Chargement...

Y a-t-il des produits interdits en vape par la législation française ?

Y a-t-il des produits interdits en vape par la législation française ?

Lorsque l'on est vapoteur, il est important de bien s'informer sur la législation en vigueur. Si la France fait partie des pays les plus ouverts au vapotage, ce secteur reste néanmoins réglementé. On fait le point avec vous sur les produits interdits mais aussi sur les lois en vigueur en France !


Sommaire

Comment fonctionne une e-cig électronique ?

Avec ou sans nicotine, bien choisir sa cigarette électronique est essentiel lorsque l'on souhaite abandonner la cigarette. Le fonctionnement d'une e-cig peut paraître complexe au premier abord. Pourtant, il devient assez simple après quelques explications. 

Une e-cig se compose de deux grandes parties : la box et l'atomiseur. La première contient la batterie ainsi que toute l'électronique tandis que la seconde intègre la résistance, le réservoir, la cheminée et le drip tip. Lorsque la box est déclenchée, elle envoie un courant électrique à l'atomiseur. La résistance se met alors à chauffer et vaporise le e-liquide contenu dans le réservoir. Celui-ci monte dans la cheminée et s'échappe par le drip tip pour être inhalé. 

Le tabagisme est un fléau et la vape se présente comme un outil de sevrage tabagique et de réduction des risques. Il est donc important de comprendre son fonctionnement afin de bien l'utiliser !

Qu'est-ce que le e-liquide ?

Le e-liquide est le principal consommable dans le domaine de la vape. Puisqu'il est vaporisé, il faudra régulièrement remplir son réservoir, au risque de voir le coton de sa résistance brûler. Le e-liquide est essentiel dans la vape, puisque sans lui, il n'y a ni vapeur ni apport nicotinique !

Sa composition est très simple avec seulement trois ou quatre ingrédients. Le propylène glycol et la glycérine végétale composent la base du e-liquide. Le premier est assez fluide et permet de favoriser les saveurs ainsi que le hit. La seconde permet quant à elle de produire un volume de vapeur plus ou moins conséquent. PG et VG sont très utilisés dans les industries alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques pour leurs propriétés. Ils sont donc bien connus de la communauté scientifique et sont parfaitement adaptés à l'inhalation.

Une base seule n'a qu'un très léger goût sucré, c'est pour cette raison que l'on ajoute des arômes ! Naturels ou de synthèse, les arômes utilisés dans la vape sont spécifiquement dédiés à l'inhalation. Ils permettent de donner toute leur saveur au e-liquide afin de le rendre agréable. Des études ont même démontrés qu'ils jouaient un rôle dans l'arrêt du tabac en procurant un plasir gustatif. 

Enfin, un e-liquide peut contenir de la nicotine à hauteur de 20 mg/ml au maximum. Celle-ci est essentielle dans le sevrage puisqu'elle permet d'éviter de souffrir du manque dû à l'arrêt.

Quels sont les produits interdits par la loi ?

Les e-liquides sont soumis à une réglementation particulièrement stricte afin d'assurer une sécurité totale. Certaines substances sont donc formellement interdites. Les fabricants n'ont ainsi pas le droit d'ajouter du colorant ou toute autre substance susceptible de présenter un risque pour les vapoteurs. 

Vous avez pourtant sûrement déjà remarqué que certains e-liquides sont colorés. La coloration d'un liquide s'explique par son mode d'extraction. En fonction du processus d'extraction un liquide pourra prendre une certaine couleur. Une saveur myrtille pourra donc être bleutée ou totalement transparente !

De la même façon, les huiles végétales ou minérales, les sucres et édulcorants, les conservateurs ou encore les substances médicamenteuses et énergisantes sont bannies de la composition des e-liquides. Les fabricants doivent se soumettre à ces restrictions afin que leurs produits soient le plus sécurisés possibles. D'ailleurs, certains vont même au-delà des restrictions et n'utilisent que des produits naturels. 

Enfin, de l'alcool peut être ajouté à votre e-liquide pour le fluidifier. Ceci est parfaitement autorisé à partir du moment où la concentration ne dépasse pas les 6%. Chaque fabricant a l'obligation d'afficher la présence d'alcool dans son e-liquide si la concentration dépasse les 1%.

Y a-t-il d'autres restrictions ?

D'un pays à un autre, les lois peuvent différer concernant le vapotage. Vapoter en Inde sera par exemple interdit alors que vapoter en Italie est autorisé. La cigarette électronique permet aux fumeurs d'abandonner la cigarette, mais tous les pays ne le voit pas de la même façon. Deux pays sont par exemple totalement opposés dans ce secteur : la Thaïlande et l'Angleterre. Quand la Thaïlande interdit la vape sur son territoire, l'Angleterre l'encourage. Selon une étude de l'agence de Santé britannique, la vape est même 95% moins nocive que le tabagisme. Le Ministère de la Santé a d'ailleurs lancé une campagne de publicité pour encourager les fumeurs à passer à la vape. Un conseil : pensez à vous informer si vous partez à l'étranger !

Si la France fait partie des pays les plus indulgents face à la cigarette électronique, elle réglemente tout de même son usage. La réglementation impose donc des restrictions au niveau des e-liquides essentiellement. Les liquides nicotinés sont limités à 10 ml et 20 mg. De plus, toutes les fioles sont dotées de sécurités pour enfant afin que ceux-ci ne puissent pas avoir accès au contenu des flacons.

Autre disposition prise par le Ministère de la Santé, la publicité en faveur de la vape est strictement interdite. Et ceci pour éviter d'inciter les mineurs et les personnes qui ne fument pas à commencer la vape. D'ailleurs, comme pour le tabac, la vente de cigarette électronique aux mineurs de moins de 18 ans est interdite. 

Il est enfin interdit de vapoter dans certains lieux accueillants du public comme les gares, les restaurants ou encore au travail. Chaque disposition gouvernementale permet d'assurer la sécurité des vapoteurs mais aussi des autres citoyens. L'usage de l'e-cig est encore assez récent. Dans tous les cas, le meilleur conseil serait d'éviter de vapoter là où vous ne pouviez pas fumer !

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte