Chargement...

La loi d'ohm et les boxs électronique

La loi d'ohm et les boxs électronique

Quel vapoteur n'a jamais entendu parler de cette fameuse loi d'ohm ? Quand on débute, elle peut faire un peu peur mais on comprend très vite son utilité. Beaucoup se demandent néanmoins s'il est impératif d'utiliser ce calcul pour vaper avec une box électronique. Vapoter vous guide et vous explique tout juste ici !

Sommaire

Qu'est-ce qu'une box ?

En fonction de l'autonomie, de la puissance, il est impératif de bien choisir sa cigarette électronique pour débuter. Parmi les différents modèles on retrouve le format "box". La box est la partie inférieure d'une e-cig, celle que l'on tiendra en main et sur laquelle viendra se visser l'atomiseur. On appelle ce format box tout simplement car il rappelle celui d'une boîte avec une forme rectangulaire.

C'est cette partie qui contiendra la ou les batteries (si elle fonctionne avec plusieurs accus) mais aussi celle qui intègre toute l'électronique du système. Ainsi, une box électronique est bien souvent dotée d'un écran permettant d'effectuer les réglages de la puissance en watts, de la température ou de la tension en volt. Elle intègre également de nombreuses protections afin de garantir une utilisation sécurisée en permanence.

Les formats box sont très répandus dans le monde de la vape et la plupart des vapoteurs possèdent une e-cig de ce type.

Qu'est-ce que la loi d'ohm ?

La loi d'Ohm est impérative lorsque l'on utilise un mod mécanique. Lorsque que l'on réalise ses propres résistances, il faut que l'accu délivre la puissance adaptée. Pour cela, il faudra connaître sa capacité à délivrer du courant via son CDCM (Courant de Décharge Continu Maximal). Et c'est justement la loi d'Ohm qui permettra de la trouver.

La formule est basée sur le calcul : U = R x I

U représente la tension en Volt, R la valeur de la résistance en ohms et I l'intensité du courant. En clair, cette formule permet de déterminer l'intensité du courant qui sera nécessaire selon la valeur de la résistance et donc, si l'accu sera adapté ou non.

Dans quels cas doit-on utiliser la loi d'ohm ?

Il est obligatoire de connaître parfaitement la loi d'ohm si l'on utilise un mod mécanique. Ce type de matériel est dépourvu d'électronique, il est donc essentiel d'appliquer la loi correctement au risque de déclencher un court-circuit. Les mods méca sont donc destinés aux vapoteurs experts et on déconseille généralement aux débutants ce genre de matériel.

Le montage de votre atomiseur, la tension mais aussi l'autonomie (exprimée en ampères par heure) ont leur importance. La loi d'ohm et les mods méca sont donc deux éléments indissociables.

Dois-je connaître ce calcul pour utiliser ma box électronique ?

Avec les box électroniques, il n'est pas forcément nécessaire de connaître la loi de ohm. Bien sûr, c'est un atout pour trouver le sweet spot quand on recherche la puissance idéale pour sa cigarette électronique. La résistance (en ohms) dévoilera toutes ses performances selon la puissance utilisée. Une puissance en Watts trop faible ne sera pas adaptée mais au contraire, si elle est trop élevée, la résistance risquera de brûler ! Il faut donc trouver l'équilibre parfait pour atteindre les meilleures performances. 

Les fabricants indiquent les plages de puissance recommandées sur leurs résistances. En respectant ces plages, vous obtiendrez un excellent rendu des saveurs ou une belle quantité de vapeur en fonction vos préférences sans forcément connaître la loi d'ohm. De même, de plus en plus de box reconnaissent la valeur de vos résistances et appliquent la loi de ohm pour vous en adaptant la puissance. 

Si vous débutez, il n'est donc pas obligatoire de connaître cette formule à condition d'utiliser du matériel adapté à votre profil ! Le réglage de sa box peut parfois sembler complexe mais il est nécessaire de le faire correctement pour obtenir un rendu de vape parfait tant en termes de saveurs que de vapeur.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte