Chargement...

RBA, RDA, RTA et RDTA, qu'est ce que c'est et de quoi se composent ils ?

RBA, RDA, RTA et RDTA, qu'est ce que c'est et de quoi se composent ils ?

Avant de vous embarquer dans le reconstructible, savez vous ce qu'est l'atomiseur d'une cigarette électronique ?Et si oui,  alors, savez vous de quoi se compose un reconstructible ? La réponse est simple. Il contient une base, une bague d'arrivée d'air, un plateau de montage pour insérer ses résistances (ou coils), un réservoir, un top cap et un drip tip. Ainsi, ils peuvent débuter leur expérience du reconstructible grâce à nos conseils d'utilisation.

Sommaire

Qu'est-ce qu'un atomiseur reconstructible ?

La vape se forme de plusieurs matériaux qui permettent d'offrir des expériences différentes. Ainsi, un ancien fumeur peut facilement utiliser la vape et jamais se dégoûter de son produit. Parmi ces matériaux se trouvent les reconstructibles. Ils se distinguent de l'atomiseur (autrefois appelé clearomiseur) pour un point essentiel. Ils offrent la possibilité de réaliser soi-même ses résistances. L'avantage est que plutôt que changer de résistance préfabriquée régulièrement, les vapoteurs ont la possibilité de la fabriquer et de la changer aussi souvent qu'ils le souhaitent. Mais pour débuter dans cet univers, il faut d'abord obtenir toutes les connaissances nécessaires.

Les éléments d'un atomiseur reconstructible

Avant de rentrer dans le détails des éléments constitutif du reconstructible, sachez qu'il en existe de plusieurs type différents. Le reconstructible s'apelle également RBA pour ReBuildable Atomizer, c'est à dire exactement atomisuer reconstructible. Dans cette famille, il y a également le RDA, le RTA et le RDTA. Que sont ils , de quoi se composent ils ? Voyons cela !

RBA, RDA, RTA et RDTA, qu'est ce que c'est et de quoi se composent ils ?

RDA - Rebuildable Dripping Atomizer

Ici, le plus important est le D, qui signifie Dripping - dripper. Les drippers sont des atomiseurs reconstructibles sans "réservoir". Pour tout savoir et comprendre ce qu'est un dripper de cigarette électronique, suivez ce lien. Leur spécialité, c'est surtout les arômes. Pouvoir varier fréquemment d'arôme, changer aisément le coton de vos coils et avoir en tout temps des hits parfaits. 

Mais sachez que le manque de réservoir peut être un défaut. En effet, il faudra constamment ré-imbiber le coton afin de ne pas avoir de Dry hit (hit sec pour les francophones) qui a tendance à faire mal au larynx.

Sachez aussi qu'il y a des variantes aux RDA. Ceux-ci sont aussi connus pour être "bottom feeder". Le bottom feeder consiste à injecter du liquide sur les coils par le dessous de l'ato, via un tube qui part d'un réservoir (souvent contenu dans la box) en passant par le plot de connexion de l'ato. C'est une pratique qui s’avérera utile pour les plus soucieux de leur tranquillité. 

Le RDA se compose de :

  • Un drip tip
  • Une chambre d'atomisation
  • Une résistance
  • Un plateau de montage
  • Un Pin de connexion

RTA - Rebuildable Tank Atomizer

Vous l'aurez compris, il s'agit d'un ato reconstructible qui est doté d'un réservoir, qui viendra abreuver le coton de vos coils au fur et à mesure.
Ces derniers existent bien souvent en version "classique", mais peuvent être équipés d'un plateau de construction. Ici, le plateau et ses résistances (coils) seront directement immergés dans l'e-liquide.

La composition d'un RTA est simple. À première vue, il contient les mêmes éléments qu'un atomiseur traditionnel. D'abord un réservoir qui permet d'installer l'e-liquide. Ensuite, un top cap et un drip tip pour permettre à l'utilisateur de tirer sur son e-cig. Et enfin, une base et un plateau de montage.

Un RTA se compose de :

  • Un drip tip
  • Un réservoir
  • Une chambre d'atomisation
  • Une résistance
  • Un plateau de montage
  • Un pin de connexion

RDTA - Rebuildable Dripping Tank Atomizer

C'est un dripper, qui a un réservoir.

Oui, alors vous allez me demander ce qui change par rapport à un RTA ? Tout simplement, les RTA ont des plateaux, et donc des coils, qui baignent directement dans l'e-liquide. Les RDTA on les plateaux qui ne baignent pas dans le liquide, mais qui ont du coton qui vient directement pomper dans le réservoir. On peut aussi les appeler "auto-dripper".

Le principe des RDTA est de vous garantir des saveurs fidèles et particulièrement aromatisées, tout en vous apportant le confort d'un réservoir.

Un RDTA se compose de :

  • Un drip tip
  • Une chambre d'atomisation
  • Une résistance
  • Un plateau de montage
  • Un réservoir
  • Un pin de connexion

Le montage

Pour obtenir la vapeur caractéristique de l'e-cig avec un ato reconstructible, et s'assurer de son bon fonctionnement, le montage doit être parfaitement réalisé. Ce dernier se compose d'une mèche (coton ou mesh) et d'un fil résistif qu'il suffira de visser sur les plots du plateau.

Pour fabriquer son coil, certains optent pour la création entière à partir d'une bobine de fil résistif, d'autres au contraire s'orientent vers la simplicité des coils préfabriqués. Mais dans les deux cas, une fois monté et stabilité, votre coil accueillera la mèche qu'il faudra imbiber de liquide, attendre quelques minutes, avant de pouvoir vapoter. Comment fabriquer un atomiseur reconstructible ? Suivez ce lien pour suivre un tuto complet sur la construction de résistances pour reconstructible.