Chargement...

Que recommande 60 millions de consommateurs sur les produits de vape : cigarette électronique et e-liquide ?

Que recommande 60 millions de consommateurs sur les produits de vape : cigarette électronique et e-liquide ?

L'e-cig est considérée aujourd'hui comme un substitut très efficace contre la dépendance au tabac. Sa fonction de substitut est reconnue mais qu'en pense le très sérieux magazine 60 millions de consommateurs ? Nous faisons le point sur cette question.

Le magazine 60 millions de consommateurs a pris très tôt position sur le sujet de la vape. Dès 2008, il la voit comme un produit inéficace et tout aussi dangereux que le tabac. Il préfère recommander d'autres substituts nicotiniques comme le patch ou la gomme. Pourtant, les scientifiques n'ont cessé de prouver son efficacité. Le magazine est en somme ouvertement anti-vape.


Sommaire

Qu'est-ce que 60 millions de consommateurs ?

60 millions de consommateurs est un magazine dont le premier numéro a été publié en 1970. Depuis cette date, ce magazine s'est attardé à suivre les évolutions techniques de notre société.

De magazine papier, il est devenu un magazine numérique qui donne accès à des articles gratuits et payants aux sujets divers. Parmi eux, on compte des articles centrés sur la santé.

Mais sa spécialité demeure les essais comparatifs de produits et de service. Bien entendu, le magazine s'intéresse aussi à l'e-cig comme sevrage tabagique. Mais selon lui, est-il le véritable outil dont un fumeur doit utiliser pour mettre fin à sa consommation de cigarette traditionnelle ? C'est ce qui nous a intéressé dans cet article.

Quelle est sa position vis à vis de la vape ?

60 millions de consommateurs est fier de l'influence qu'il a gagné au cours du temps. Son point de vue a un certain poids pour l'opinion de ses lecteurs. Le magazine est conscient du danger qu'un fumeur encourt en continuant à utiliser sa cigarette traditionnelle. Il sait que ces individus sont dépendant à la nicotine.

Cependant, son opinion sur la vape est toute autre. Dès 2008, le magazine prend ouvertement position par un titre provocateur : "cigarette électronique : la prudence est de mise". Le ton est annoncé pour les années à venir. Le sevrage tabagique est indispensable pour mettre fin à ce fléau pour notre société.

En 2013, 60 millions de consommateurs revient avec une nouvelle étude qui voit la vapoteuse comme pas aussi inoffensive que certains spécialistes de la santé l'annoncent. A ses yeux, l'e-cig est aussi néfaste qu'une cigarette classique, pourtant les études scientifiques n'ont de cesse de démontrer le contraire. La dernière étude britannique par exemple la présente comme 99% moins néfaste que la cigarette. Mais pour garantir son efficacité il est nécessaire de choisir sa cigarette électronique.

Les vapoteurs débutants ne sont pas sauvés. Au contraire, le magazine préfère mettre en évidence d'autres substituts nicotiniques comme le patch, la gomme ou le spray en 2018, à une date où les preuves scientifiques de l'efficacité du vaporisateur personnel s'accumulent. 

Que sait-on de la vape à ce jour ?

L'efficacité de la vapoteuse se justifie. A l'aide d'un mécanisme électronique, les vapoteurs débutants mettent fin progressivement et en douceur à leur dépendance au tabac.

Dans une cigarette classique, brûler un végétal tel que le tabac produit des particules fines et du goudron qui détruisent les poumons. A l'inverse, la vape utilise des e-liquides constitués de propylène glycol et de glycérine végétale mais aussi d'arômes et de nicotine. Cette dernière n'est pas néfaste pour la santé puisqu'elle est un produit naturellement présent sur la feuille de tabac mais elle est responsable de la dépendance.

En diminuant progressivement sa consommation, un utilisateur d'e-cig peut mettre fin à sa dépendance. Son fonctionnement est simple. De forme tubulaire ou traditionnelle, elle se compose d'une batterie et d'un atomiseur qui contient une résistance et un réservoir. La batterie permet de chauffer la résistance qui, en contact avec l'e-liquide, permet la vaporisation. Elle permet d'ailleurs de régler la température de la vapeur, une fois le réservoir rempli d'e-liquide à l'aide des flacons pré-remplis.

Quelles sont ses recommandations ?

Les fabricants ne tarissent pas d'éloges sur leur produit. Mais le magazine n'est pas de cet avis. Au contraire ils préfèrent recommander les autres substituts nicotiniques comme le patch et la gomme qui sont remboursés par la sécurité sociale.

Les fabricants d'e-cig le clament pourtant, ces substituts ne sont pas suffisants pour mettre fin à sa consommation de cigarette. Les flacons d'e-liquides contiennent du propylène glycol et de la VG et il est possible de varier la température des nuages produits selon ses souhaits. De plus, les saveurs sont nombreuses et permettent de ne jamais se lasser, en plus de produire de gros ronds de fumée.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte