SERVICE CLIENT 01.64.80.54.57
livraison gratuite DÈS 29.90 €
PAIEMENT EN 3X DÈS 135 €
Chargement...
19/06
2018

A quelle fréquence changer sa résistance de cigarette électronique ?

Quelle cigarette électronique pour quel fumeur ?
Partager :
Twitter Facebook Share on Google+
changer sa résistance

La résistance est un véritable moteur pour votre cigarette électronique. C’est elle qui chauffe le e-liquide et vous permet de vaper !

Cette résistance est composée d’un fil résistif, qui peut être composé de différents matériaux et d’une partie absorbante, une mèche, qui s’avère souvent être du coton.

C’est logique pour certains, moins pour d’autres, mais cette résistance doit être changée régulièrement, afin de ne pas altérer le goût du e-liquide, et surtout, de ne pas être à l’origine de dry hit, cette aspiration au goût âcre due à une résistance brûlée.

Alors finalement, à quelle fréquence doit être changée la résistance de ma cigarette électronique ?

Il n’y a pas de réponse exacte à cette question, une résistance se change lorsque le goût de la vape commence à être altéré. On peut tout de même vous donner une fourchette : une résistance doit, en moyenne, être changée toutes les 2 à 3 semaines.

C’est aux environs de ce délais que votre coton aura trop chauffé, voire brûlé, et qu’il commencera à dénaturer le goût de votre e-liquide. Mais comme précisé plus haut, de nombreux facteurs viennent jouer dans la détérioration d’une résistance.

L’amorce


Nous vous déconseillons très fortement de vaper sur une résistance non amorcée : c’est quasi inévitablement le dry hit. En effet, celle-ci n’aura pas la possibilité de correctement s’imbiber de e-liquide et vaporisera donc dans le vide. Avec un peu de chance, vous pourrez la récupérer, sinon, c’est direction la poubelle.
Pour éviter la mort prématurée de la résistance, pensez donc à l’imbiber de e-liquide avant de la mettre dans votre réservoir et attendre 10 minutes environ avant de commencer à vaper.

Le e-liquide


La durée de vie de la résistance de votre cigarette électronique dépendra aussi du type de e-liquide que vous vapez.

La glycérine végétal est le composant gras par excellence et aura donc tendance à encrasser plus vite votre résistance. Par conséquent, plus votre e-liquide est concentré en VG, plus vite il faudra la changer !

De même manière, la couleur de votre e-liquide peut être un indicateur de la durée de vie de votre résistance : plus un e-liquide est foncé et plus il aura tendance à laisser des dépôts dans la résistance. Certains e-liquides high VG aux arômes très foncés sont d’ailleurs connus pour être de véritables tueurs de résistance !

La puissance


En théorie, vous utilisez déjà votre cigarette électronique sur les plages de puissance de votre résistance, ce qui lui évite de se dégrader trop rapidement. Mais pour rejoindre le point précédent, sachez que plus la puissance de votre cigarette électronique sera haute, plus vous consommerez de e-liquide et serez sujet aux dépôts.

Sur une même idée, plus vous utilisez votre cigarette électronique, plus votre résistance se détériorera. Logique me direz-vous, les choses ne s’abîment que lorsqu’on les utilise. Il faudra tout de même faire attention à la manière dont vous vapez sur votre cigarette électronique : gare à la vape directe sur un réservoir MTL ! Vous risqueriez d’assécher votre résistance.

Le goût


C’est ici plutôt un facteur de plaisir, mais il sera effectivement plus agréable d’éviter de mélanger les types d’arômes sur une même résistance. Si le passage d’un e-liquide gourmand à un frais ou fruité se passe plutôt sans encombre, l’inverse peut s’avérer un peu désagréable et pourra impliquer un changement de résistance.

Le cas des résistances DIY


Déterminer la durée de vie d’une résistance DIY est beaucoup plus facile qu’avec une résistance industrielle. En effet, l’accès à la résistance est bien plus pratique et celle-ci est entièrement visible. Un coton brulé ou un fil abîmé se repère donc en un coup d’oeil.

Dans l’ensemble, une résistance DIY se change lorsqu’il n’est plus possible de l’entretenir, c’est-à-dire lorsqu’un câble semble usé ou sale même après un nettoyage, par des traces de glycérine brûlée ou un aspect rouillé.

Si seul le coton est endommagé, il suffira de le changer en veillant bien à ce que les fibres ne se coincent pas dans le coil.

Si votre fil est sale, le nettoyage s’effectuera par un dry burn (faire rougir les fils), un brossage avec une brosse métallique ou une pince céramique, un coup d’eau pour enlever les derniers résidus (sans la box bien sûr !) et un dernier dry burn pour resserrer les spires ou recentrer le coil si besoin. Il s’agira par ce rituel de rendre à votre câble l’aspect le plus proche de celui d’origine.

Une résistance DIY se changera bien moins souvent qu’une résistance industrielle : on parlera de plusieurs semaines voire même de mois avec les fils les plus complexes.

Après avoir pris en compte ces facteurs et vapé un petit temps, vous serez facilement capable de déterminer la durée de vie moyenne de votre résistance de cigarette électronique, selon votre type de vape. Le conseil finalement, c’est de toujours avoir une résistance de rechange avec soi en cas de coup dur !

Retrouvez toutes nos résistances pour cigarette électronique ici

NEWSLETTER
Recevez les bons plans de Vapoter.fr une fois par semaine.
© 2018 Vapoter.fr Tous Droits Réservés Nous contacter
Paiement Paypal Paiement CB Master Card Paiement CB Visa
J'accepte En savoir plus En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. En poursuivant votre navigation vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal.