Chargement...

Puis-je faire une overdose de nicotine ?

Puis-je faire une overdose de nicotine ?

La nicotine n'a pas bonne réputation, à tort puisqu'elle est essentielle dans le sevrage tabagique. Doit-on pour autant la craindre ? Comment bien choisir son taux de nicotine ? Est-elle dangereuse et quels sont ses effets ? Vapoter vous expliqe tout sur la nicotine !

Sommaire

La nicotine est-elle dangereuse ?

La nicotine est très souvent diabolisée, mais elle est surtout bien mal connue du grand public. Si cet alcaloïde est certes responsable de la dépendance, il constitue également une solution pour se sevrer efficacement. Il faut également savoir que la nicotine ne se trouve pas uniquement dans la plante de tabac. Elle est présente dans certains légumes comme la tomate, l'aubergine ou encore la pomme de terre, en quantité infime bien entendu.

Il est important de comprendre que la nicotine en elle-même n'est pas dangereuse aux doses absorbées par un fumeur ou un vapoteur et elle joue même un rôle clé dans le sevrage. Le plus dangereux dans le tabac reste le monoxyde de carbone, l'ammoniac, les hydrocarbures, les aldéhydes, les cétones, les métaux lourds, les produits radioactifs, etc.. 

La nicotine n'est pas responsable de maladie.

Quelle est la dose létale de nicotine ?

On a longtemps pensé que la dose létale de nicotine se situait à 0,8 mg/kg pour un homme adulte. Mais des études, notamment celle du toxicologue autrichien Bernd Mayer, démontrent qu'elle se situerait au moins entre 500 mg et 1000 mg de nicotine (correspondant à 6,5 à 13 mg/kg). En clair, il faudrait ingérer de trois à six fioles de booster de e-liquide (dosé à 20 mg./ml) sans vomir pour que la dose soit létale. Ainsi, il n'est pas possible d'atteindre cette dose en vapant. Le vapoteur serait très vite atteint de maux de tête et de nausées et arrêterait immédiatement sa consommation.

De plus, les e-liquides nicotinés sont limités à 20 mg de nicotine et à 10ml de contenance. Cette limitation a été imposée par mesure de sécurité mais aussi parce qu'il a été constaté que les vapoteurs utilisaient rarement des dosages plus élevés que 20 mg. Bien sûr, on parle de dose létale pour un homme adulte, la dose pour les enfants et bien moins élevée. C'est d'ailleurs pourquoi les flacons de liquides sont tous munis de bouchons avec sécurité pour enfants afin que ceux-ci ne puissent pas y avoir accès.

Quels sont les symptômes de surdosage ?

Si la quantité de nicotine est trop élevée, il est possible que des signaux de surdosage de nicotine apparaissent. Ces effets indésirables se traduisent par des maux de tête, des nausées ou encore des palpitations. Ces effets sont d'ailleurs assez similaires à une surdose de caféine. À ce moment, le vapoteur ou le fumeur réduit naturellement sa consommation et ces effets indésirables passent en quelques minutes ou quelques heures. La nicotine ne provoque donc pas d'effets secondaires aux doses absorbées par les fumeurs ou les vapoteurs.

Le surdosage de nicotine peut arriver en début de sevrage avec la vape. Les vapoteurs doivent généralement "apprendre" à vaper et à maîtriser leur consommation de nicotine. Les fumeurs ont l'habitude de maîtriser leur consommation avec la cigarette classique, en passant à la e-cigarette ils doivent apprendre à vaper correctement. 

Les précautions à prendre quand je fais mon DIY

La nicotine peut être absorbée par voie cutanée, c'est d'ailleurs le cas avec les dispositifs transdermiques. Lorsque vous préparez votre DIY, veillez à porter des lunettes de protection mais aussi des gants. S'il n'y a pas de grands risques par voie cutanée, il est important de protéger ses yeux en cas de projection.

Pas de risque de surdosage puisque les boosters de nicotine sont soumis à la TPD et à la règle des 20mg/ml max pour le taux de nicotine. Ainsi, même si vous décidiez de vaper vos booster tel quel (ce qui ne serait pas très agréable), vous ne risqueriez rien.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte