SERVICE CLIENT 01.64.80.54.57
livraison gratuite DÈS 29.90 €
PAIEMENT EN 3X DÈS 135 €
Chargement...
30/11
2018

Une étude démontre l’impact négatif de la cigarette sur l’environnement

Cigarette électronique : Les nouveautés Smok / Smoktech
Partager :
Twitter Facebook Share on Google+


Une étude démontre l’impact négatif de la cigarette sur l’environnement


Une étude récente prouve que les 6 milliards de milliards (on parle alors de billions) de cigarettes produites annuellement, ont un impact sur l’environnement que ce soit au niveau du changement climatique, de la qualité de l’eau et de la terre, ou de la toxicité de l’air.

L’effet dévastateur de l’industrie du tabac sur la santé n’est plus à démontrer. Cependant une nouvelle étude anglaise souligne sans appel, et pour la première fois, la nocivité de cette dernière sur l’environnement.
Menée par des scientifiques du Imperial College London, elle a été présentée le 03 octobre 2018 au WHO Framework Convention on Tobacco Control.

Ressources limitées

Ces impacts sur le changement climatique couvrent un large spectre, de la consommation d’énergie et de fuel, à l’acidification et l’épuisement des sols.  En effet, la culture massive du tabac requiert un usage non négligeable de terrains et de consommation d’eau, l’usage de pesticides et de main d’œuvre. Autant de ressources limitées pouvant être destinées à d’autres usages.
A ce sujet, le Dr Nicholas Hopkinson du National Heart & Lung Institute, au sein du Imperial College London déclare :  « Les fumeurs des pays développés consument littéralement et métaphoriquement les ressources des pays les plus pauvres ».

De manière globale, en 2014 la culture des 32,4 millions de tonnes de tabac vert nécessaires à la production des 6.48Mt de tabac qui finiront dans les 6 billions de cigarettes mondiaux, a contribué à l’émission de 84Mt de CO2. Influant évidemment sur le changement climatique (à hauteur 0,2% du total).

Le Professor Nick Voulvoulis, du Centre for Environmental Policy à l’ Imperial College London ajoute « L’impact environnemental de la cigarette de sa naissance à sa mort, aggrave de manière significative l’appauvrissement de ressources déjà limitées d’un écosystème fragile. Le tabac empêche l’usage de ces ressources pour des usages plus bénéfiques à nos conditions de vie ».

Production d’énergie à forte intensité :

La transformation – passage de la feuille de tabac vers du tabac sec (ou scaferlati) - est hautement énergivore, car il nécessite la combustion de charbon et de bois. En effet ces dernières émettent des gaz nocifs, engendre de la déforestation, et demandent l’usage de 22 milliards de tonnes d’eau.
La Chine, plus gros consommateur de cigarettes du monde, récolte à elle seule plus de 3 millions de tonnes de feuilles de tabac, sur une superficie totale de 1,5 million d’hectares de terres arables et une large quantité d’eau potable, alors que la population souffre de pénurie d’eau et comporte 134 millions de mal-nourris.

Rendement des cultures :

L’étude s’appuie aussi sur la comparaison de la culture du tabac par rapport à d’autres cultures demandant moins de ressources. Une comparaison qui met en évidence l’écart considérable qui les sépare. Ainsi pour la même quantité de ressources utilisées, 1 hectare de terre au Zimbabwe pourrait produire 19 fois plus de pomme de terre que les 1.2 tonnes de tabac qui y sont cultivés actuellement.

Un autre constat évident porte sur le côté bénéfique qu’aurait des cultures alternatives pour les fermiers eux-mêmes, ainsi que pour leur famille, étant donné le problème du travail des enfants particulièrement présent dans la culture du tabac.

Près de 90% des cultures de tabac sont concentrées dans les pays en voie de développement. 9 des 10 plus grands pays producteurs de tabac ayant leurs installations dans des PFRDV (Pays à Faible Revenu et à Déficit Vivrier) tels que l’Inde, le Zimbabwe, le Pakistan et le Malawi. Tout ceci pour une consommation principalement basée dans les pays développés.


Un impact durable :

L’étude calcule également l’impact environnemental d’un fumeur unique au cours de sa vie. Avec 20 cigarettes par jour sur 50 ans, il aura engendré la consommation de 1.4 million de litres d’eau.

Pour remédier à ces problèmes, l’étude préconise un ensemble d’actions à mener. Tout d’abord renforcer la portée mondiale du message afin que des efforts soient faits sur l’écart en termes d’impact environnemental. Une autre solution est la préconisation d’inclure dans le prix du paquet son coût environnemental, afin d’encourager l’industrie d’assumer le cycle complet de ses produits et de les encourager à avoir des productions plus éco-responsables.


Cette étude est basée sur une analyse scientifique publié dans le journal Environmental Science and Technology.
Traduit de l’anglais © Imperial College London.- http://www.imperial.ac.uk/news/188406/cigarettes-have-significant-impact-environment-just/
llustration © Imperial College London.

NEWSLETTER
Recevez les bons plans de Vapoter.fr une fois par semaine.
© 2018 Vapoter.fr Tous Droits Réservés Nous contacter
Paiement Paypal Paiement CB Master Card Paiement CB Visa
J'accepte En savoir plus En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. En poursuivant votre navigation vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal.