Chargement...

Y a-t-il des produits interdits en vape par la législation française ?

Y a-t-il des produits interdits en vape par la législation française ?

Y a-t-il un contrôle légal de la cigarette électronique ? Lorsque l'on est vapoteur, il est important de bien s'informer sur la législation en vigueur. Si la France fait partie des pays les plus ouverts au vapotage, ce secteur reste néanmoins réglementé. On fait le point avec vous sur les produits interdits mais aussi sur les lois en vigueur en France !


Sommaire

Quels sont les produits interdits par la loi ?

Les e-liquides sont soumis à une réglementation particulièrement stricte afin d'assurer une sécurité totale. Certaines substances sont donc formellement interdites. Les fabricants n'ont ainsi pas le droit d'ajouter du colorant ou toute autre substance susceptible de présenter un risque pour les vapoteurs. 

Vous avez pourtant sûrement déjà remarqué que certains e-liquides sont colorés. La coloration d'un liquide s'explique par son mode d'extraction. En fonction du processus d'extraction un liquide pourra prendre une certaine couleur. Une saveur myrtille pourra donc être bleutée ou totalement transparente !

De la même façon, les huiles végétales ou minérales, les sucres et édulcorants, les conservateurs ou encore les substances médicamenteuses et énergisantes sont bannies de la composition des e-liquides. Les fabricants doivent se soumettre à ces restrictions afin que leurs produits soient le plus sécurisés possibles. D'ailleurs, certains vont même au-delà des restrictions et n'utilisent que des produits naturels. 

Enfin, de l'alcool peut être ajouté à votre e-liquide pour le fluidifier. Ceci est parfaitement autorisé à partir du moment où la concentration ne dépasse pas les 6%. Chaque fabricant a l'obligation d'afficher la présence d'alcool dans son e-liquide si la concentration dépasse les 1%.

Y a-t-il d'autres restrictions ?

Si la France fait partie des pays les plus indulgents face à la cigarette électronique, elle réglemente tout de même son usage. La réglementation impose donc des restrictions au niveau des e-liquides essentiellement. Les liquides nicotinés sont limités à 10 ml et 20 mg. De plus, toutes les fioles sont dotées de sécurités pour enfant afin que ceux-ci ne puissent pas avoir accès au contenu des flacons.

Autre disposition prise par le Ministère de la Santé, la publicité en faveur de la vape est strictement interdite. Et ceci pour éviter d'inciter les mineurs et les personnes qui ne fument pas à commencer la vape. D'ailleurs, comme pour le tabac, la vente de cigarette électronique aux mineurs de moins de 18 ans est interdite

Il est enfin interdit de vapoter dans certains lieux accueillants du public comme les gares, les restaurants ou encore au travail. Chaque disposition gouvernementale permet d'assurer la sécurité des vapoteurs mais aussi des autres citoyens. L'usage de l'e-cig est encore assez récent. Dans tous les cas, le meilleur conseil serait d'éviter de vapoter là où vous ne pouviez pas fumer !