parmi les marques de juices made in France et de grande qualité, on peut citer Alfaliquid, Pulp ou Vincent dans les Vapes - VDLV.

Achetez vos eliquides pas cher

Et maintenant, place aux finances ! Vous êtes passé à la vape pour en finir avec la cigarette, mais aussi pour une question de budget ? Vapoter.fr comprend ce choix de l’achat malin.

Un choix économique

Vapoter s’avère bienfaisant pour le porte-monnaie ! La majorité des personnes qui désirent arrêter la cigarette le font autant pour des raisons de santé que pour des raisons économiques. Sur la base d’une consommation située entre 30 et 60 mg de nicotine / jour (plus d’un paquet par jour), une fiole de e-liquide en 20 mg permettra de vapoter durant 3 à 6 jours. Avec un prix moyen de 6 € la fiole, en achat individuel, on avoisine un coût quotidien situé entre 1 et 2 € (60 € / mois maximum).

Pour faire simple, comparé à un paquet à 8 € / jour (donc 240 € / mois), on approche d’une économie de 180 € / mois. Même en comptant l’investissement de départ dans le matériel – investissement qui s’amortira avec le temps -, voilà une économie à ne pas oublier lorsqu’on songe au prix des e-liquides.

Des E-liquides moins chers

En toute objectivité, les e-liquides les moins chers se trouvent sur Vapoter.fr. Non seulement les e-liquides pas chers, c’est notre spécialité, mais nous disposons d’une réserve de bons plans où les prix des e-liquides sont encore plus bas.

Pour des e-liquides encore moins chers, il existe aussi la solution du DIY (Do It Yourself). En effet, l’avantage du DIY ne réside pas dans la seule personnalisation d’un liquide. Cela vous coûtera également peu, aussi peu que du prêt-à-vaper.

Le DIY a pris son essor après la promulgation des lois TPD (sur les produits du tabac). Celles-ci imposent aux fabricants des méthodes et des conditions de production aux coûts plus élevés, ce qui a conduit à une hausse des prix. Si ces contraintes s’appliquent aux e-liquides déjà prêts, les produits de base qui les composent sont épargnés.

L’astuce consiste donc à reprendre les éléments de base et de les reproduire chez vous en grande quantité puisque ces grandes quantités ne sont plus commercialisables en l’état. Les fabricants vendent donc les bases de leurs produits non mélangées et vous laissent pratiquer vos mélanges à moindre coût. Faites votre stock !

Prenons l’exemple d’e-liquides entrée de gamme à 4 € ou premium à 7 € pour des flacons de 10 ml (taille maximale autorisée pour des e-liquides nicotinés). Grâce au DIY, ce prix sera non seulement divisé par 2, mais permettra aussi une économie à long terme puisque vos mélanges peuvent être stockés et utilisés ultérieurement.

On vous l’a dit, les e-liquides pas chers, c’est la spécialité de Vapoter !

E-liquide sans goût : vos papilles gustatives diminuées en raison du tabac

Au début de l’arrêt du tabac, les capteurs gustatifs sont abîmés et il devient difficile d’apprécier des saveurs travaillées. C’est pourquoi il est conseillé de commencer par des saveurs d’e-liquides classics afin de rester le plus proche possible du goût d’une cigarette traditionnelle.

À mesure que les papilles et capteurs gustatifs de la bouche se restaureront, les goûts reviendront. Ce qui nous semblait convenable jusque-là deviendra désagréable.

L’agueusie, ce terme étrange désigne la perte temporaire de goût. Vous savez, comme lorsque vous organisez une soirée raclette, que vous quittez la pièce, que vous revenez et que l’odeur du fromage vous terrasse. C’est ça, l’agueusie. De même, les papilles gustatives s’habituent à la saveur inhalée et finissent par ne plus la sentir. C’est pourquoi il est conseillé d’avoir sous la main un second réservoir avec une autre saveur que celle utilisée habituellement. A défaut, il est possible d’alterner les saveurs.

Il n'y a donc pas de vérité autre que votre propre ressenti. L'arôme qui vous conviendra sera celui adapté à votre stade dans l’arrêt du tabac, à l’état de vos papilles et à vos goûts personnels. Un maître mot donc : Testez !

L’étiquetage des eliquides

En France, l’étiquetage des produits relatifs à la vape est obligatoire. Vous trouverez donc sur chaque flacon les ingrédients qui entrent dans la composition de votre liquide, mais également le taux de PG/VG, le taux de nicotine ainsi qu’une DLC (Date Limite de Consommation).

Parfois, ces informations sont inscrites au dos de l’étiquette. Il faudra la décoller pour pouvoir les lire.

Si le liquide est nicotiné, un message en gros caractères et en gras est ajouté sur ladite étiquette.

Exemple : Sur l’étiquette d’un flacon de FR-M de la marque Alfaliquid en 06mg/ml de nicotine, on peut lire que le liquide a un taux de PG/VG de 76/24. Son taux de nicotine est indiqué en gras. Dans la composition, on apprend que ni l’alcool ni l’eau ne sont présents.

Comment savoir si un eliquide contient de l'eau ?

Pour connaître la composition d’un liquide, lisez l’étiquette de votre flacon. Tout est indiqué. Les ingrédients sont indiqués par ordre de présence dans le produit, c’est-à-dire que l’ingrédient majoritaire sera le premier à être mentionné.

Dans notre exemple du FR-M d’Alfaliquid, c’est le propylène glycol qui est indiqué en premier. Puisque le taux de PG/VG est de 76/24, cela signifie que la base du liquide en est constituée à 76%.

Pourquoi une tête de mort est affichée sur mon flacon de e-liquide ?

La présence d’une tête de mort ou d’un point d’exclamation signifie que le juice contient de la nicotine. Il s’agit donc d’une mise en garde. En effet, la nicotine en grande quantité est dangereuse pour la santé.

Mais que signifie en grande quantité ? Sachez qu’une fiole de 10 ml est loin d’atteindre la dose létale qui se situerait entre 500 et 1000 mg de nicotine. À raison de 120 mg dans un flacon de 10 ml dosé à 12mg/ml, il faudrait boire plus de 4 flacons !

Où trouver l'indication d'origine de mon e-liquide ? Où est-il fabriqué ?

Cette indication d’origine se trouve aussi sur l’étiquette de votre flacon. Certains fabricants l’affichent sur le devant de l’étiquette. Cependant, par commodité ou par souci d’esthétisme, les informations légales et obligatoires sont souvent indiquées au dos de l’étiquette. Décollez un coin et vous pourrez lire d’où provient le liquide.

Où trouver l'indication sur la composition de mon e liquide ?

De même que pour la provenance, vous trouverez le taux de PG/VG et le taux de nicotine sur le devant de l’étiquette de votre produit. Cependant, la liste complète des ingrédients figure souvent au dos de cette même étiquette. Il suffit de tirer sur un coin non collé pour les découvrir.

Les e-liquides sont-ils dangereux ? Quel e-liquide est le moins nocif ?

Les composants des e-liquides sont inoffensifs pour la santé lorsqu'ils sont ingérés à froid, à température ambiante ou chauffés. Seule la nicotine est un composant dangereux pour la santé si elle est inhalée ou ingérée à très fortes doses.

La peur vient pour beaucoup de la glycérine végétale qui peut, si elle est chauffée à haute température (150°C), générer des substances toxiques. Pour créer une vapeur, la VG des e-liquides est chauffée entre 60° et 70 ° par les atomiseurs des cigarettes électroniques.

La température de chauffe des e-cigarettes est loin de la température à laquelle la VG devient nocive. Ce composant fabriqué à partir d’huiles de plantes est absorbé et éliminé par l’organisme. Il n’existe donc aucun souci de ce côté.

Cependant, il est conseillé d’espacer les bouffées pour ne pas surchauffer votre e-liquide et pour ne pas ressentir une sensation de brûlure lors de l’inhalation. Si vous rencontrez ces désagréments, laissez refroidir votre e-cigarette quelques minutes avant de vapoter de nouveau.

La température de chauffe idéale est comprise entre 60° et 100°C. Le matériel actuel est conçu pour atteindre ces températures en 2 à 3 secondes mais une activation trop longue et répétée peut amener la température à plus de 200°C. Votre e-liquide se détériorera et créera des molécules toxiques.

Dans un souci de prévention et de plaisir, il est donc important de respecter un délai entre chaque inhalation (5 secondes au moins) et de ne pas prolonger plus de 10 secondes la durée d’une bouffée. La plupart des boxs, pods et kits sont d’ailleurs prévus pour couper l’alimentation de la résistance au bout de ces 10 secondes.

Depuis la mise sur le marché des e-liquides il y a plus de 10 ans, aucun incident ni effet secondaire n’a été constaté. Pour ceux qui pensent que l’on manque de recul sur les conséquences de la cigarette électronique, voilà un fait dont il faut tenir compte.

Il est de toute façon moins dangereux de vapoter une cigarette électronique que de fumer une cigarette traditionnelle. Outre le goudron et le monoxyde de carbone, la fumée de cigarette traditionnelle contient environ 4000 substances toxiques dont 50 au moins sont cancérigènes. C’est le cas de la naphtylamine, de la toluidine, de l’uréthane, du pyrène, de la dibenzacridine, du cadmium, du polonium 210 (élément radioactif), du banzpyrène, etc.

Les normes en vigueur : TPD et Afnor

Le marché de la vape est encadré par des lois et des normes. Celles-ci protègent les consommateurs des produits dangereux. Elles protègent également les non-utilisateurs pouvant être impliqués dans le vapotage. En Europe, la TPD (Tobacco Products Directive) régit le marché. En France, l'Afnor permet d'apporter des garanties de qualité supplémentaires. Voyons en détail les protections qu’elles offrent.

La Tobacco Products Directive - T.P.D.

Il s’agit d’une réglementation européenne dont le but est l’encadrement du marché du tabac et du vapotage.

Quelles sont les mesures que la TPD a prises ?

  • Pas de publicité pour les industries du tabac et de la vape, c’est-à-dire aucune annonce payante sur les moteurs de recherche, aucune incitation à l’achat, etc.
  • Une surveillance de la qualité des liquides. Pas de substances de type diacétyle ou formaldéhyde
  • Un réservoir de cigarette électronique pré-rempli ne pourra excéder 2ml d’e-liquide
  • Si la nicotine est présente, la contenance des flacons ne pourra excéder 10 ml
  • Pas plus de 20mg/ml de nicotine dans une fiole d’e-liquide
  • Les bouchons des flacons devront être équipés d’une sécurité enfant.
La certification AFNOR pour les e-liquides

L’Afnor (Association Française de Normalisation) crée et coordonne des normes pour la France et pour l’importation de marchandises étrangères. Elle délivre des certifications qui garantissent la qualité d’un produit suivant certaines règles. Si votre liquide a obtenu cette certification, cette obtention est indiquée sur l’étiquette du flacon.

Le flacon des e-liquides :
  • Bouchon de sécurité enfant
  • Compte-goutte
  • Interdiction de tout matériau pouvant représenter un risque pour la santé humaine (ex : bisphénol A)
  • Volume du flacon (10 ml pour les flacons contenant de la nicotine)
Les ingrédients :
  • Exigence d’une qualité pharmaceutique minimale pour le PG, pour la VG et pour la nicotine.
  • Exigence d’une qualité alimentaire minimale pour les alcools et pour les arômes
  • Pas de nicotine de synthèse
  • Interdiction des ingrédients suivants : les substances cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction 1 et 2 ou STOT 1 respiratoire, les huiles végétales ou minérales, les colorants, les sucres et édulcorants, les conservateurs susceptibles de libérer du formaldéhyde, les substances énergisantes et médicamenteuses, etc.
La qualité :
  • Audit portant notamment sur la qualification du personnel
  • Contrôles internes sur les matières premières et sur les produits finis
  • Exigences issues de l’ISO 9001
L’étiquetage et les informations sur le produit :
  • Une information claire et exhaustive des ingrédients. Ceux-ci sont annoncés par ordre décroissant selon leur importance dans la composition
  • Mention de la présence d’alcool s’il est supérieur à 1,2°
  • Mention de la présence des allergènes alimentaires
  • Étiquetage du pays de fabrication et de conditionnement
  • La DLC (Date Limite de Consommation) doit être affichée et ne peut excéder 18 mois après la fabrication
  • Affichage des consignes de sécurité, de la population à risque
  • Une information fiable sur le dosage de nicotine (les taux affichés peuvent varier plus ou moins de 5%).
  • Affichage du taux de PG/VG indiqué en ratio masse/masse
  • Consignes d’utilisation, de manipulation, de conservation, d’action en cas d’ingestion ou de contact cutané ; information pour les groupes à risques spécifiques
  • Dates de durabilité minimale maîtrisées pour l’e-liquide et ses matières premières
  • Affichage d’une assistance téléphonique et électronique pour les vapoteurs et les distributeurs

Vous voilà arrivé de l’autre côté du rivage des e-liquides ! Vous pouvez débarquer et aborder de nouveaux horizons, le regard fier, avec la connaissance ultime sur le sujet. On vous souhaite plein de réussite dans votre voyage contre le tabac et n’hésitez pas à nous envoyer une carte (ou un email) pour nous faire partager votre expérience.