Chargement...

La cigarette électronique est-elle aussi efficace qu'un substitut nicotinique classique ?

La cigarette électronique est-elle aussi efficace qu'un substitut nicotinique classique ?

La vape constitue une aide au sevrage pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Les substituts nicotiniques ont exactement la même fonction mais sont de moins en moins prisés. Ces deux dispositifs sont-ils aussi efficaces l'un que l'autre ? Quelles sont les différences ? Vapoter vous explique tout ! 


Sommaire

En quoi la vape est-elle efficace pour le sevrage ?

Tout d'abord pour un sevrage efficace de la cigarette, il est important de bien choisir sa e-cig électronique. Cigarette électronique et cigarette classique sont deux choses bien différentes. Il existe par exemple des modèles de e-cig en format tube qui correspondront bien souvent aux besoins des anciens fumeurs.

Il existe presque un modèle pour chaque envie ou besoin. C'est essentiellement pour cette raison que l'e-cig est particulièrement efficace dans le sevrage. Elle permet également de reproduire les sensations d'une cigarette classique grâce à la production de vapeur et l'apport nicotinique régulier. Un substitut nicotinique en revanche, ne pourra pas reproduire ces sensations et apportera seulement l'apport nicotinique nécessaire.

D'ailleurs, selon une étude de la University College of London en 2019, la cigarette électronique est deux fois plus efficace pour arrêter de fumer que les substituts seuls. Contrairement au tabac, il n'y a pas de combustion avec la vape et ni monoxyde de carbone, ni substances nocives. D'ailleurs, si le tabagisme passif est un fléau pour l'entourage des fumeurs (qui rejettent les substances toxiques de la cigarette ainsi que du monoxyde de carbone) il n'a jamais été établi qu'il existait un vapotage passif. De la même manière que vape et tabac sont radicalement différents, le tabagisme passif et le vapotage passif ne sont en rien semblable. L'un étant avéré tandis que l'autre ne l'a jamais été jusqu'à aujourd'hui.

La vapeur produite, les saveurs variées ainsi que la nicotine permettent aux fumeurs d'arrêter facilement sans symptômes de manque. Une étude de Santé Publique France en 2017 rapporte d'ailleurs que si les français sont mal informés sur la vape, ils sont nombreux à préférer ce moyen de sevrage aux substituts.

Pourquoi les substituts sont-ils moins prisés ?

Les substituts sont de moins en moins prisés car ils ne sont plus la seule façon de stopper sa consommation de tabac. La plupart des personnes qui arrêtent de fumer grâce à la vape sont des personnes ayant déjà plusieurs tentative d'arrêt à leur actif. Les substituts ne permettent pas de reproduire les sensations du tabac tandis que la e-cig le peut. La vapeur produite, les saveurs variées et l'apport nicotinique réguliers permettent d'éviter un arrêt brutal. 

Peut-on utiliser une e-cig et des substituts en même temps ?

Effectivement, il est tout à fait possible d'allier vape et substituts si le besoin s'en fait sentir. En France, la TPD (Directive sur les Produits du Tabac et de la Vape) impose une limitation des e-liquides nicotinés à 10 ml de contenance et à 20 mg/ml. Si pour certains, ce dosage est largement suffisant, il sera loin de l'être pour d'autres.

Pour ces personnes ayant besoin d'un dosage de nicotine important, l'utilisation d'un patch par exemple est une excellente option. Il permettra de combler le manque dû au fort besoin nicotinique.

La TPD impose d'autres limitations telles que des restrictions dans les lieux publics, dans les restaurants, les gares etc. Comme le tabac donc, le vapotage est réglementé dans la plupart des lieux publics. De même, des contrôles sont réalisés sur les e-liquides (composés de propylène glycol, de VG et d'arômes) et des sécurités enfants sont obligatoire sur les flacons.

Le fonctionnement d'une e-cig

La vape a été introduite sur le marché français dans les années 2010 afin de permettent aux fumeurs de se sevrer avec la cigarette électronique et ainsi passer au statut d'anciens fumeurs. Grâce à la glycérine végétale contenue dans le e-liquide, la vape fait aussi l'objet de concours voire d'objet d'art comme la plus grosse e-cig électronique du monde. Son principal objectif reste néanmoins d'aider les fumeurs à se passer de leur cigarette traditionnelle en réduisant leur consommation de tabac.

Une e-cig fonctionne donc avec une batterie et un atomiseur contenant une résistance qui viendra chauffer le e-liquide et le vaporiser. Son fonctionnement est donc relativement simple et permet d'éviter toutes les substances toxiques contenues dans le tabac. Le sevrage tabagique se fait donc en douceur et les vapoteurs peuvent se désaccoutumer petit à petit.

Bien sûr, une e-cig est un objet électronique et il est parfois possible qu'elle affiche le message des messages d'erreur. Généralement, il ne s'agit que d'un simple réglage à ajuster. Le principal reste que la cigarette électronique tienne éloigné de la cigarette traditionnelle. Enfin, composés de propylène glycol, de glycérine végétale et d'arômes, les e liquides ne contiennent pas de substances dangereuses. Ils sont même essentiels au sevrage tabagique dans la mesure où c'est eux qui permettront aux vapoteurs d'obtenir leur dose nicotinique régulière.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte