Chargement...

Qui est l'inventeur de la cigarette électronique ?

Qui est l'inventeur de la cigarette électronique ?

La vape a une longue histoire qui a vu des hommes permettre sa création. Grâce à eux, elle a connu un développement considérable qui fais sa popularité. Mais l'inventeur de l'e-cig moderne demeure le génial Hon Lik, un ancien pharmacien chinois.

Sommaire

Un Français père de la cigarette électronique ?

Nous sommes en 1903 lorsqu’un pharmacien parisien du nom de Henry Ferré a l’idée de créer un objet révolutionnaire. Son inhalateur tubulaire fonctionne grâce à un mélange de plusieurs substances chimiques qui produisent une vapeur blanche. Pour faire naître cette vapeur, Henry Ferré utilise un mélange d’acide chlorhydrique, d’une solution aqueuse de carbonate d’ammonium et d’alcool polyatomique. Pour le pharmacien, il n’y a aucun doute. Son invention est inoffensive.

Ferré voyait son appareil comme une attraction. Son objectif est avant tout de divertir les gens. S’il n’est pas le véritable créateur de la vapoteuse comme alternative à la cigarette traditionnelle, le pharmacien français est en fait l’instigateur de la vape. Mais son appareil n’est jamais commercialisé.


Herbert A. Gilbert, dans l'ombre de la vapoteuse

Soixante ans plus tard, Herbert A. Gilbert, un détaillant de ferraille de Beaver Falls en Pennsylvanie, crée un appareil dont la technologie s’approche au plus près de l'e-cig actuelle. La Smokeless non-tabacco cigarette (la cigarette sans fumée et sans tabac) est la première à se proposer comme une alternative à la cigarette traditionnelle. En 1963, 523 millions de cigarettes ont été brûlées aux États-Unis. Les dangers du tabac sur la santé sont désormais chose commune au point de l’affliger du surnom peu flatteur de “tueuse”.

Le principe de cette nouvelle technologie est simple. Grâce à une batterie, un liquide est chauffé pour constituer de la vapeur. Le but de Gilbert est de fournir un dispositif sûr et inoffensif pour fumer tout en remplaçant le tabac brûlé et le papier par de l’air chaud, humide et aromatisé. Il s'agit de la première alternative qui propose une vie plus sûre aux fumeurs. Mais son invention n’a pas l’effet escompté. C’est un véritable flop. Aucune société ne veut se lancer dans sa commercialisation. Gilbert accuse le coup et juge les industries du tabac fautives. Par peur de voir leur marché s’écrouler, elles auraient mis leur influence à contribution pour empêcher la vente de ce produit.

Une invention qui attire

Si Herbert A. Gilbert n’a pas réussi à imposer son appareil, il a au moins le mérite d’avoir permis l’ouverture d’une période d’innovations sur la question. Depuis 1963, une centaine de personnes a déposé un brevet pensant lancer définitivement un marché attractif qui remplacera la cigarette classique. Le cheminement de la vape est loin d'être un long fleuve tranquille. Malgré tout, ce procédé finit par faire son apparition. Pour mettre fin à leur consommation de cigarette, les vapoteurs doivent cependant bien choisir leur cigarette électronique.

Hon Lik, un passionné à l'initiative de la cigarette électronique

Hon Lik découvre le tabac à 18 ans dans une Chine en pleine révolution culturelle. Né à Xifeng, il profite des productions de tabac de son village. Naît en lui une dépendance qui croît avec le temps. D’un paquet par jour, il consomme rapidement deux paquets par jour. Il devient expert de réparation de radios de son village avant d’étudier la pharmacopée chinoise en 1977. Il devient sous-directeur de l’Institut de recherche sur les médicaments chinois de Shenyang. Devenu pharmacien, il est déterminé à arrêter de fumer. Sa détermination mêlée à sa passion pour l’électronique donnent naissance à un nouveau produit.

Hon Lik tente de stopper son addiction par le patch. Mais il se rend compte qu’il n’est pas suffisant pour satisfaire ses besoins en nicotine. Il comprend que la nicotine stimule le cerveau, surtout la nuit. L’arrivée rapide de nicotine au cerveau au moment d’un tirage sur une cigarette doit être comblée. Il veut reproduire ce pic de nicotine pour arrêter de fumer. C’est ainsi qu’il crée en 2003 le premier procédé électronique qui permet de remplacer définitivement le tabac.

Le succès de la vape

En 2005, Hon Lik fonde sa propre société de vape à Shenyang qu’il nomme Ruyan. Mais sa société est victime d’une campagne de dénigrement, sans doute de la part des sociétés du tabac qui ont peur de voir leur marché s’effondrer. Son produit est même utilisé par d’autres fabricants qui produisent en plus grande quantité et commercialisent à meilleur prix des vapoteuses sur le territoire chinois.

L'e-cig fait finalement une entrée fracassante en Europe et aux Etats-Unis. Hon Lik peut reprendre en main la commercialisation de son produit pour réussir à progressivement s’imposer comme l’un des fabricants de référence en la matière. En septembre 2013, il revend son brevet à l’industrie du tabac Imperial Tobacco, chez qui il devient consultant. Il explique son choix en disant qu’une entreprise spécialisée dans le tabac est la mieux placée pour diffuser la cigarette électronique.

Ainsi débute l'histoire de cet objet qui veut du bien dans la vie de ces individus dépendants au tabac. D'autant que son principe de vaporisation a séduit. La dernière étude britannique sur le sujet a démontré que la vape est 95% moins nocive que le tabac. Grâce à cette étude, l'e-cig est entrée dans le cœur des Français. Pour mettre fin à la dépendance des fumeurs pour la cigarette, la cigarette électronique a également besoin d'outils pour l'entretenir. Qu'elle soit de la forme d'un tube ou de la forme d'un cube, l'e-cig produite par des fabricants toujours plus inventifs lui a permis ce développement pharaonique et qui ne cesse de prospérer. Les vapoteurs ont d'ailleurs besoin d'un drip tip de cigarette électronique pour permettre la vaporisation et donc la production de vapeur qui lui est attachée.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte