Chargement...

Quelle différence entre une résistance 0,8 ohm et 1,8 ohm pour une cigarette électronique ?

Quelle différence entre une résistance 0,8 ohm et 1,8 ohm pour une cigarette électronique ?

La valeur change selon le matériel utilisé et le type de vape souhaité. Entre une vape en MTL ou DL, vous devez faire un choix de résistance. De plus, entre une box électronique, box méca ou subohm, les résistances seront différentes.

Sommaire

À quoi sert la résistance de mon e-cig ?

Une cigarette électronique contient un certain nombre d'éléments pour fonctionner. En premier lieu, elle a besoin d'une batterie qui chauffe sa résistance présente dans l'atomiseur qui, en contact avec l'e-liquide, permet la vaporisation. La résistance est donc indispensable à son utilisation. Il s'agit en fait de l'élément chauffant composé d'une mèche en fibre, en pulpe de bois ou en coton organique. La valeur de la résistance est exprimée en ohm. En plus de cela vous risquerez de la brûler complètement. Chacun souhaite éviter ce goût de brûlé tant désagréable. Composé d'un fil résistif, ou coil en anglais, ce fil métallique a la particularité de se présenter sous la forme d'un ressort avec à ses extrémités deux pattes qui vont permettre sa fixation. C'est grâce à ce fil que la résistance peut chauffer. Plusieurs marques proposent leurs résistances. Par exemple, il y a les résistances Nautilus, les résistances BVC, la résistance GS, ou encore les résistances Zenith.

Comment la choisir ?

D'abord, vous devez prendre en compte le type de vape que vous souhaitez pour votre e-cig. Pour une vape en inhalation indirecte, vous avez besoin d'un certain dosage de nicotine. L'e-liquide se compose de propylène glycol et de glycérine végétale, mais pas seulement. L'inhalation indirecte consiste à retenir quelques instants la vape dans la bouche avant de l'aspirer dans les poumons. Vous aurez alors besoin d'une résistance comprise entre 1.2 et 2.5 ohms. Plus sa valeur est élevée et plus la vapeur sera froide. À l'inverse, pour une vape en inhalation directe, vous vapotez des e-liquides contenant moins de nicotine. Vous aurez alors besoin de résistances à la valeur moins élevée, généralement inférieure à 1 ohm. 

Ensuite, elle doit correspondre au type de matériel choisi. Si le courant envoyé dans la résistance n'est pas assez intense, le volume de vapeur sera faible et les saveurs plutôt fades. S'il est trop fort, la résistance risque de brûler et de donner un goût de brûlé. Pour une batterie intégrée, optez pour une résistance comprise entre 1.5 et 2.5 ohms. Pour un mod électronique, une résistance entre 1 et 1.18 ohms sera préférable. Pour une box méca, les résistances entre 0.5 et 0.8 ohm seront idéales. 

Certaines sont d'ailleurs parfaites pour des sels de nicotine. Mais attention, ce type de liquide ne correspond pas à toutes les résistances. Le fil résistif doit chauffer suffisamment. Mais pour un liquide traditionnel composé de propylène glycol et de glycérine végétale, la valeur dépendra des résultats souhaités et du taux de nicotine désiré.

En quoi la valeur de résistance est-elle importante ?

Selon cette valeur, la restitution des saveurs, le volume et la température de la vapeur, l'intensité du hit, ne seront pas les mêmes. Plus la résistance est basse, plus elle nécessite de puissance pour fonctionner, ainsi elle produira davantage de vapeur et procurera un hit plus intense. Au contraire, plus la valeur de la résistance sera élevée et plus il sera possible de vapoter des e-liquides fortement dosés en nicotine sur du matériel présentant une puissance moindre. Si la résistance n'est plus alimentée en e-liquide, elle sera à l'origine du fameux dry hit, cette bouffée sèche très désagréable et redoutée de tous les vapoteurs. 

Cette valeur permet aussi de déterminer si vous pouvez l'utiliser avec des sels de nicotine ou non. De plus, le rendu de saveur peut être plus ou moins important selon la résistance choisie. La restitution des saveurs est par exemple excellent sur les résistances Nautilus, les résistances Zenith Innokin, les résistances Cleito ou encore les résistance Nautilus BVC. 

Peut-on faire du subohm avec une résistance en 1,8 ohm ?

Pour obtenir une vape généreuse qui offre un excellent rendu de saveur, nous vous conseillons les résistances BVC comme la résistance Nautilus BVC.

Cependant, pour vapoter en subohm, il sera impérativement nécessaire d'utiliser une résistance de moins d'un ohm. Elle produisent à forte puissance, avec du coton bio ou du céramique poreux, une vapeur dense. 

Au contraire, aurais-je un tirage serré avec une résistance en 0,8 ohm ?

À l'inverse, avec une résistance en 0.8 ohm vous obtiendrez une vape plus aérienne comme les résistances Zenith. Pour pouvoir choisir convenablement le bon tirage qui vous conviendra, nous vous conseillons d'avoir constamment des résistances de rechange. Ces résistances de rechange pourront par exemple avoir une valeur plus élevée. De plus, elle pourra remplacer la résistance usagée. Cette résistance usagée doit être rapidement remplacée pour continuer à vapoter. Vous pourrez ainsi utiliser les résistances Zenith Innokin, les résistances Cleito, la résistance GS ou encore les Nautilus 2S. 

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte