Chargement...

La cigarette électronique est-elle plus efficace que les patchs de nicotine ?

La cigarette électronique est-elle plus efficace que les patchs de nicotine ?

Moyen préféré des français pour arrêter de fumer, la vape connait un grand succès mais pose souvent des interrogations comparativement aux différents substituts existants sur marché.

Sommaire

Qu'est ce qu'une ecig ?

La vape apparut à la fin des année 2000 est rapidement le moyen privilégié des français pour arrêter de fumer et grâce à la possibilité d'effectuer son propre dosage de nicotine passant devant la majorité des substituts nicotiniques comme les patchs. De plus, de multiples études scientifiques comme celle provenant du Royal College of Physicians ou du Public Health England indique que la vape est 95% moins nocives que le tabac. Le Public Health England a compilé plus de 200 études scientifiques afin d'arriver à cette conclusion prouvant à nouveau l'efficacité de la cigarette électronique.

Si vous avez décidé de commencer la vape, félicitation, mais maintenant il va falloir bien choisir sa cigarette électronique. Car pour effectuer un bon sevrage de votre consommation de cigarette classique ou cigarette roulé, il va falloir prendre le bon matériel. Pour bien commencer, il faudra surtout choisir le bon dosage de nicotine, en général ce seront des eliquides classique en format 10 ml de nicotine 16mg ou 18mg avec faible taux de glycérine végétale pour gagner en efficacité.

Qu'est ce qu'un patch à la nicotine ?

Les patchs de nicotine se présentent sous la forme de bande autocollante se mettant sur la peau permettant de diffuser la nicotine par voie cutanée et est considéré comme un substitut nicotinique. On ne calculera pas la nicotine de la même manière qu'un eliquide en ml de nicotine. La ecig est reconnu depuis son apparition comme ayant une efficacité plus grande que le patch, même si auparavant il était le plus reconnu des substituts nicotiniques.

Quel est le meilleur moyen de sevrage tabagique aujourd'hui ?

De nombreuses questions se pose devant la vape et surtout si elle est plus efficace que le patch. Voyons ensemble les questions les plus communes qui se posent :

Dans la cigarette classique ou la cigarette roulé, c'est bien le goudron et tous les produits qui se créent lors de la combustion et non la nicotine qui sont dangereux pour la santé. La nicotine crée la dépendance que vous avez au tabac, c'est pour cela qu'elle est absolument nécessaire pour garantir un bon sevrage.

De plus en plus d'études présentes dans The Journal of Medicine tendent à confirmer que la ecig est le meilleur moyen d'arrêter de fumer. En dehors de cela, les fumeurs l'ont de globalement choisis comme moyen privilégié pour arrêter, la considérant comme plus efficace que le patch et de tous les substituts nicotiniques.

The Journal of Medicine est un revue scientifique qu'on va retrouver dans tous les pays et regroupant l'ensemble des dernières publications scientifiques du pays concerné.

Aujourd'hui on trouve de plus en plus de médecins qui soutiennent la vape grâce aux grands nombres d'étude qui vont conseiller aux fumeurs de faire une transition avec la ecig avec en général l'utilisation simultanée de patchs. La majorité des hôpitaux également propose le vaporisateur comme outil de sevrage. En 2015, 120 médecins signées une pétition en faveur de la ecig, pas besoin d'étude pour se rappeler de ce fait marquant.

En revanche, l'organisation mondiale de la santé ne recommande pas encore la vape comme outil d'arrêt et ne la considère pas comme un véritable substitut nicotinique, ce qui a fortement fait polémique en 2019.

On a souvent l'impression que l'on vape plus que l'on fumait et c'est en général un peu vrai comme on peut le voir au travers d'une étude sur la nicotine. Avec la cigarette électronique, il faut environ 30 minutes pour atteindre un taux de nicotine équivalent à celui d'une cigarette, c'est dire l'efficacité de la cigarette. On aura même tendance à un peu plus vapoter avec eliquide chargé en glycérine végétale qu'avec du propylène glycol.

Aujourd'hui, la ecig n'est pas déconseillée pour les asthmatiques même si l'organisation mondiale de la santé ne la recommande pas et même si ils ne détectent pas d'effets secondaires, le but étant de toutefois rester prudent. On retrouve dans la ecig des éléments comme le propylène glycol dans les Ventolines destinés aux asthmatiques justement.

La vente de cigarettes électroniques est interdite aux personnes mineures et n'est pas recommandée aux femmes enceintes ou qui allaitent. De plus, en cas de pathologies particulières (maladies cardio-vasculaires, asthme, épileptie...), Vapoter.fr vous recommande d'en parler avec votre médecin traitant avant utilisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez avoir au moins 18 ans
et vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus J'accepte